fr

Retour sur mon expérience de mentore du Programme de mentorat des femmes dans le secteur de la cybersécurité

17 août 2021

Samaneh TajalizadehkhoobSamaneh Tajalizadehkhoob, Principal Security, Stability & Resiliency Specialist

De tous temps, les femmes ont été sous-représentées dans les disciplines liées à la technologie, et particulièrement à la cybersécurité. Ce décalage commence très tôt, car les femmes sont moins nombreuses à s'intéresser à la technologie dès l’école primaire, ce qui fait qu’elles soient moins nombreuses à choisir la cybersécurité comme métier dans l’industrie ou à l’université (lire ce rapport pour en savoir plus sur cet écart dans le domaine des sciences, de la technologie, de l’ingénierie et des mathématiques). Les femmes qui font le choix de travailler dans cette filière rencontrent généralement plus d’obstacles que les hommes pour réussir dans leur carrière, malgré des études fiables qui ont souligné les avantages et l’importance d’un environnement équilibré et diversifié du point de vue du genre (voir par exemple cette recherche détaillée dans la Harvard Business Review).

En tant que scientifique ayant fait partie d’une minorité tout au long de mes études et de ma carrière, j'ai eu la chance de me former aux côtés de femmes brillantes et réputées dans les domaines de la science, de la technologie et du leadership. L’influence majeure qu’elles ont eu dans ma carrière m’a incitée à faire de l’autonomisation des femmes l’un de mes objectifs professionnels. Heureusement, la cybersécurité est mon domaine d’expertise, et je peux donc consacrer davantage de ressources au soutien des femmes dans ce secteur.

L’Union internationale des télécommunications (UIT), le Forum des équipes de sécurité et de réponse aux incidents (FIRST) et ÉGAUX : le partenariat mondial pour l’égalité hommes-femmes à l’ère numérique, ont organisé récemment la première édition du Programme de mentorat des femmes dans le secteur de la cybersécurité (WiC), qui a pour objectif l’autonomisation des femmes dans le domaine de la cybersécurité.

Le programme fait appel à des modèles et à des leaders du secteur et les met en relation avec des femmes talentueuses qui cherchent des mentors dans le monde entier. Cette initiative fait suite aux conclusions du CyberDrill 2020: webinaire pour l’autonomisation des femmes dans le domaine de la cybersécurité, qui ont mis en évidence le besoin de modèles féminins et d’activités de mentorat pour accroître le nombre de femmes leaders dans le domaine de la cybersécurité.

J’ai été invitée à participer en tant que mentore à la première édition du Programme de mentorat WiC, qui a commencé en mars 2021 et s’achèvera en août 2021. J’ai eu l’honneur d’encadrer trois merveilleuses mentorées du Moyen-Orient et d’Afrique. Nous avons des réunions mensuelles de mentorat, au cours desquels nous prenons le temps d’apprendre à mieux nous connaître et de discuter des objectifs des mentorées dans le cadre de cette expérience. Étant donné que chaque mentorée prend part au programme avec un objectif légèrement différent, j’ai essayé d’apporter un soutien personnel là où il était nécessaire, en plus de participer aux discussions de groupe, qui étaient organisées par les mentors ou par la direction du programme. L'aide apportée peut prendre la forme de conseils adaptés à l'environnement de travail spécifique du mentoré, de suggestions de cours et de formations, ainsi que de conseils professionnels concernant sa carrière. J’ai aussi profité de l’occasion pour expliquer à mes talentueuses mentorées le rôle de l’ICANN dans l’écosystème de l’Internet et pour parler avec elles de problèmes plus spécifiques tels que les menaces à la sécurité du système des noms de domaine (DNS).

Outre le mentorat, les femmes ont participé à des webinaires animés par des femmes inspirantes ayant fait des carrières remarquables dans le domaine de la cybersécurité, ainsi qu’à une série de cours de formation techniques et non techniques.

Alors que nous approchons de la fin du programme, je ne peux que me réjouir de l’initiative et des efforts qui y ont été consacrés, d’autant qu’il s’agit d’un élément majeur pour l’avenir de la force de travail de la filière cybersécurité à l’échelle mondiale. Mon expérience personnelle de travail avec mes mentorées me conforte dans l'idée qu'il existe de nombreuses femmes talentueuses et ambitieuses qui travaillent d'arrache-pied pour se développer dans le domaine de la cybersécurité, et que l'avenir des femmes est prometteur.

Même si personnellement je trouve utile d'être encadrée par une personne expérimentée, quel que soit son sexe, le fait d'avoir un mentor féminin qui a vécu les mêmes expériences peut faciliter le processus et élargir les possibilités des mentorées dans un domaine qui reste encore à prédominance masculine. C’est pourquoi j’encourage les femmes à rejoindre le programme en tant que mentores ou mentorées, pour contribuer à l’expansion de cet important réseau.

Il convient de préciser que l’apprentissage a été réciproque : j’ai moi-même beaucoup appris sur les cultures de travail et les parcours de mes mentorées. Or, la fin de ce cycle du programme n'est pas pour moi la fin de la relation avec mes mentorées, mais plutôt le début. Nous prévoyons de rester en contact et de continuer à nous soutenir mutuellement à mesure que nous progressons dans nos carrières respectives.

Pour en savoir plus sur cette importante initiative, n’hésitez pas à vous rendre sur la page d’accueil du programme, ou à contacter yasmine.idrissiazzouzi@itu.int.

Samaneh Tajalizadehkhoob
Samaneh Tajalizadehkhoob
Principal Security, Stability & Resiliency Specialist

Samaneh Tajalizadehkhoob

Read biographyRead biography