fr

Évolution du protocole WHOIS vers RDAP : ce que vous devez savoir

23 octobre 2019

Cyrus Namazi
null

Le protocole WHOIS ou port 43 a été la norme pour accéder aux données d'enregistrement des noms de domaine pendant plus de 35 ans. La question des données d'enregistrement (ou en ICANNien, les services d'annuaire de données d'enregistrement ou RDDS) a été au cœur des discussions de la communauté pendant la plus grande partie des années d'existence de l'ICANN. Au fil du temps, des limitations ont été identifiées dans la technologie existante. Parmi ces limitations on peut citer :

  • Absence de format normalisé.
  • Internationalisation non prise en charge.
  • Impossibilité d'authentifier les usagers.
  • Possibilité de consulter uniquement, pas de recherche possible.
  • Absence de redirection ou de référence normalisées.
  • Impossibilité de savoir de manière normalisée quel serveur interroger.
  • Impossibilité d'authentifier le serveur ou de chiffrer les données entre le serveur et le client.

Le protocole d'accès aux données d'enregistrement des noms de domaine, connu sous le nom de RDAP, a été mis au point par la communauté technique au sein du Groupe de travail de génie Internet (IETF) pour remplacer éventuellement le protocole WHOIS. Le RDAP permet aux utilisateurs d'accéder aux données d'enregistrement actuelles et a été créé pour pallier les limitations du protocole WHOIS. Comme nous l'avons annoncé en février 2019, l'organisation ICANN a fait un autre pas important dans le développement d'une approche à plusieurs étapes pour transférer les services WHOIS vers le protocole RDAP en exigeant à tous les opérateurs de registres de noms de domaine génériques de premier niveau (gTLD) et à tous les bureaux d'enregistrement accrédités par l'ICANN de proposer RDDS sur RDAP en plus du WHOIS à partir du 26 août 2019. La première étape avance donc bien, avec la mise en œuvre technique du RDAP par les opérateurs de registres et bureaux d'enregistrement.

La prochaine étape consistera à modifier les contrats de registre (RA) et les contrats d'accréditation de bureau d'enregistrement (RAA) actuels afin d'y incorporer des exigences contractuelles relatives au RDAP comparables à celles des services WHOIS, comme les conventions de service ou SLA. Nous avons entamé des négociations avec le Groupe des représentants des opérateurs de registres et le Groupe des représentants des bureaux d'enregistrement afin de commencer le processus et coordonner la transition du protocole WHOIS vers le RDAP. L'ICANN continuera à faire des points d'étape dans les mois à venir par rapport à l'amendement des contrats et à la transition de WHOIS vers RDAP, y compris les plans pour communiquer de manière globale les modifications que comporte l'introduction du RDAP.

Les utilisateurs du protocole WHOIS du port 43 peuvent mieux s'informer par rapport au RDAP à l'ICANN66, à Montréal (Canada). Les individus qui ne pourront pas s'y rendre en personne auront la possibilité d'y participer à distance. Pour plus d'informations et de ressources sur le RDAP, consultez la page web RDAP.

Nous attendons avec impatience le moment de lancer les prochaines étapes et souhaitons remercier les membres de la communauté des parties contractantes pour leur participation, leur soutien et leurs contributions pendant cette transition.

Cyrus Namazi