fr

Blog du président du Conseil d’administration : Synthèse de l’atelier du Conseil d'administration d’avril-mai 2022

13 mai 2022
Par Maarten BottermanMaarten Botterman

Le Conseil d’administration de l’ICANN a tenu son dernier atelier du 28 avril au 1er mai. Le Forum de politiques de l’ICANN74 approchant à grands pas, le Conseil d’administration a discuté de la meilleure manière d’accueillir la communauté de l’ICANN à La Haye (Pays-Bas), en personne et virtuellement. Si ce n’est pas déjà fait, je vous encourage à vous inscrire à l’ICANN74.

Globalement, l’ordre du jour de l’atelier était similaire à ce que j’avais indiqué dans mon dernier billet. Grâce à l’expérience que nous avons engrangée au cours des deux dernières années, nous avons été en mesure de nous adapter rapidement à un format virtuel, suite à notre décision prise moins d'une semaine avant la date prévue de notre rencontre, de passer d’une réunion hybride à une réunion entièrement virtuelle.

Jeudi 28 avril

J’ai commencé l’atelier par une brève introduction lors de laquelle j’ai amorcé une réflexion sur la pandémie en cours et son impact continu sur notre capacité à avancer dans notre travail et à interagir avec l’organisation ICANN et la communauté. Le Conseil d’administration a alors tenu une séance de brainstorming au cours de laquelle nous avons étudié les opportunités et les menaces auxquelles sera confrontée l’ICANN dans un avenir proche.

Il a été frappant de constater que, parmi les quatre groupes de discussion, des questions identiques ont été soulevées :

  • Nous avons convenu que l’ICANN avait la possibilité d’organiser des réunions hybrides de grande qualité en appliquant les enseignements tirés de nos réunions virtuelles. En même temps, nous avons reconnu les impacts potentiellement négatifs du manque d’interaction en face à face ainsi que le risque d’organiser un événement dit de « super-propagation » en pleine pandémie.
  • Nous avons également discuté du danger des initiatives géopolitiques qui peuvent entraver la capacité de l’ICANN à remplir sa mission consistant à parvenir à un Internet unifié et global. Toutes les tendances ne sont pas négatives. Un événement organisé récemment, un parmi d’autres qui ont soutenu une approche multipartite en matière de gouvernance de l’Internet, est le lancement de la Déclaration sur l’avenir d’Internet, qui adopte le concept de multipartisme et a été signée par 60 pays.
  • De plus, nous avons reconnu le risque que l’ICANN soit perçue comme « ne s’acquittant pas de sa tâche ». Du côté des opportunités, on trouve la prise de conscience au sein de l’ICANN que nous devons continuer à accomplir notre mission malgré les nouveaux défis qui se présentent, comme le montrent les travaux d’établissement des priorités du Conseil d’administration, de l’organisation et de la communauté, et notre capacité à s’adapter à des circonstances changeantes.

Vendredi 29 avril

Le vendredi, le Comité de planification stratégique du Conseil d’administration et le président du Comité, Matthew Shears, ont animé une séance d’évaluation de l’objectif stratégique de l’ICANN visant à « résoudre les problèmes géopolitiques ayant un impact sur la mission de l’ICANN consistant à garantir un Internet unique et interopérable à l’échelle mondiale ». Ces séances de planification stratégique sont l’occasion pour le Conseil d’administration de discuter des objectifs et finalités fixés par le plan stratégique de l’ICANN et de les revoir. Lors de cette séance, l’organisation ICANN a présenté les principaux accomplissements et les travaux en cours visant à atteindre des résultats ciblés en matière de stratégie géopolitique et à réduire les risques. Le personnel de l’organisation ICANN a expliqué le panorama et les tendances actuels qui pourraient influencer cet objectif. Cette discussion a été suivie d’une séance de brainstorming tournée vers l’avenir et un échange entre l’ensemble des membres du Conseil d’administration.

Ensuite, le Conseil d’administration a poursuivi sa discussion sur l’établissement des priorités engagée lors de l’atelier du Conseil d'administration de mars, discussion également animée par Matthew. Cet exercice vise à hiérarchiser l’ensemble des travaux actuels et prévus du Conseil d’administration en plus de nos activités ordinaires imposées par les statuts constitutifs. L’établissement des priorités est effectué au regard du plan stratégique de l’ICANN afin de s’assurer que nous pouvons avancer efficacement dans notre travail. Le Conseil d’administration souhaite intégrer la hiérarchisation des activités dans son plan de travail et ajouter les activités les plus prioritaires à l’ordre du jour de chacun de ses ateliers.

La dernière heure de la journée a vu le président-directeur général de l'ICANN, Göran Marby, présenter ses travaux en cours lors d’un échange interactif au cours duquel nous avons également discuté du dernier rapport du PDG au Conseil d’administration.

Samedi 30 avril

La journée de samedi a débuté par une discussion sur les espaces de noms alternatifs, discussion animée par Göran et le vice-président senior et directeur de la technologie de l’ICANN, John Crain. Comme le Bureau du directeur de la technologie de l’ICANN l’a expliqué dans un récent rapport, les espaces de noms alternatifs posent de nombreux défis à l’écosystème de l'Internet. Le Conseil d’administration a débattu de ces défis ainsi que de la façon dont le Conseil d’administration et l’organisation pourraient poursuivre les échanges sur comment les relever.

Ensuite, Avri Doria a animé une discussion sur le processus d'élaboration de politiques relatif aux procédures pour des séries ultérieures de nouveaux domaines génériques de premier niveau (SubPro). Le Caucus SubPro du Conseil d’administration a soulevé des questions liées aux recommandations politiques que l’ensemble du Conseil d’administration doit examiner pendant que l’équipe en charge de l’étape de conception opérationnelle (ODP) mène ses travaux. Une de ces questions porte sur les génériques fermés, thème que j’ai abordé dans un récent billet de blog. Le Conseil d’administration a invité le Conseil de l'Organisation de soutien aux extensions génériques (GNSO) et le Comité consultatif gouvernemental à entamer un dialogue sur un cadre réaliste. L’organisation ICANN a également présenté au Conseil d’administration les progrès de l’ODP, dont des informations liées aux finances et ressources, et les fréquentes réunions entre l’agent de liaison du Conseil de la GNSO et l’équipe ODP visant à résoudre les questions politiques susceptibles d’être soulevées.

La journée s’est terminée par une séance sur le système normalisé d’accès et de divulgation (SSAD) des données d’enregistrement des domaines génériques de premier niveau (gTLD) non publiques animée par Becky Burr. En janvier, l’organisation ICANN a achevé sa première ODP et a publié une évaluation de la conception opérationnelle (ODA) pour le SSAD, dans le but d’aider le Conseil d’administration dans son examen des recommandations politiques de la GNSO. Le Conseil d’administration a examiné l’ODA et remercie l’équipe pour son travail. L’ODA, qui fournit une analyse détaillée de la façon dont les recommandations relatives au SSAD pourraient être mises en œuvre, s’est révélée très utile pour la poursuite de la consultation du Conseil d’administration avec le Conseil de la GNSO sur les recommandations politiques relatives au SSAD de l’équipe responsable de l’étape 2 de l’EPDP.

Récemment, l’organisation ICANN a proposé à la petite équipe du Conseil de la GNSO un concept de SSAD allégé, très proche de la démonstration de faisabilité de la petite équipe présentée dans son rapport préliminaire transmis au Conseil. Sur la base de la conception décrite dans l’ODA, le SSAD allégé est un processus simplifié et rentable de soumission et de réception de demandes de données d’enregistrement des gTLD non publiques. Le Conseil d’administration a discuté du rapport relatif à la proposition de conception d’un SSAD allégé et a demandé au Caucus du Conseil d’administration sur le règlement général sur la protection des données de se réunir et de passer en revue les conséquences de ladite proposition et les prochaines étapes.

Dimanche 1er mai

La dernière journée de l’atelier a commencé par une présentation, par l’équipe en charge des réunions de l’organisation ICANN, des protocoles de santé et sécurité prévus pour l’ICANN74. Le Conseil d’administration a également discuté de la façon dont l’organisation ICANN évalue les risques dans un lieu donné et des facteurs pouvant aider à déterminer s’il est possible de se réunir en personne en toute sécurité. Le Conseil d’administration a encouragé l’organisation ICANN à continuer d’identifier des critères en plus des évaluations des risques des Centres pour le contrôle et la prévention des maladies des États-Unis, tels que les directives des autorités sanitaires d’un pays donné.

Ensuite, Avri a animé une séance faisant le point sur la mise en œuvre des recommandations issues de la troisième révision de la responsabilité et de la transparence (ATRT3), dont les travaux liés à la définition des termes de référence de la révision holistique pilote et le cadre pilote pour l’établissement des priorités de planification, qui vise à donner à l’organisation ICANN et à la communauté la possibilité de mettre à l’épreuve les processus et méthodologies mis au point dans le projet de cadre. Nous avons alors examiné une proposition de décision du Conseil d’administration sur trois des recommandations en suspens du rapport final de la deuxième équipe de révision de la sécurité, la stabilité et la résilience du DNS (SSR2). Lors de la réunion du Conseil d’administration faisant suite à cette séance, le Conseil d’administration a pris cette décision relative à la SSR2 ainsi que plusieurs autres résolutions.

Comme toujours, l’atelier s’est terminé par une séance de réflexion sur les réussites et les points à améliorer, dans le cadre de notre engagement d’amélioration continue. Globalement, il en ressort que nous avons appris à exploiter au mieux les réunions virtuelles, et nous remercions l’équipe en charge des opérations du Conseil d'administration de l'ICANN qui a assuré en quelques jours la transition entre atelier hybride et atelier virtuel.

Nous avons hâte de nous retrouver lors de l’ICANN74 et de travailler de nouveau en face à face avec ceux le souhaitant. Pour ceux qui ne pourront se rendre à La Haye ou ne souhaitent pas s’y rendre en raison du risque constant lié au Covid-19, notre objectif est de faire en sorte qu'ils puissent aussi y participer activement.

Nous nous engageons à garantir que l’ICANN74 aura bien lieu le mois prochain sous la forme d’une réunion hybride, tel que prévu, et à organiser juste avant ladite réunion notre premier atelier du Conseil d'administration hybride. Les personnes qui envisagent d’assister en personne à la réunion seront tenues de respecter les mesures sanitaires et de sécurité mises en place pour l’ICANN74 afin d’assurer un environnement convivial pour tous. Comme pour les réunions virtuelles de l’ICANN que nous avons développées au fil du temps, notre but est de s’appuyer sur l’expérience de notre premier événement hybride pour les événements futurs.

J’ai hâte de vous voir dans ma ville de naissance, en personne ou via Zoom. Profitons au maximum de l’ICANN74 !

Authors

Maarten Botterman

Maarten Botterman

ICANN Board Chair
Read biographyRead biography