fr

Visite d’information à Sanaa, Yémen

10 septembre 2014
Par Fahd BataynehFahd Batayneh

En plus des six langues des Nations Unies, ce contenu est aussi disponible en

null

La ville historique de Sanaa


Du 17 au 21 août, j'ai eu le privilège, ainsi que mon collègue du Centre de coordination des réseaux IP européens (RIPE NCC) M. Hisham Ibrahim, de me rendre à Sanaa, la capitale du Yémen, pour y accomplir des activités d'information, comme expliquer aux parties prenantes locales ce que réalisent nos organisations respectives, ce qu'est la gouvernance d'Internet et quel est le rôle de nos organisations respectives dans l'écosystème d'Internet. Cette visite est survenue après invitation du Chapitre yéménite de la Société Internet (ISOC), qui fut notre hôte pendant notre séjour.

Le Yémen, comme beaucoup d'autres pays de la région, a vécu le Printemps arabe et en subit encore le contrecoup. L'infrastructure internet y est peu développée, avec un débit de bande passante extrêmement faible, et le pays doit faire face à des coupures de courant très fréquentes et à l'absence d'une quelconque forme de commerce électronique. La communauté jeune y est néanmoins très vivante et à la fois prête et désireuse de participer au développement du pays et d'aller de l'avant. Cette jeunesse énergique apprend quel est le sens d'un modèle multipartite et s'implique davantage dans le processus. Dans l'entretien vidéo à venir, M. Walid Al-Saqaf, président de l'ISOC Yémen, fait part de ses observations sur l'ICANN, le modèle multipartite, la gouvernance d'Internet et le rôle que doit jouer la communauté arabe pour rester impliquée dans le débat régional et mondial sur la gouvernance d'Internet.

Étant donné que très peu de parties prenantes yéménites comprennent déjà ce qu'est le modèle multipartite et quels sont ses avantages en matière d'amélioration de l'écosystème d'Internet dans le pays, l'une de mes principales tâches a consisté à expliquer ce modèle aux parties prenantes et leur faire comprendre le rôle essentiel qu'elles ont à y jouer afin de s'impliquer dans le développement de l'écosystème d'Internet dans leur pays.

En réalité, les jeunes pensent qu'Internet est l'un des moteurs permettant de relever la faible économie du pays, ce qui a conduit à la création en août 2013 du Chapitre yéménite de l'ISOC. Et par un pur hasard, notre venue a coïncidé avec le premier anniversaire de cette ISOC.

Notre programme sur cinq jours comprenait un grand nombre d'activités. Tandis que nous développions notre programme concernant l'engagement des parties prenantes, le Chapitre yéménite de l'ISOC a gentiment fait le nécessaire pour nos réunions et nous a accompagnés pendant nos visites, afin de faciliter notre séjour. Notre programme général consistait à effectuer deux visites à deux entités différentes chaque jour, et de consacrer nos soirées à informer les parties prenantes sur la gouvernance d'Internet et les agences chargées de l'application des lois sur l'écosystème d'Internet, à rencontrer des membres de la société civile et même à accorder des entretiens aux médias locaux.

Nous avons commencé par le Ministère des Télécommunications et des Technologies de l'information, où nous avons eu l'honneur d'être accueillis par le ministre lui-même, M. Ahmed Obaid Bin Dagher, qui est également vice-Premier ministre. Tout en reconnaissant le besoin de développement et de renforcement des capacités, nous avons discuté des moyens d'intensifier notre soutien d'expert dans les zones du pays où cela est nécessaire.

H.E. Ahmed Obaid Bin Dagher; Yemeni Minister of ICT and Deputy Prime Minister

H.E. M. Ahmed Obaid Bin Dagher, ministre yéménite des Télécommunications et des Technologies de l'information et vice-Premier ministre

Dans cette partie du monde, les fournisseurs d'accès internet (FAI) et les opérateurs mobiles jouent un rôle crucial dans l'écosystème de la gouvernance d'Internet, c'est pourquoi nous avons rendu visite aux deux FAI (YemenNet et TeleYemen), et aux quatre opérateurs mobiles (Yemen Mobile, MTN Yemen, Sabafon, et Y-GSM) du pays. Lors de ces réunions, j'ai évoqué quatre sujets principaux d'actualité : 1) Introduction à la gouvernance d'Internet ; 2) Introduction à l'ICANN ; 3) le Forum arabe sur la gouvernance d'Internet ; et 4) la Stratégie de l'ICANN au Moyen-Orient.

Plusieurs séances d'information ont été organisées à l'attention de la communauté professionnelle, des étudiants et des universitaires, et des agences chargées de l'application des lois. Chaque séance était destinée à faire passer différents messages, en fonction de l'auditoire. La communauté professionnelle en a appris davantage sur les occasions professionnelles se présentant dans le secteur des noms de domaine. Les étudiants et les universitaires ont assisté à des séances consacrées à la gouvernance d'Internet et à ses éléments clés, aux organisations l* et à leur rôle dans cet écosystème assez vaste. Les agences chargées de l'application des lois quant à elles ont reçu des informations sur l'ICANN, le secteur des noms de domaine et les différents mécanismes de résolution des litiges et de protection des marques commerciales.

Attendees during an Introductory Session on Internet Governance

Participants à une séance d'introduction à la gouvernance d'Internet

H.E. Moammar Al-Eryani; Yemeni Minister of Youth and Sports

H.E. M. Moammar Al-Eryani, ministre yéménite de la Jeunesse et des Sports

Vers la fin de notre séjour, nous avons eu la joie d'être invités au « Rassemblement d'introduction à la gouvernance d'Internet », destiné aux parties prenantes locales dans le but de préparer le terrain pour le Forum yéménite sur la gouvernance d'Internet, qui aura lieu l'année prochaine. Pendant cette réunion, j'ai expliqué rapidement la fonction de l'ICANN et son rôle dans l'écosystème de la gouvernance d'Internet. Le Chapitre yéménite de l'ISOC a également saisi l'occasion pour exposer sa mission à l'auditoire, ainsi que ses projets pour les mois à venir. Le même jour dans la soirée, nous avons assisté à une séance TEDxSanaa, pendant laquelle nous étions membres d'une commission portant sur la sécurité et la vie privée.

Nous avons un ressenti positif de l'ensemble des réunions, ce qui nous a semblé être un pas en avant dans un pays qui est en train de déterminer les opportunités en matière de développement économique et d'affaires possibles grâce à un Internet accessible, ouvert et mondial. Comme l'a déclaré le président du Chapitre yéménite de l'ISOC : « C'est un moment marquant dans l'histoire du Yémen ».

Authors

Fahd Batayneh

Fahd Batayneh

Stakeholder Engagement Sr. Manager, Middle East
Read biographyRead biography