fr

Termes et acronymes de l’ICANN

L’ICANN possède des centaines d’acronymes et de termes qui peuvent s’avérer assez déconcertants. Nous avons créé cet outil multilingue pour expliquer ce que veulent dire ces termes et faciliter votre travail au sein de la communauté de l’ICANN.

Termes et acronymes de l’ICANN

Tapez l’acronyme ou le terme que vous recherchez dans le volet de recherche ci-dessous.
Outre la version française, les termes et les acronymes sont aussi disponibles en anglais, en arabe, en chinois, en espagnol et en russe. Les liens vers les différentes langues se trouvent en haut à droite de la page.
Cliquez sur la première lettre du terme que vous recherchez pour lancer une recherche par ordre alphabétique.

P

41-53 sur 53 résultats

Programme de lancement approuvé(QLP)

Mécanisme prévu par le Programme des nouveaux domaines génériques de premier niveau (Programme des nouveaux gTLD) permettant à un opérateur de registre (RO) d'enregistrer un nombre limité de noms de domaine pour le compte de tierces parties avant le début de la période d'enregistrement prioritaire. Le QLP donne à un RO la possibilité de promouvoir son gTLD.

Programme de lancement approuvé(ALP)

Dans le Programme des nouveaux domaines génériques de premier niveau (Programme des nouveaux gTLD), programme auquel un opérateur de registre (RO) peut faire appel afin d’être autorisé à mettre en place un processus d'enregistrement lors de l’étape de lancement de son TLD. Sans approbation de l'ALP, ces processus d'enregistrement ne sont pas autorisés par les contrats de registre.

Programme des nouveaux arrivants

Séance d'apprentissage d'une journée destinée aux personnes participant à une réunion publique de l'ICANN pour la première fois. Lors de cette séance largement interactive, les membres de l'organisation ICANN et de sa communauté partagent leurs expériences et compétences concernant l'ICANN et son travail. Les nouveaux arrivants apprennent à participer au modèle multipartite d'élaboration de politiques de l'ICANN et ont la possibilité d’établir des contacts au sein de la communauté.

Programme des nouveaux domaines génériques de premier niveau(Programme des nouveaux gTLD)

Programme coordonné par l’ICANN, destiné à permettre l’expansion du système des noms de domaine (DNS).

La dernière partie d’un nom de domaine (par exemple, .com, .net ou .org) représente un domaine de premier niveau (TLD). En vertu du Programme des nouveaux gTLD, les entités peuvent enregistrer des TLD avec des noms tels que .futbol, .istanbul et .pizza, ainsi que des noms dans d’autres alphabets (par ex., arabe et cyrillique) et d’autres langues (chinois, japonais, coréen).

Le Programme des nouveaux gTLD vise à renforcer l’innovation, la concurrence et le choix du consommateur. Depuis les premières délégations faites dans le cadre du Programme en 2013, plus 1300 nouveaux gTLD sont entrés dans la zone racine de l’Internet.

Dans le cadre de l’expansion de l’espace de noms, le Programme des nouveaux gTLD a introduit plusieurs mécanismes de protection de droits pour sauvegarder les droits de propriété intellectuelle dans le DNS. Ces mécanismes comprennent le Centre d’échange d’information sur les marques (TMCH), qui contrôle les enregistrements de domaine pour éviter toute atteinte aux marques et le système uniforme de suspension rapide (URS), qui permet aux titulaires de marques déposées de régler les litiges d’atteinte aux marques en dehors du système judiciaire.

propriété intellectuelle

Création immatérielle de l’intellect humain que la loi protège contre toute utilisation non autorisée. Des exemples de propriété intellectuelle incluent des inventions, des processus, des œuvres d’art, des marques commerciales et des noms commerciaux. Au sein de la communauté de l’ICANN, les titulaires de droits de propriété intellectuelle sont représentés par l’Unité constitutive des représentants de la propriété intellectuelle appartenant au Groupe des représentants des entités commerciales.

protocole

Toute forme de communication entre ordinateurs ayant été normalisée pour assurer la communication d’un PC à un autre. Bon nombre de protocoles Internet sont développés par le Groupe de travail de génie Internet et normalisés dans des documents officiels dits appels à commentaires.

protocole d'accès aux données d'enregistrement des noms de domaine(RDAP)

Protocole basé sur HTTP (protocole de transfert hypertexte) qui permet l’accès à des informations relatives aux enregistrements de nom de domaine et aux allocations d'adresses de protocole Internet. Le RDAP a été conçu afin de remplacer le protocole WHOIS. Parmi les avantages du RDAP, on peut citer la transmission sécurisée des données via HTTPS, la prise en charge de l'internationalisation et la capacité de limiter l'accès à certaines informations relatives à un enregistrement.

protocole d'avitaillement extensible(EPP)

Protocole utilisé pour les communications électroniques entre un bureau d’enregistrement et un registre en vue de l’allocation de ressources (création, modification et suppression) relatives aux enregistrements de noms de domaine.

Protocole de contrôle de transmission / Protocole Internet(TCP/IP)

Paire de protocoles utilisée par la plupart des applications pour communiquer sur Internet. Les protocoles TCP et IP fonctionnent ensemble pour assurer une transmission fiable des données entre des applications fonctionnant sur des systèmes hôtes connectés à un réseau. Au cours d’une transmission par Internet :

  • Le protocole IP fragmente les données de l’expéditeur en petits morceaux appelés paquets qui sont relayés sur Internet suivant l’adresse IP contenue dans l’entête du paquet.
  • À son tour, le TCP établit une connexion entre les applications et assure que les données de l’expéditeur soient livrées sans erreurs et réassamblées dans le bon ordre côté récepteur.

protocole Internet(IP)

Ensemble de règles qui régissent la manière dont les appareils communiquent sur Internet. Le protocole Internet précise le format des paquets que les dispositifs utilisent pour transmettre des messages à travers le réseau. Il précise également le plan d'adressage que les routeurs utilisent pour transmettre des messages vers leur destination.

Deux versions du protocole Internet sont actuellement utilisées : le protocole Internet version 4 (IPv4) et le protocole Internet version 6 (IPv6).

protocole Internet version 4(IPv4)

Première version du protocole Internet à avoir été largement déployée. L'Agence pour les projets de recherche avancée de défense a développé l'IPv4 au début des années 1980. Avec une longueur d'adresses de 32 bits, l'IPv4 a une capacité de plus de quatre milliards d'adresses IP uniques. Après des années d'expansion rapide de l'Internet, la réserve d'adresses disponibles a été totalement attribuée aux fournisseurs de services Internet (FSI) et aux utilisateurs.

Les adresses IPv4 sont représentées comme une suite de quatre valeurs décimales comprises entre 0 et 255, séparées par des points. Une adresse IPv4 classique ressemble à ça : 192.0.2.67.

protocole Internet version 6(IPv6)

Dernière version du protocole Internet (IP). Le Groupe de travail de génie Internet a développé l'IPv6 et le protocole est devenu une norme IP en 1996. Avec une longueur d'adresses de 128 bits, l'IPv6 a une capacité de 340 sextillions d'adresses IP uniques.

Les adresses IPv6 sont représentées comme une suite de valeurs hexadécimales, séparées par deux-points. Une adresse IPv6 typique ressemble à ça : fd84:69e1:1ce7::25.