Blogs de l’ICANN

Lisez les blogs de l’ICANN pour vous tenir au courant des dernières activités d’élaboration de politiques, des événements régionaux et bien plus encore.

Le blog du président

26 septembre 2014
Par Steve Crocker

En plus des six langues des Nations Unies, ce contenu est aussi disponible en

L'un des messages que nous entendons ces jours-ci dit que le Conseil n'est pas suffisamment visible et que la communauté ne comprend pas ce que fait le Conseil. Le commentaire fait par Markus Kummer, un des nouveaux membres du Conseil, après avoir participé à notre atelier il y a deux semaines a peut-être été plus éloquent. Markus a dirigé le secrétariat qui assistait le forum sur la gouvernance de l'Internet (FGI) pendant plusieurs années et il a présidé le processus de préparation du FGI l'année dernière. Il a également été un cadre supérieur de l'Internet Society qui est impliquée intégralement dans la communauté de l'ICANN, de sorte qu'il este familiarisé avec bon nombre de nos activités. Néanmoins, après avoir vu ce que le Conseil fait pendant un atelier, il a été étonné de voir combien notre engagement est actif sur toutes les questions et combien nos interactions sont énergiques mais constructives, entre nous et avec le personnel de l'ICANN.

Le Conseil n'est pas un élément opérationnel séparé de l'ICANN et notre rôle est clairement différencié et complémentaire de celui des bénévoles et du personnel. Nous reconnaissons cependant que la communauté voudrait savoir davantage à propos de ce que fait le Conseil et comment nous travaillons. Nous avons pensé que ce serait avantageux d'en présenter un panorama informel, au-delà de l'information des procès-verbaux, des résolutions et des fondements que nous publions. Nous avons pensé également que ce serait utile d'écouter les voix individuelles des membres du Conseil et pas seulement la mienne. À cette fin, Suzanne Woolf, l'agent de liaison du RSSAC auprès du Conseil, présente le rapport suivant de notre récent atelier du Conseil d'administration de l'ICANN.

Steve Crocker

Rapport sur la réunion d'Istanbul
Suzanne Woolf

Outre les réunions publiques de l'ICANN et les conférences téléphoniques, le Conseil d'administration organise, plusieurs fois par an, des ateliers de trois jours pour traiter en profondeur les questions fondamentales aux yeux de l'ICANN. La réunion la plus récente a eu lieu à Istanbul, en Turquie, du 8 au 10 septembre. Cette date a été choisie car un nombre significatif des membres du Conseil avaient déjà prévu leur assistance au forum sur la gouvernance de l'Internet. Nous avons saisi l'occasion d'ajouter au temps prévu pour l'atelier du Conseil la possibilité d'interagir avec des collègues et de recueillir des idées du FGI. Ces trois jours incluaient une réunion formelle du Conseil pour traiter certaines questions en attente1 ainsi que des réunions des comités du Conseil, y compris ceux des finances et des risques ; mais la plupart du temps a été consacrée à analyser et débattre les principales thématiques devant le Conseil et la communauté, compte tenu que la 51e réunion de l'ICANN se tiendra dans quelques semaines.

Il y a toujours tout un éventail de questions à analyser. Le Conseil a une responsabilité permanente vis-à-vis de la supervision des opérations de l'ICANN comme une entité ce qui, dans notre cas, peut être une tâche plus complexe qu'elle ne le serait pour une organisation plus conventionnelle d'une taille similaire. Les plans stratégiques et opérationnels de l'ICANN sont conçus à partir du dialogue avec la communauté et mis en œuvre par le personnel, mais le Conseil joue un rôle important dans la supervision des deux processus et des contenus pour ces activités, en particulier pour le processus de planification stratégique et sa mise en œuvre dans les opérations de l'ICANN.

Ces ateliers, plutôt qu'assurer que le travail du Conseil soit fait, fournissent des occasions structurées et informelles pour interagir avec le Conseil et avec les cadres supérieurs et aborder des questions qui intéressent la communauté. Et justement parce que les membres de notre Conseil sont d'origines très diverses, avec des antécédents, des perspectives et des groupes de parties prenantes différents, ils sont fortement engagés sur la responsabilité du Conseil face à l'ICANN et avec la communauté de l'Internet en général, mais ils peuvent avoir des opinions différentes sur la meilleure manière d'y parvenir, ce qui suscite toujours des débats intenses.

Quelle que soit la modalité de nomination des membres du Conseil - nominations des organisations de soutien, nominations en tant qu'agents de liaison ou nominations du comité de nomination - ils apportent leur engagement partagé et des points de vue variés pour intégrer les besoins et les questions spécifiques dans l'exercice de leur responsabilité. Et l'atelier d'Istanbul n'a pas été une exception à cet égard. Les membres du Conseil sont particulièrement intéressés à la manière dont ils peuvent collaborer le mieux pour renforcer la responsabilité et la gouvernance de l'ICANN, tout en gardant au premier plan les inquiétudes et la direction des parties prenantes.

Nous avons reçu une synthèse conventionnelle (comme celle que toute équipe de gestion pourrait présenter à tout conseil d'administration) sur les finances de l'ICANN et les plans pour éviter une augmentation des dépenses. Nous avons également mené un débat intense sur la recommandation du groupe de travail d'experts concernant les services d'annuaire des gTLD qui vont remplacer le Whois ; le Conseil y a analysé la meilleure façon de s'assurer que l'ICANN appliquera l'avis du rapport de l'EWG pour ses opérations futures, qu'elle aura des discussions ouvertes avec les parties prenantes et qu'elle interagira avec la communauté technique pour la mise en œuvre.

Le thème fondamental a été celui de l'effort de la transition du rôle de supervision des fonctions IANA. Comme d'autres parties prenantes dans ce processus, le Conseil doit relever des défis majeurs : son travail consiste à faciliter et à soutenir des efforts ouverts, transparents et ascendants de la communauté pour établir un plan crédible et faisable afin de poursuivre les opérations de supervision de l'IANA après la fin du contrat sur ces fonctions avec le gouvernement des États-Unis. Et il doit assumer cette responsabilité sans toutefois être indûment concerné dans le fond de ce plan, qui doit être conçu par les parties prenantes. Des thèmes spécifiques de grand intérêt ont inclus le rapport sur le progrès du groupe de coordination de la transition du rôle de supervision des fonctions IANA (ICG) et les efforts des « communautés opérationnelles » pour contribuer à la proposition, la planification interne de l'ICANN pour les aspects opérationnels de la transition du rôle de supervision des fonctions IANA et les effets possibles d'une transition pour les relations entre les parties prenantes liées à la gouvernance de l'Internet.

D'autres points importants ayant été abordés incluaient le plan stratégique et les efforts en cours pour s'assurer qu'il reflète les priorités de la communauté et que cela se reflète, à son tour, sur le plan opérationnel et sur le budget. Il y a eu aussi des discussions sur le progrès par rapport au budget et aux objectifs du programme des nouveaux gTLD. En particulier, alors que nous commençons à regarder la prochaine série des nouveaux gTLD, il faut tenir l'engagement pour l'évaluation des effets et des résultats de la série des nouveaux gTLD actuelle en termes de sécurité et de stabilité du DNS ainsi que pour les leçons tirées par l'ICANN.

Comme toujours, le développement de politiques revient à la communauté et il appartient au personnel de l'ICANN de s'occuper de la mise en œuvre des politiques de la communauté. Le rôle direct du Conseil est structurellement limité quant au développement de politiques. Mais le Conseil est responsable de l'efficacité et la crédibilité globales des résultats de ces processus et de leur mise en œuvre. En fait, une partie de la responsabilité d'un membre du Conseil est d'être ouvert à toute collaboration de la communauté des parties prenantes.

Les ateliers du Conseil nous aident à comprendre les questions qui se présentent et à nous engager de manière plus efficace, par le biais de tous les mécanismes formels du Conseil et des actions du personnel, mais aussi de manière moins formelle, comme une partie de la communauté. Nous espérons bien vous voir lors de la 51e réunion de l'ICANN ou d'avoir de vos nouvelles à tout moment.


1 https://www.icann.org/resources/board-material/resolutions-2014-09-09-en

Authors

Steve Crocker

Ancien ICANN Board Chair