fr

Promouvoir un environnement virtuel fondé sur le respect aux réunions de l’ICANN

6 octobre 2021

Herb WayeHerb Waye, ICANN Ombudsman

L’ICANN72 sera notre deuxième assemblée générale annuelle virtuelle et la sixième réunion publique de l’ICANN tenue complètement en ligne. Alors que pour nos parties prenantes mondiales la participation à distance est depuis longtemps un moyen nécessaire et utile de prendre part aux processus multipartites de l’ICANN, le basculement vers un environnement uniquement virtuel a été un bouleversement pour beaucoup. Certains outils de participation que nous utilisons sont une bonne alternative à l’interaction en personne, mais certaines interactions sont difficiles à transposer en mode virtuel.

Nous avons le droit d’attendre du professionnalisme et de la courtoisie dans nos interactions avec l’ICANN, quel qu’en soit le format. Le bureau de l’Ombudsman souhaite vous rappeler que les normes de conduite requises par l’ICANN régissent tous les aspects de l'interaction entre les participants aux activités de l’ICANN, qu’il s’agisse de la communication verbale, visuelle ou écrite. Par ailleurs, la politique anti-harcèlement de la communauté de l’ICANN actuellement en vigueur vise à favoriser, à encourager et à promouvoir l’esprit de respect mutuel.

Dans un environnement complètement virtuel comme le nôtre, certains types de communication qui n’enfreignent pas explicitement les normes de comportement requises ou la politique anti-harcèlement, peuvent toutefois être dérangeants ou perçus comme irrespectueux vis-à-vis des intervenants ou des autres participants. Par exemple, la fonction chat de Zoom est un élément essentiel pour les discussions en temps réel comme celles qui ont souvent lieu dans les couloirs ou pendant les repas lors d’une réunion en face à face. Or, cette fonction peut devenir une source de distraction lorsque des commentaires hors-sujet ou secondaires accaparent la conversation. De même, l’intention d’un commentaire peut être difficile à déchiffrer sans connaître le ton de la voix ou le langage corporel de celui qui le formule. Ce qui était censé être une plaisanterie ou une simple observation en ligne destinée à un groupe peut involontairement provoquer chez le destinataire du commentaire le sentiment d'être injustement visé.

J’ai discuté avec la communauté de l’ICANN et les dirigeants de l’organisation pour connaître leurs idées pour promouvoir un environnement virtuel respectueux tout en préservant l’esprit de dialogue ouvert qui anime l’ICANN. Je leur en suis reconnaissant. Afin de garantir que nos sessions Zoom soient participatives, inclusives et productives, souvenez-vous de ces quelques conseils :

  • Pour éviter toute confusion et respecter l’ordre du jour prévu de la séance, nous vous recommandons de limiter vos interventions dans le chat public au sujet qui fait l’objet des discussions.
  • Utilisez les messages privés pour tout commentaire hors-sujet.
  • Avant de faire un commentaire ou une blague, pensez à la diversité culturelle de la communauté de l’ICANN et à comment votre commentaire pourrait être perçu.
  • Veuillez respecter les efforts des gestionnaires de la participation à distance pour que les sessions virtuelles restent aussi ciblées que possible.
  • Familiarisez-vous avec des fonctionnalités de Zoom telles que les réactions non verbales, qui vous permettent d’interagir avec les autres participants sans interrompre la séance.
  • Si vous souhaitez poursuivre une discussion parallèle ou approfondir une thématique au sein d’un groupe plus petit, vous avez la possibilité de réserver une réunion privée directement sur le site de l’ICANN72. Pour en savoir plus sur comment organiser ces réunions, cliquez ici.

Comme lors des réunions précédentes, le bureau de l’Ombudsman - ma collègue Barbara Curwin et moi-même - sera ouvert pendant les heures de travail pour discuter de toute question que vous souhaiteriez aborder. Il existe une procédure bien définie et confidentielle pour déposer des plaintes, que vous pouvez lancer en remplissant un formulaire de dépôt de plainte. Si vous considérez que votre problème ne nécessite pas le dépôt d'une plainte officielle mais que vous souhaitez obtenir des conseils informels ou une assistance, veuillez nous envoyer un courriel à ombudsman@icann.org, herb.waye@icann.org ou barbara.curwin@icann.org. Barbara et moi vous souhaitons une réunion ICANN72 constructive et utile.

Herb Waye
Herb Waye
ICANN Ombudsman

Herb Waye

Read biographyRead biography