fr

Les réunions d'information de l'ICANN avec les diplomates de l'ONU passent en mode virtuel

6 mai 2020

Mandy CarverMandy Carver, SVP, Government and Intergovernmental Organization Engagement

L'équipe de l'ICANN en charge de la relation avec les gouvernements et les organisations intergouvernementales (GE) facilite des discussions au siège des Nations Unies (ONU) à New York et à Genève depuis 2014. Ces discussions sont d'autant plus importantes qu'il est essentiel pour l'ICANN de compter sur la participation, la représentation et l'implication de toutes les parties prenantes, y compris les gouvernements et les organisations intergouvernementales.  Il est également essentiel pour nous d'être au fait des développements de ce groupe de parties prenantes susceptibles d'affecter l'écosystème de l'Internet, et d'être en mesure d'expliquer, le cas échéant, notre rôle et notre mission dans cet écosystème.

Ces réunions d'information sont généralement accueillies par une ou deux missions permanentes de l'ONU. Comme conséquence de la pandémie de coronavirus, notre dernière réunion en mode présentiel, intitulée « Comment maintenir un Internet mondial, interopérable et unique : aspects techniques et sécuritaires » a eu lieu en janvier de cette année. Étant donné que la réunion suivante devait se tenir le 22 avril, nous avons rapidement proposé de la faire en mode virtuel à l'aide de Zoom. Cela nous permet de poursuivre nos efforts et de mettre à contribution notre expertise dans des dossiers techniques, politiques et réglementaires qui affectent la mission de l'ICANN.

Un des rôles majeurs de l'équipe GE en représentation de l'organisation ICANN consiste à renforcer les capacités et à partager des connaissances avec ce groupe de parties prenantes. C'est pourquoi l'équipe GE a commencé à organiser des réunions informelles et des ateliers en 2015, avec l'intention de partager les connaissances de l'ICANN sur le fonctionnement technique de l'Internet et la sécurité du système des noms de domaine (DNS). Ce type d'interaction relève certes de la responsabilité de l'ICANN mais repose surtout sur le désir sincère de mettre au service des gouvernements une expertise technique qui peut les aider lorsqu'ils se penchent sur des questions liées à l'Internet. Ce type d'engagement ouvre également la voie à une participation active des gouvernements et des parties prenantes intergouvernementales au travail d'élaboration de politiques de la communauté de l'ICANN.

La toute nouvelle approche virtuelle adoptée pour ces réunions d'information de l'ICANN a été pour nous l'occasion d'atteindre un public plus large que les participants habituels du siège de l'ONU à New York. Cette fois-ci, nous avons élargi notre portée, avec une réunion accueillie conjointement par les missions permanentes de la Bulgarie et de l'Estonie auprès des Nations Unies, à la fois à New York et à Genève : quatre missions permanentes et deux villes hôtes. Cette approche a été particulièrement appréciée par les Nations Unies, dans le cadre de ses efforts pour améliorer la coordination entre New York et Genève. L'événement a montré une voie possible pour atteindre cet objectif.

Le thème abordé à la réunion d'avril a été le même que pour la réunion de janvier mais avec des perspectives différentes selon les intervenants. Les présentateurs ont été David Conrad, directeur de la technologie à l'ICANN et Naela Sarras, directrice des opérations IANA. Veni Markovski, vice-président en charge de la relation avec les Nations Unies, a modéré la séance. Cent seize diplomates représentant le premier, le deuxième et le troisième comités de l'Assemblée générale des Nations Unies y ont participé.

Notre première réunion d'information virtuelle a été considérée un succès par les hôtes et les diplomates présents. La forte participation, ainsi que la portée de cette initiative et son caractère virtuel, qui nous a permis de franchir les murs de New York, ont été considérés comme une validation de cet effort. En réponse à ces réactions positives, l'ICANN a réalisé un sondage parmi les participants. Ses résultats serviront à concevoir les réunions d'information futures, aussi bien en mode présentiel que virtuel.

Depuis la création de ces événements, les retours d'information des diplomates de l'ONU mettent en lumière la valeur de ces réunions, qui représentent pour eux une source d'information précieuse pour leurs négociations et leur compréhension générale des problématiques liées à l'Internet.

Nous restons engagés à faire connaître et à partager notre importante expertise technique dans le fonctionnement de l'Internet et son système d'identificateurs uniques.

Mandy Carver
Mandy Carver
SVP, Government and Intergovernmental Organization Engagement

Mandy Carver

Read biographyRead biography