fr

Forum de l'Europe de l'Est sur le DNS : à vous la parole !

28 janvier 2019

Alexandra Kulikova

Depuis 2016, l'organisation ICANN a tenu une série d'événements très bien accueillis en Europe orientale et Asie centrale, destinés à susciter l'intérêt des parties prenantes locales et à encourager leur participation à des débats sur les problèmes émergents et les défis futurs du système des noms de domaine (DNS). En décembre 2018, nous avons organisé la troisième édition du Forum de l'Europe de l'Est sur le DNS (EEDNSF) à Moscou (Russie). Grâce à vos retours, nous aimerions identifier des moyens d'améliorer les futures éditions de ce Forum. Nous vous invitons à participer à une courte enquête pour nous aider à faire de l'EEDNSF une expérience plus enrichissante, informative et productive de dialogue avec l'ICANN pour la communauté DNS d'Europe orientale et Asie centrale.

Chacun des trois forums organisés jusqu'à présent a été unique du point de vue du public présent, des sujets abordés et de la dynamique des discussions. Notre objectif de départ, qui consistait à faire voyager l'EEDNSF à travers la région, s'est réalisé avec la tenue d'une réunion annuelle qui offre à la communauté locale de la région un espace de rencontre pour discuter des dossiers les plus importants concernant le DNS.

Un aperçu du dernier EENDSF

L'EEDNSF tenu à Moscou a marqué un jalon puisqu'il s'agit du premier événement organisé par l'ICANN en Russie et accueilli par un de nos partenaires historiques, le Centre de coordination des domaines nationaux .RU/.РФ. L'ICANN a été bien représentée à l'événement, avec neuf membres du personnel et un membre du Conseil d'administration. Le programme du Forum, riche en contenus techniques et politiques, a contribué à faciliter des discussions autour de dossiers de grand intérêt pour la communauté locale et régionale.

Le Forum a abordé un sujet particulièrement complexe et mécompris dans la région : le fonctionnement du service racine du DNS et les tendances de son évolution. Les derniers progrès dans le développement cryptographique du protocole DNS ont été également évoqués, notamment le DNS sur TLS (protocole de sécurité de la couche transport) et le DNS sur HTTPS (protocole de transfert hypertexte sécurisé), susceptibles de changer la donne en matière de vie privée pour les internautes du monde entier. La communauté locale s'est montrée très intéressée par la lutte contre l'utilisation malveillante du DNS et les possibilités de coopération dans ce domaine. En Russie, par exemple, les organisations dites « compétentes » (agences de sécurité réputées) travaillent étroitement avec le registre ccTLD (Centre de coordination) pour lutter contre les abus dans le DNS, mais peuvent aussi aider les registres et bureaux d'enregistrements à établir des accords de coopération avec des partenaires étrangers. En outre, le 20e anniversaire de l'ICANN en 2018 et le prochain 25e anniversaire de l'extension .RU rendaient l'occasion propice à examiner rétrospectivement le développement et l'évolution du DNS dans le pays et la région.

Pendant le Forum, nous nous sommes aussi penchés sur les effets des lois nationales dans la région ainsi que sur les difficultés qu'elles posent pour les organisations comme l'ICANN, étant donné qu'elles peuvent affecter la manière spécifique dont fonctionnement l'Internet et le DNS. Pour la première fois dans un EEDNSF, nous avons examiné la représentation de la communauté locale dans les groupes de travail et les processus d'élaboration de politiques de l'ICANN, et nous avons étudié les bénéfices et les défis que cette contribution comporte pour les participants. 

Leonid Levin, président du Comité de la Douma d'État russe sur la politique de l'information, les technologies de l'information et les communications, a signalé dans son discours inaugural que les importantes réalisations de la Russie dans l'industrie des technologies de l'information sont le fruit d'une éducation orientée vers la science, la technologie et les TI depuis l'ère soviétique. À certains égards, cela reste valable pour toute la région et contribue à attirer les meilleurs experts locaux du DNS au EEDNSF.

L'édition 2018 du EEDNSF a été un succès grâce à nos partenaires, à nos collègues et à nos plus de 250 participants. Nous espérons qu'au fil de ces trois années, l'EEDNSF s'est avéré utile et pertinent pour la communauté régionale ainsi que pour nos partenaires, les opérateurs de noms de domaines géographiques (ccTLD) d'Ukraine, de Biélorussie et de Russie.

Votre avis nous intéresse

Nous sommes conscients qu'il est toujours possible d'améliorer l'EEDNSF pour en faire une expérience plus riche, informative et productive pour la communauté DNS d'Europe orientale et Asie centrale, ainsi qu'une plateforme de dialogue avec l'ICANN. Nous avons déjà quelques idées et vous invitons à nous faire part des vôtres ! Aidez-nous à façonner l'avenir du EEDNSF en participant à cette enquête, ouverte jusqu'au 15 février 2019. Votre avis compte et nous aide à renforcer les efforts collaboratifs que nous menons en vue de diffuser des connaissances et de partager l'expertise au sujet du DNS. Nous communiquerons les résultats de l'enquête peu après sa date de clôture, à travers un blog sur icann.org.

Encore un fois, un grand merci à nos collègues et partenaires, à qui l'on doit le succès de cette troisième édition du Forum d'Europe de l'Est sur le DNS. En ce début 2019, nous commençons déjà à en planifier la quatrième édition, qui se tiendra plus tard cette année !

Pour accéder aux enregistrements Adobe du Forum, cliquez ici.

Pour accéder aux présentations, consultez les séances sur le programme, ici.

Pour accéder aux photos du Forum 2018, cliquez ici.

Alexandra Kulikova