fr

Initiatives en matière de participation avec les parties prenantes locales à Moscou

12 juin 2018

Alexandra Kulikova
null

Göran Marby, président-directeur général de l' ICANN, était à Moscou en Russie du 22 au 24 mai pour une série de réunions avec la communauté Internet russe. Il a été rejoint par David Conrad, directeur de la technologie et Tarek Kamel, vice-président responsable de la participation des gouvernements et des OIG , et moi-même.

Ce fut la première visite importante de l'organisation de l' ICANN depuis plus de cinq ans. Ce fut également la première visite de Göran à Moscou et dans la région Europe orientale et Asie centrale, en tant que président-directeur général de l' ICANN . La délégation a pu voir d'elle-même les priorités de la communauté et a discuté de la manière d'encourager la participation locale au sein de l' ICANN.

Pendant le voyage, la délégation a rencontré la communauté locale du système des noms de domaine (DNS) [raec.ru]. Une réunion de travail a été organisée avec le Centre de coordination des domaines nationaux .RU/.РФ, registre ccTLD russe, qui gère .RU, le neuvième TLD et le cinquième ccTLD en fonction de la taille de la zone, et РФ, l'IDN le plus important. Nous avons eu une séance questions/réponses intéressante avec des membres du marché local du DNS ccTLD et gTLD ainsi que des sociétés de sécurité en collaboration avec le ccTLD. Tous deux ont été accueillis par l'association russe des communications électroniques (RAEC), une association d'activités numériques qui rassemblent plus de 150 acteurs du marché local.

Durant les réunions, Göran a souligné le fait que la participation de communautés diversifiées est un composant essentiel de la stratégie mondiale de l' ICANN . Le cyrillique est un des scripts non-latin les plus populaires sur Internet, et le ccTLD (.РФ) ainsi que les gTLDs locaux internationalisés (p.ex. .москва, .рус, .дети) sont une réussite. Il a ajouté que « la Russie joue un rôle important dans l'univers numérique, et nous souhaiterions davantage de participation de la communauté Internet russe et d'expertise de la part de ce pays au sein de l'écosystème ICANN mondial. »

David a également participé [raec.ru] au forum économique international de St. Pétersbourg, il a fait une présentation [hse.ru] à l'École supérieure d'économie sur la mission technique de l' ICANN et a pris la parole pendant la conférence Yandex [events.yandex.ru] pour parler du système des serveurs racine et de son évolution (voir enregistrement à partir de 1:28 ici [youtube.com]).

Nous avons organisé [minsvyaz.ru] des réunions avec le ministre russe en charge du développement numérique, des télécommunications et des communications de masse, un membre du Comité consultatif gouvernemental (GAC) de l'ICANN et le représentant du bureau exécutif du président supervisant l'agenda numérique. Au cours des deux réunions nous avons eu un échange ouvert d'idées. L'ICANN a confirmé son engagement face à la sécurité et la stabilité du DNS mondial.

Pendant le voyage, le centre de coordination des domaines nationaux .RU/.РФ, un de nos partenaires le plus ancien et le plus actif auprès de la participation ICANN dans la région, a confirmé qu'il accueillerait le troisième forum du DNS pour l'Europe de l'est (EEDNSF) [eednsforum.org] à Moscou, fin 2018. Précédemment organisé en Ukraine et en Biélorussie, l' EENDSF a pour but de rassembler la communauté DNS locale et nous sommes heureux de voir la Russie poursuivre cette idée et inviter la communauté à nous rejoindre.

Les nombreux dialogues que nous avons eus représentent une base solide pour davantage de coopération avec les diverses parties prenantes en Russie, y compris le secteur du DNS et les organisations en charge de la cybersécurité sur la question de la prévention et de l'atténuation des malveillances du DNS , ainsi que davantage de communication, un renforcement des capacités et un échange mutuel de données. Dans le même temps, la visite de la région fait partie de notre sensibilisation visant à accroître la participation à l' ICANN avec une meilleure compréhension de ses intérêts et priorités. Notre succès collectif exige des innovations et un engagement plus actif à mesure que nous établissons l'agenda régional pour les années à venir dans la région Europe orientale et Asie centrale.

Alexandra Kulikova