fr

Blog du président du Conseil d’administration : atelier virtuel du Conseil du mois de septembre

21 septembre 2020

Maarten BottermanMaarten Botterman, ICANN Board Chair

La semaine dernière, du 9 au 11 septembre, le Conseil d’administration de l’ICANN a tenu un atelier virtuel consacré à son travail et destiné à préparer ses membres à répondre pleinement à leurs priorités opérationnelles. L’atelier a été également l’occasion de discuter de certains sujets brûlants dont la communauté débattra pendant l’ICANN69, la prochaine réunion générale de l’ICANN qui approche à grands pas.

Le Conseil d’administration continue à se préparer pour les prochaines étapes de plusieurs projets en cours, à savoir : le rapport final de l’équipe du Conseil de l’Organisation de soutien aux extensions génériques (GNSO) responsable du processus accéléré d’élaboration de politiques (EPDP) sur la spécification temporaire relative aux données d’enregistrement des domaines génériques de premier niveau (gTLD) ; le rapport final de l’équipe responsable de la troisième révision de la responsabilité et de la transparence (ATRT3) ; le rapport final du groupe de travail intercommunautaire sur les recettes des enchères des nouveaux gTLD (CCWG-AP) et ; lorsque le Conseil de la GNSO en aura examiné le projet de rapport final, la politique de la GNSO sur les procédures pour des séries ultérieures de nouveaux gTLD (SubPro). Ces projets, ainsi que bien d’autres, exigent toute notre attention et une compréhension approfondie des complexités liées à leur mise en œuvre.

Dans le cadre de nos activités d’organisation et de préparation pour les mois à venir, nous avons consacré une partie de notre atelier à déterminer la liste de candidats qui intégreront les différents comités du Conseil d’administration. Un nombre important de projets se trouvent à des étapes clés de prise de décision, d’établissement de priorités et de mise en œuvre, si bien que le Conseil a fait le choix de privilégier la continuité et la stabilité de ses comités. Nous attendons également les décisions du Comité de nomination 2020 (NomCom) concernant les postes à pourvoir, dont deux sièges au Conseil d’administration.

Réunion du Conseil d’administration

Pendant la réunion publique du Conseil d’administration, plusieurs résolutions ont été approuvées. Entre autres, le Conseil d’administration :

  • a accepté les recommandations du Comité consultatif sur la sécurité et la stabilité (SSAC) pour la désignation de son président et de ses membres. Cela inclut la reconduction de Rod Rasmussen à la tête du SSAC pour un mandat de trois ans à compter du 1er janvier 2021, ainsi que la décision, avec prise d’effet immédiate, d’accueillir l’ancien président du Conseil d'administration de l'ICANN, Steve Crocker, comme membre du SSAC.
  • a accepté les recommandations du président du Comité consultatif du système des serveurs racine (RRSAC) pour la désignation de membres du RSSAC provenant de chacune des organisations responsables de l’opération des serveurs racine.
  • a conclu que des procédures adéquates ont été suivies pour évaluer la demande de transfert du nom de domaine de premier niveau .CO (Colombie) au ministère des Technologies de l’information et de la communication.
  • a résolu, conformément aux recommandations du Comité de gouvernance du Conseil d'administration (BGC), qu’Ole Jacobsen et Tracy Hackshaw soient désignés respectivement président et président élu du Comité de nomination 2021.
  • a accepté le rapport final de mise en œuvre de la deuxième révision d’At-Large, élaboré par le groupe de travail sur la mise en œuvre de la révision d’At-Large. La résolution marque la fin de cette révision organisationnelle, conformément aux dispositions prévues dans les statuts de l’ICANN.

Les résolutions complètes sont disponibles ici.

Au cours de l’année dernière, nous avons beaucoup avancé dans l’établissement de nos priorités opérationnelles, malgré les interruptions liées à la pandémie de COVID-19. Je ferai un point d’étape sur ces priorités avant l’ICANN69.

En dépit de nos efforts, la COVID-19 continue à perturber le travail de la communauté, de l’organisation et du Conseil d’administration de l’ICANN. Il est indispensable que nous identifiions des approches innovantes qui nous permettent de collaborer au sein de l’écosystème et de continuer à avancer vers nos objectifs dans un esprit qui reflète notre engagement commun en matière de transparence et de responsabilité. Le Conseil d’administration explore également de nouvelles options et des pistes pour interagir et dialoguer avec la communauté. Cette démarche s’inscrit dans le cadre de nos efforts permanents pour que le Conseil agisse avec la plus grande transparence possible et se focalise sur les questions qui sont importantes pour la communauté.

La plupart de notre travail est habituellement fondé sur des interactions en face à face et des ateliers présentiels qui nous permettent de construire des relations de travail efficaces. Néanmoins, au cours des six derniers mois, nous avons dû accepter les limitations liées à la crise de santé mondiale et ajuster la manière dont nous travaillons, collaborons et progressons vers nos objectifs.

Le tissu social sur lequel nous nous appuyons habituellement pour dégager des consensus - croiser des collègues dans les couloirs ou partager un repas pendant une réunion - est disparu. Or, cette étape ne doit pas nous faire perdre de vue le fait que nous travaillons tous ensemble pour soutenir la mission de l’ICANN. Pendant cette période de distance et d’isolement, il est important que nous contactions ces personnes que nous avions l’habitude de croiser dans les couloirs et que nous communiquions avec elles. Nous ne pouvons pas nous permettre d’attendre une « opportunité fortuite » : nous devons nous tendre la main pour poursuivre notre travail. Comme l’a bien dit le regretté Jon Postel, figure clé de la création du système des noms de domaine (DNS) : « Soyez conservateur dans ce que vous faites et libéral dans ce que vous acceptez des autres ».

Nous devons faire preuve de patience envers les autres pendant cette « normalité » virtuelle et nous assurer que les canaux de communication entre la communauté, l’organisation et le Conseil d’administration restent ouverts et solides. Le modèle multipartite devient plus robuste lorsque nous faisons confiance au pouvoir de la communauté, de la collaboration et de la recherche de consensus, et que nous faisons le meilleur usage possible des moyens dont nous disposons pour y parvenir.

Maarten Botterman
Maarten Botterman
ICANN Board Chair

Maarten Botterman

Read biographyRead biography