Blogs de l’ICANN

Lisez les blogs de l’ICANN pour vous tenir au courant des dernières activités d’élaboration de politiques, des événements régionaux et bien plus encore.

L'engagement des entreprises chez ICANN - Comment trois grosses compagnies s'engagent-elles

12 juin 2014
Par Christopher MondiniChristopher Mondini

En plus des six langues des Nations Unies, ce contenu est aussi disponible en

Afin de faire apparaître les meilleurs pratiques sur la façon dont les organisations du secteur privé s'engagent avec l'ICANN, j'ai discuté avec les représentants de Facebook, Telefonica et Philips, trois références mondiales dans des secteurs très différents, pour savoir comment elles s'engagent. Je leur ai demandé ce qui fonctionnait (et ce qui ne fonctionnait pas).


FACEBOOK : « Vous devez vous montrer »

Susan Kawaguchi a été la gestionnaire du nom de domaine de Facebook pendant cinq ans, et a effectué le même travail chez eBay avant cela. Elle affirme que beaucoup d'entreprises ne se rendent pas compte que l'enregistrement et la gestion d'un nom de domaine impliquent plus qu'une simple tâche administrative. Il y a des implications stratégiques et liées au risque. En ayant travaillé au sein d'une entreprise comme eBay qui est indépendante du point de vue de son nom de domaine et qui a une présence Internet forte, Susan a été capable de transmettre une vue d'ensemble à ses collègues de Facebook. Quand elle a commencé à assister aux réunions publiques de l'ICANN, Susan a été étonnée de voir que les décisions capitales à propos des domaines (décisions qui impliquent des millions de dollars de recettes pour certaines entreprises) sont prises pour la plupart par les gens qui sont visibles. Les gens autour de la table représentent une grande diversité d'organisations et d'intérêts, mais pas nécessairement ceux de chaque entreprise. « Vous devez vous montrer pour connaitre les enjeux et pour refléter de manière précise les intérêts de votre entreprise » affirme-t-elle.

Susan siège à l'unité constitutive des représentants des utilisateurs commerciaux (BC) à l'organisation de soutien aux extensions génériques (GNSO), mais elle a également une expérience juridique dans les marques déposées et la propriété intellectuelle, lui permettant de suivre les questions juridiques et les questions concernant la propriété intellectuelle à travers également d'autres organes de l'ICANN. Par conséquent, elle peut alerter ses collègues Facebook des questions urgentes qui surgissent, amenant souvent les propriétaires d'entreprises et les dirigeants principaux de Facebook à prendre des décisions importantes, comme par exemple concernant une demande de gTLD. À noter également : le nombre de participants Facebook aux réunions de l'ICANN va être en augmentation cette année, avec des équipes chargées des politiques et de la sécurité représentées lors des prochaines réunions.

Les conseils de Susan aux nouveaux venus de l'ICANN ? « Trouver un mentor - et s'assurer de faire usage de la salle des nouveaux venus lors des réunions. »


TELEFONICA : « Le modèle peut sembler être un désastre, mais il est meilleur que toute autre alternative ! »

Alfredo Timermans était responsable des politiques publiques mondiales chez Telefonica et dirige maintenant leur bureau aux États-Unis. Telefonica a eu des représentants au sein des unités constitutives du GNSO et au sein d'autres organes politiques dans le passé, et est actuellement membre de l'unité constitutive des fournisseurs de services Internet (ISPCP).

Alfredo se décrit lui-même comme « une personne de politique ». Pour lui, la proposition de valeur de participation à l'ICANN est clairement comme un lien vers des questions plus larges concernant la gouvernance de l'Internet. L'ICANN représente également la politique de développement multipartite en action.

Le point de vue d'Alfredo est que le programme des nouveaux gTLD a eu un déploiement difficile qui a posé un risque pour la réputation de l'ICANN. Pour des entreprises comme Telefonica, les faux-pas opérationnels, plus les dépenses et la complexité du processus requièrent beaucoup de patience, d'efforts et d'investissements. Les opérations renforcées de l'ICANN et l'engagement dynamique concernant les questions de gouvernance de l'Internet mondial ont aidé à rétablir la confiance, et Alfredo a bon espoir que l'ICANN soit dans une trajectoire positive.

Faisant écho d'une célèbre citation sur la démocratie, Alfredo affirme : « Le modèle ICANN peut sembler être un désastre, mais il est meilleur que toute autre alternative ! » Il poursuit : « Il peut être très lent, complexe et prendre du temps. Il est parfois difficile de sentir que l'on a impact sur l'ICANN mais vous pouvez voir que tout le monde a une voix. »

Telefonica est une entreprise numérique mondiale. Les produits et services avantageux pour leurs clients bénéficient d'un Internet ouvert, mondial et extensible. L'ICANN représente une façon dont l'entreprise participe au travail et qui aide à poursuivre la croissante de l'Internet.

Comme un conseil aux nouveaux venus, Alfredo a déclaré sourire aux lèvres : « N'agissez pas comme si c'était le bazar…ça l'est ! Mais soyez présents, écoutez, parlez et participez. Vous verrez que vos efforts sont vraiment utiles. »


PHILIPS : « L'équilibre entre les risques et les opportunités »

Philips est constamment considérée comme l'une des marques les plus reconnues au monde. Ingrid Baele, chargée de la gestion de campagne et des opérations au sein du groupe de la propriété intellectuelle et des normes, contribue à sa protection.

Ingrid était déjà en train de suivre le travail de l'ICANN lorsque le programme des nouveaux gTLD a été annoncé. Elle a immédiatement vu l'impact potentiel sur la marque Philips. Dans le même temps, elle a également imaginé des opportunités pour ses collègues chargés de la gestion de la marque et du marketing numérique. Heureusement, le lancement du programme des gTLD a coïncidé avec la nomination d'un responsable du marketing numérique de chez Philips. C'est en coordination avec lui qu'Ingrid a convoqué un comité ponctuel, sollicitant la participation de toute l'entreprise. Sa propre équipe chargée de la propriété intellectuelle, le département de technologie de l'information, et une sélection d'unités commerciales ont participé. Ses collègues chargés de l'e-commerce et de la gestion de la marque étaient également représentés. Une fois qu'Ingrid a expliqué le programme, l'équipe chargée du marketing numérique s'est mise au travail, développant des idées avant-gardistes concernant les domaines pour lesquels faire une demande. Philips a fait une demande pour deux chaînes : .philips et . 飞利浦 (.philips en chinois).

Un des effets durables de cette approche est qu'il y a désormais un réseau d'équipes à travers Philips qui est intéressé par le travail de l'ICANN. Le réseau peut être activé à mesure que les besoins augmentent, Ingrid agit comme liaison avec l'ICANN parmi ses collègues. « La chose importante pour moi est d'être partenaire avec les unités commerciales. Il y a peut-être un risque, mais il s'accompagne aussi généralement d'opportunités. En voyant les deux et en les équilibrant, cela donne la valeur que notre équipe chargée de la propriété intellectuelle apporte à Philips, » explique-t-elle. Bien sûr, être capable d'expliquer les complexités de l'ICANN est également d'un grand service.

Ingrid est présente à certaines, mais pas toutes, réunions de l'ICANN, assistant à de multiples groupes et sessions. Cela inclut l'unité constitutive des représentants de la propriété intellectuelle (IPC) et le groupe d'enregistrement de marques. Comme beaucoup de participants, Ingrid a trouvé difficile de suivre les développements, mais elle a pleinement utilisé le nombre grandissant d'outils de communication pour rester informée. Elle a également parlé lors d'un évènement concernant la stratégie des nouveaux gTLD, expliquant l'approche de Philips aux autres entreprises et rassemblant les idées pour le déploiement du TLD Philips.

Ingrid a donné le conseil suivant aux nouveaux venus : Bien que la portée de l'ICANN est bien plus large que pertinente pour les propriétaires de marques, il est important d'être bien conscient de leurs programmes et de se rapprocher personnellement du personnel de l'ICANN et des dirigeants de la communauté responsables des domaines dans lesquels vous avez des questions ou des problèmes.


Je suis reconnaissante pour le temps et les idées que ces parties prenantes commerciales ont partagées. Nous allons travailler ensemble afin d'incorporer ces retours pour que les activités de participation commerciales de l'ICANN aillent de l'avant. Avez-vous des idées ou des conseils à partager ? Veuillez me contacter directement ou m'envoyer un e-mail à businessengagement@icann.org

Christopher Mondini est Vice-président de l'engagement des parties prenantes mondiales pour l'ICANN.

Authors

Christopher Mondini

Christopher Mondini

Vice President, Stakeholder Engagement & Managing Director, Europe
Read biographyRead biography