Skip to main content

L’ICANN migre sa plateforme de participation à distance vers Zoom

Après des analyses rigoureuses, l'organisation ICANN a décidé de quitter Adobe Connect pour faire basculer sa plateforme officielle de participation à distance vers Zoom. En janvier 2019, nous avons conclu un contrat avec Zoom afin d'obtenir une licence d'exploitation de son produit qui nous permette de le déployer à grande échelle. Le plan a été mis en œuvre et nous sommes maintenant en mesure de remplacer Adobe Connect et PGi pour l'ICANN65 à Marrakech (Maroc). Notre objectif est que Zoom soit la seule plateforme de conférence en ligne utilisée à l'ICANN65.

Cette décision intervient après une évaluation approfondie d'un ensemble d'autres outils de participation à distance et de collaboration. L'évaluation a commencé en mars 2018, lorsqu'un chercheur en sécurité a porté à l'attention de l'ICANN plusieurs problèmes survenus avec Adobe Connect. Par la suite, l'ICANN a suspendu les services jusqu'à la finalisation d'un certain nombre d'analyses criminalistiques. L'ICANN a remis en service Adobe Connect, mais le renforcement de la sécurité et de la confidentialité des données à travers certains correctifs s'est fait aux dépens de la flexibilité.

L'organisation ICANN reste engagée à fournir à la communauté les outils les plus performants et les plus sûrs à l'échelle internationale. Nos analyses ont montré que Zoom répond bien aux exigences de l'ICANN en matière de sécurité des informations, tout en proposant presque les mêmes fonctionnalités qu'Adobe. Certains groupes particulièrement vigilants en termes de sécurité, tels que le Comité consultatif sur la sécurité et la stabilité (SSAC) et l'équipe d'opérations du Conseil d'administration, ont fait le choix de continuer à utiliser Zoom y compris après le rétablissement des services Adobe.

L'organisation ICANN dépense près de 500 000 USD par an en ponts-audio pour les séances Adobe Connect. Zoom propose une solution VoIP (protocole voix sur IP) et téléphonie intégrée, ce qui nous permet aussi de supprimer PGi comme plateforme de téléphonie. Nos tests ont démontré que cette solution s'adapte bien à une utilisation à plus grande échelle, avec une excellente qualité de son y compris à l'international. À ce stade, le basculement vers Zoom permettrait d´économiser plus de 100 000 USD de charges annuelles récurrentes : une raison de plus pour faire le changement.

Les premiers usagers à adopter Zoom ont accueilli avec enthousiasme ses fonctionnalités et sa facilité d'utilisation, surtout depuis leur téléphone mobile ou lorsqu'ils sont en déplacement. Les commentaires reçus portent à croire que la connectivité au niveau de la voix et l'expérience dans son ensemble sont supérieures ou équivalentes à celles d'Adobe Connect.

Or, les changements ne sont pas toujours faciles, d'autant qu'il s'agit d'une plateforme à laquelle nous sommes habitués. L'organisation ICANN s'engage à veiller à ce que tous les membres de la communauté disposent des outils nécessaires pour utiliser Zoom et ses fonctionnalités de manière optimale. Nous proposerons des stages d'entraînement conjointement avec l'équipe de Zoom. Restez attentifs pour plus d'informations à venir. En attendant, n'hésitez pas à visiter le Centre d'assistance Zoom, où vous trouverez une foire aux questions et un grand nombre d'articles d'aide. Nous vous invitons aussi à consulter ce tableau montrant les fonctionnalités les plus utilisées d'Adobe Connect et leur équivalent dans Zoom.

Comments

    Domain Name System
    Internationalized Domain Name ,IDN,"IDNs are domain names that include characters used in the local representation of languages that are not written with the twenty-six letters of the basic Latin alphabet ""a-z"". An IDN can contain Latin letters with diacritical marks, as required by many European languages, or may consist of characters from non-Latin scripts such as Arabic or Chinese. Many languages also use other types of digits than the European ""0-9"". The basic Latin alphabet together with the European-Arabic digits are, for the purpose of domain names, termed ""ASCII characters"" (ASCII = American Standard Code for Information Interchange). These are also included in the broader range of ""Unicode characters"" that provides the basis for IDNs. The ""hostname rule"" requires that all domain names of the type under consideration here are stored in the DNS using only the ASCII characters listed above, with the one further addition of the hyphen ""-"". The Unicode form of an IDN therefore requires special encoding before it is entered into the DNS. The following terminology is used when distinguishing between these forms: A domain name consists of a series of ""labels"" (separated by ""dots""). The ASCII form of an IDN label is termed an ""A-label"". All operations defined in the DNS protocol use A-labels exclusively. The Unicode form, which a user expects to be displayed, is termed a ""U-label"". The difference may be illustrated with the Hindi word for ""test"" — परीका — appearing here as a U-label would (in the Devanagari script). A special form of ""ASCII compatible encoding"" (abbreviated ACE) is applied to this to produce the corresponding A-label: xn--11b5bs1di. A domain name that only includes ASCII letters, digits, and hyphens is termed an ""LDH label"". Although the definitions of A-labels and LDH-labels overlap, a name consisting exclusively of LDH labels, such as""icann.org"" is not an IDN."