Blogs de l’ICANN

Lisez les blogs de l’ICANN pour vous tenir au courant des dernières activités d’élaboration de politiques, des événements régionaux et bien plus encore.

Les trois piliers de la stratégie d’engagement technique de l’ICANN

21 mars 2017
Par Adiel AkploganAdiel Akplogan

En plus des six langues des Nations Unies, ce contenu est aussi disponible en

null

L'équipe chargée de l'engagement technique au sein de l'ICANN a été mise en place il y a deux ans. Depuis, nous avons réalisé des avancées importantes en ce qui concerne l'engagement auprès de nos pairs, non seulement durant le processus d'élaboration de proposition pour la transition de la supervision des fonctions IANA, mais aussi maintenant, pendant la phase de mise en œuvre. Au cours des derniers mois, le bureau du directeur de la technologie a été renforcé grâce à une équipe de recherche énergique, composée de techniciens chevronnés spécialistes de l'Internet. Ces experts s'emploient activement à élever le niveau d'engagement de l'ICANN quant à la technologie des identificateurs de l'Internet, notamment ses mesures d'utilisation et son évolution, et à recueillir et partager des données pouvant appuyer davantage le travail de la communauté eu égard aux processus d'élaboration de politique. En outre, ils contribuent à tisser des liens avec d'autres partenaires concernés du secteur technique.

Notre stratégie globale en matière d'engagement technique repose sur trois piliers :

  • continuer à susciter la confiance de nos partenaires techniques et de nos pairs au sein de l'écosystème ;
  • élargir notre participation aux forums et événements pertinents où nous pouvons mieux faire connaître la mission de l'ICANN, tout en encourageant une participation plus diversifiée aux processus d'élaboration de politiques de notre communauté ;
  • continuer à présenter les positions de l'ICANN sur les questions techniques débattues en dehors de nos forums réguliers, qui, certes, concernent notre mandat, en maintenant l'accent sur l'efficacité de la coordination et sur nos responsabilités partagées.

Dans ce blogue, nous pouvons souligner certaines activités en cours à l'appui de chaque objectif :

Élargir la participation aux forums techniques

Afin de continuer à établir des relations durables avec nos pairs, nous avons renforcé, en nombre et en qualité, notre participation et notre contribution aux divers forums techniques tenus par nos organisations partenaires, au nombre desquelles :

  • le Groupe de travail de génie Internet (IETF)
  • les registres Internet régionaux (RIR) : le Centre d'information du réseau africain (AFRINIC), le Centre d'information du réseau Asie-Pacifique (APNIC), le Registre américain des numéros d'Internet (ARIN), le Registre des adresses Internet d'Amérique latine et des Caraïbes (LACNIC) et le Centre de coordination des réseaux IP européens (RIPE-NCC)
  • les organisations régionales de noms de domaines de premier niveau géographiques : l'Organisation panafricaine des noms de domaines de premier niveau (AFTLD), le Conseil des registres de noms de domaine de premier niveau nationaux européens (CENTR), le Conseil des noms de domaine de premier niveau géographiques de la zone Asie-Pacifique (APTLD), l'Organisation des domaines géographiques de premier niveau d'Amérique latine et des Caraïbes (LACTLD)
  • Et bien d'autres…

Encourager la diversité des participants

En tant que communauté, nous devons relever le défi qu'est le renforcement du processus d'élaboration de politiques multipartite et ascendant, tout en veillant à une participation plus diversifiée. Au-delà de la diversité des régions et des sexes, nous devons également assurer la diversité technique. Ainsi, lorsque nous travaillons sur les politiques relatives aux noms de domaine, ayant des conséquences pour les services en ligne, comment assurer la participation des administrateurs de services Internet, des développeurs d'applications et des concepteurs de logiciels afin d'obtenir leur point de vue opérationnel ? Et à mesure que la technologie mobile devient de plus en plus répandue comme mode de consommation des services Internet, vu que les exploitants de réseaux mobiles sont des acteurs importants de ce secteur, comment assurer leur participation et leur contribution à nos processus d'élaboration de politique ?

Nous avons également constaté que la communauté de la réduction des abus des services Internet porte un intérêt croissant à nos processus d'élaboration de politiques communautaires, en ce sens qu'elle tente de les comprendre et de s'y engager plus activement. Il s'ensuit que le résultat de ces processus tient compte de ses besoins. Notre équipe chargée de la sécurité, la stabilité et la résilience (SSR) et celle de la participation des parties prenantes mondiales (GDD) ont travaillé de concert pour fournir des programmes de renforcement des capacités spécifiques à cette communauté. Nous examinons des moyens pour couvrir plus de terrain (en particulier dans les régions émergentes). Ce besoin est devenu évident lors de notre récente participation à l'atelier du Groupe de travail sur la sécurité publique du Comité consultatif gouvernemental (GAC), tenu à Nairobi. Un mécanisme de suivi est en cours de discussion pour s'assurer que nos efforts d'engagement y répondent.

Débattre des sujets techniques ayant une incidence sur notre écosystème

Enfin, dans le cadre de notre domaine d'activité technique, nous avons lancé l'initiative Protocole Internet version 6 (IPv6) afin de préciser la position de l'ICANN au sujet de l'IPv6. L'initiative définit des actions pour garantir que, en tant qu'organisation, nous fassions ce qu'il faut pour fournir des services en ligne accessibles à notre communauté de façon transparente, tant sur IPv6 que sur le Protocole Internet version 4 (IPv4). Renseignez-vous davantage sur l'initiative IPv6.

Authors

Adiel Akplogan

Adiel Akplogan

VP, Technical Engagement
Read biographyRead biography