fr

L’ICANN renforce son engagement technique en Afrique et au Moyen-Orient

13 octobre 2021

Yazid AkanhoYazid Akanho, Technical Engagement SpecialistPaul MuchenePaul Muchene, Technical Engagement Specialist

Depuis le début de l’année 2020, le bureau du directeur de la technologie (OCTO) de l’organisation ICANN a renforcé son équipe en charge de la relation avec la communauté technique de l’Internet. C’est dans le cadre de ce renforcement que nous avons rejoint l’ICANN en tant que spécialistes de la relation avec la communauté technique. Notre tâche consiste à assurer des activités de formation, à promouvoir la recherche et à encourager la divulgation de normes et de meilleures pratiques liées à la sécurité, à la stabilité et à la résilience du DNS dans la région Afrique et Moyen-Orient (MEA). Pour en savoir plus sur les améliorations apportées à l’équipe en charge de la relation avec la communauté technique, n’hésitez pas à lire ce billet.

L’essentiel des modules de formation que délivre l’équipe de l’ICANN en charge de la relation avec la communauté technique sont disponibles dans ce catalogue de cours. Ces contenus sont adaptés aux besoins spécifiques du public concerné et sont désormais disponibles en anglais et en français.

Notre objectif est de proposer davantage de formations à la communauté technique, composée d’opérateurs de registre, de bureaux d’enregistrement, d’opérateurs de résolveurs, d’opérateurs de télécommunications, de fournisseurs d’accès à Internet (FAI), de régulateurs et d’agences gouvernementales, pour n’en citer que quelques uns. Des formations sont également disponibles pour d’autres parties prenantes importantes telles que le milieu académique, les agences d’application de la loi, les organisations de la société civile et les utilisateurs Internet. Ensemble, nous travaillons pour que l’Internet reste ouvert, accessible, sûr et résilient.

Depuis 2020, en raison de la pandémie de COVID-19, toutes les activités d’engagement technique ont été assurées en mode virtuel. Nous utilisons des outils interactifs pour organiser des formations et des webinaires, une plateforme de laboratoire virtuel en ligne pour les formations pratiques et des groupes WhatsApp ou Telegram pour fournir une assistance technique aux participants pendant les quelques jours que dure la formation.

Nous travaillons également en coopération avec les chapitres de l’Internet Society (ISOC), les NOG régionaux et le département chargé des formations du Centre d’information du réseau africain (AFRINIC) pour l’organisation de ces stages de formation. Depuis que nous avons rejoint l’ICANN, nous avons effectué une centaine de présentations et de stages de formation pour les communautés de la région. Nous avons également dispensé une quinzaine de formations pratiques consacrées aux meilleures pratiques DNS opérationnelles et au déploiement des DNSSEC pour des organisations au Bénin, aux Émirats arabes unis, au Ghana, au Kenya, au Liberia, au Maroc, au Nigéria, en Somalie, en Turquie, au Yémen et au Zimbabwe. Par ailleurs, nous contribuons activement avec le Network Startup Resource Center (NSRC) afin d’améliorer l’offre de cours de formation, en particulier la plateforme de machines virtuelles de formation pratique en ligne.

Plusieurs opérateurs et fournisseurs d’accès à Internet ont directement bénéficié de notre accompagnement pour l’activation de la validation DNSSEC sur leurs résolveurs récursifs DNS : c’est le cas de MTN Bénin et d’Orange Burkina-Faso. Cela a permis d’améliorer les taux de validation globale des DNSSEC dans ces deux pays. Des contacts sont établis avec d’autres opérateurs de la région afin de leur apporter le même soutien.

Nous travaillons actuellement à l’élaboration d’un guide de déploiement des DNSSEC pour les noms de domaines de premier niveau géographiques (ccTLD), qui sera bientôt publié sur la page web des publications de l’équipe OCTO. De plus, en partenariat avec un opérateur de registre ccTLD, nous menons une expérience pilote avec une nouvelle approche d’accompagnement technique pour le déploiement de la signature de zone. Nous croyons que ces deux initiatives contribueront à accélérer l’adoption des DNSSEC par les opérateurs ccTLD qui ne l’ont pas encore fait.

De nombreux efforts restent à fournir pour améliorer l’adoption et la mise en œuvre des normes et des meilleures pratiques Internet dans les soixante-dix pays différents qui composent cette importante partie du monde. L’ICANN ne pourra pas y parvenir seule : nous avons besoin d'une plus grande participation de toutes les parties prenantes. Notre équipe reste entièrement disponible pour apporter son soutien. Si vous avez des questions ou des commentaires, n’hésitez pas à nous contacter à octo@icann.org.

Yazid Akanho
Yazid Akanho
Technical Engagement Specialist

Yazid Akanho

Read biographyRead biography
Paul Muchene
Paul Muchene
Technical Engagement Specialist

Paul Muchene

Read biographyRead biography