fr

Merci l’Afrique pour cette 59e réunion de l’ICANN réussie !

9 août 2017
Par Sagbo Pierre DandjinouSagbo Pierre Dandjinou

En plus des six langues des Nations Unies, ce contenu est aussi disponible en

null

 

La 59e réunion de l'ICANN a eu lieu il y a plus d'un mois, mais elle semble déjà loin !

J'aimerais saisir cette occasion pour vous faire part de quelques éléments marquants de cette réunion, qui était la troisième à être accueillie par l'Afrique du Sud et la onzième sur le continent africain, et la deuxième à être consacrée à l'élaboration de politiques, conformément à la nouvelle stratégie de l'ICANN relative aux réunions. Quelque 1 353 personnes ont participé à cet événement, dont 498 venues d'Afrique, soit 37 % du nombre total de participants sur place. En outre, plus de 1 900 personnes dans le monde entier nous ont rejoints à distance grâce à nos plateformes en ligne. Cliquez ici pour en savoir plus.

Éléments marquants

Pendant les quatre premiers jours de cette 59e réunion, les parties prenantes ont travaillé avec leurs unités constitutives respectives sur la sensibilisation, la promotion des politiques et l'élaboration de recommandations. Plusieurs sessions intercommunautaires ont été organisées pour aborder des sujets comme la Réglementation générale concernant la protection de données, les détails du budget de l'ICANN, la poursuite de la piste de travail 2, les recettes des enchères des nouveaux gTLD, la modification des statuts fondamentaux sur les demandes de réexamen, et bien d'autres choses encore. Si vous souhaitez en savoir plus sur les nombreux sujets politiques évoqués pendant cette réunion, téléchargez le rapport de politiques post-ICANN59 en cliquant ici [PDF, 672 KB].

Je me réjouis du fort taux de participation de l'Organisation régionale At-Large Afrique (AFRALO). Avec plus de 50 structures At-Large dans 30 pays, l'AFRALO offre un bon moyen aux parties prenantes de contribuer au processus multipartite. L'AFRALO a également signé un protocole d'accord avec le Centre d'information du réseau africain (AFRINIC) lors de la 59e réunion de l'ICANN, ce qui permettra d'intensifier leur collaboration.

Plusieurs anciens boursiers nous ont adressé des messages encourageants. J'aimerais partager plus particulièrement celui d'Evelyn Namara, bénéficiaire pour la deuxième fois du programme de bourse. « En tant qu'ancienne boursière de retour, c'est pour moi un privilège et un honneur de participer à cet événement. L'impact du programme de bourse se ressent dans les réunions de l'ICANN. Un boursier est même membre du Conseil d'administration ! Tandis que je me prépare pour la suite, une fois que je ne serai plus boursière, je souhaite pouvoir apporter ma contribution à la communauté autant que les boursiers avant moi, et continuer à travailler sur des sujets pertinents concernant la gouvernance de l'Internet. J'aimerais remercier une nouvelle fois l'ICANN pour donner à des gens comme moi la chance exceptionnelle de s'impliquer dans le processus multipartite de la gouvernance de l'Internet. »

Avec ce message à l'esprit, je suis convaincue que le grand nombre de participants africains, à la fois sur place et à distance, incitera fortement d'autres Africains à s'impliquer réellement eux aussi, notamment au sein de la nouvelle communauté habilitée.

Néanmoins, il reste des choses à faire quant au taux, à la qualité et à la régularité de la participation. Les chiffres de cette réunion révèlent un déséquilibre en termes de genre, avec 61 % d'hommes contre 29 % de femmes. En ce qui concerne les parties prenantes, si les gouvernements et la société civile étaient plutôt bien représentés (avec 19 % pour les premiers et 27 % pour la société civile/les utilisateurs finaux), la communauté technique d'un côté et le secteur privé et l'industrie des noms de domaine de l'autre comptaient respectivement 18 % et 15 % des participants.

Dernière chose, mais non des moindres, j'aimerais féliciter les lauréats du prix éthos multipartite 2017 de l'ICANN, Hiro Hotta et Patricio Poblete. Ces deux membres de la communauté sont un bel exemple à suivre pour le reste de la communauté de l'ICANN.

J'aimerais aussi remercier chaleureusement tous ceux qui ont fait de cette 59e réunion de l'ICANN un nouveau succès, en particulier notre hôte sur place, la ZADNA. J'ai hâte de vous voir tous à la 60e réunion de l'ICANN à Abou Dabi !

Si vous avez des questions, n'hésitez pas à nous contacter au travers de notre Centre d'engagement à Nairobi, à l'adresse queries.nairobiec@icann.org.

Authors

Sagbo Pierre Dandjinou

Sagbo Pierre Dandjinou

VP, Stakeholder Engagement - Africa
Read biographyRead biography