fr

Appuyer des normes garantissant un Internet ouvert et interopérable

14 février 2018
Par Adiel AkploganAdiel Akplogan

L'Internet que nous connaissons aujourd'hui doit son développement et son expansion aux efforts méticuleux de milliers de volontaires qui ont mis au point des normes et des spécifications techniques pour garantir l'interopérabilité mondiale. Ce projet est principalement mené par le Groupe de travail de génie Internet (IETF), à la fois en ligne et à l'occasion de trois réunions par an dans différents endroits du monde.

Cette année, l'ICANN coorganise avec Google la 101e réunion de l'IETF à Londres, qui se tiendra du 18 au 23 mars. Les réunions de l'IETF rassemblent un millier de technologues volontaires. Pendant une semaine, ces personnes échangent pour avancer sur de nouvelles normes ou spécifications éventuelles, et trouver des moyens d'améliorer ou d'adapter celles qui existent déjà. Lors des dernières réunions, un hackathon préalable a bénéficié d'une bonne dynamique. À chaque fois, des dizaines de codeurs et d'ingénieurs venus du monde entier travaillent pendant deux jours à développer et déboguer des applications qui respectent certaines normes ou spécifications internet, ce qui implique souvent de se pencher sur les normes actuelles et futures du système des noms de domaine (DNS). Ce hackathon comprend une mise en pratique des normes et spécifications de l'IETF au travers d'un « code d'exécution ».

Pour l'ICANN, soutenir l'IETF en le parrainant et en coorganisant ses réunions nous permet d'exprimer notre confiance continue dans ce processus et dans les milliers de volontaires qui le font avancer. Au sein de l'IETF, ceux-ci contribuent à établir un ensemble solide de normes et de spécifications qui sont à la base de l'Internet sûr, stable et résilient pour lequel nous œuvrons tous. La mission de l'ICANN, qui consiste à coordonner la gestion en douceur des identificateurs Internet uniques actuels, découle des spécifications de protocole Internet (IP) définies par l'IETF. Appuyer le travail de ce dernier est aussi une façon pour l'ICANN de veiller, au travers de notre engagement technique, à réaliser notre propre objectif de soutien au projet « Un monde, un Internet ».

Plusieurs membres de l'organisation ICANN participent et contribuent aux activités de l'IETF. À l'heure actuelle, les membres de notre équipe sont les auteurs ou coauteurs de plus de 15 projets Internet, dont une bonne partie fait l'objet de discussions dans plusieurs groupes de travail. Bon nombre de ces projets seront présentés à Londres.

La 101e réunion de l'IETF à Londres sera l'occasion d'échanger avec la communauté IETF et de rapporter des questions et solutions techniques nouvelles chez soi, pour les examiner plus longuement ou les appliquer. Les récentes réunions ont été l'occasion d'aborder des sujets liés au chiffrement dans les spécifications de protocole, le caractère livrable du DNS et la version 6 de l'IP (IPv6).

Le PDG de l'ICANN Göran Marby s'adressera brièvement à l'assemblée plénière mercredi. Nous devrions aussi accueillir Cherine Chalaby, président du Conseil d'administration de l'ICANN, qui vit à Londres, ainsi que d'autres membres du Conseil d'administration et de la communauté de l'ICANN. Si vous assistez à la 101e réunion de l'IETF et souhaitez en savoir plus sur l'ICANN, n'hésitez pas à venir voir notre équipe sur notre stand.

L'ICANN a également organisé la 89e réunion de l'IETF à Londres en 2014 (dans le même hôtel !) et parrainé plusieurs des réunions récentes du groupe, y compris sa 100e réunion qui a eu lieu à Singapour, en novembre 2017.

Rendez-vous sur https://www.ietf.org/how/meetings/101/ pour en savoir plus sur la 101e réunion de l'IETF.

Authors

Adiel Akplogan

Adiel Akplogan

VP, Technical Engagement
Read biographyRead biography