fr

Rétrospective de l’année 2021 à l’ICANN

20 décembre 2021
Par Göran MarbyGöran Marby

En cette fin d'année 2021, je pense à une autre année où le travail du Conseil d'administration, de la communauté et de l'organisation ICANN a dépassé les attentes. Alors que mon billet de fin d'année 2020 aurait dû être le tout dernier à évoquer des défis sans précédent, cette année a une nouvelle fois montré la force du modèle multipartite pour répondre aux demandes d'un écosystème en évolution permanente, à un moment où nous dépendons tous plus que jamais de l'Internet.

Je tiens à exprimer ma profonde gratitude et ma reconnaissance à la communauté de l'ICANN, en particulier à ses dirigeants et à ses bénévoles dont le travail a permis de faire avancer d'importantes initiatives et avis en matière d'élaboration de politiques qui ont abouti à plus de 250 recommandations que le Conseil d'administration de l'ICANN doit examiner. L'ICANN dépend de votre collaboration, de vos contributions et de votre participation, et je suis reconnaissant de l'engagement sans faille et du travail fourni par la communauté pour que nous puissions continuer à innover et à progresser ensemble.

Je tiens également à saluer les efforts de mon équipe de l'organisation ICANN, qui a travaillé plus dur que jamais pour soutenir la communauté et le Conseil d'administration de l'ICANN. Voici un aperçu du travail que l'organisation ICANN a effectué cette année :

  • Poursuite du déploiement de nouvelles fonctionnalités dans le cadre de l'Initiative relative à la transparence des informations (ITI), y compris la migration de près de 70 000 éléments de contenu sur la nouvelle plateforme.
  • Lancement d'une série d'étapes de conception opérationnelle (ODP) destinées à soutenir le Conseil d'administration dans son examen des recommandations élaborées par la communauté sur le système normalisé d'accès et de divulgation (SSAD), et préparatifs pour lancer une ODP portant sur les recommandations de l'Organisation de soutien aux extensions génériques (GNSO) relatives à une éventuelle nouvelle série de candidatures à des noms de domaine génériques de premier niveau (gTLD).
  • Coordination et facilitation de plus de 4 200 téléconférences de la communauté.
  • Planification et mise en œuvre des recommandations approuvées par le Conseil d'administration, en particulier celles découlant de la révision de la concurrence, la confiance et le choix du consommateur ; de la révision des services d'annuaire ; de la troisième équipe de révision de la responsabilité et de la transparence ; de la piste de travail 2 (WS2) du groupe de travail intercommunautaire chargé du renforcement de la responsabilité de l'ICANN ; et du travail sur l'évolution du modèle multipartite de l'ICANN.
  • Mise en place de contrôles, d'actions de sensibilisation et d'audits pour vérifier de manière proactive le respect des contrats par les parties contractantes. Rien qu'au cours des trois derniers mois, le service de conformité de l'ICANN a envoyé 1 226 demandes de renseignements et avis (collectivement dénommés « notifications de conformité ») aux parties contractantes, a clos 3 716 plaintes sans contacter la partie contractante et a effectué des contrôles de conformité sur un total de 1 576 bureaux d'enregistrement et 14 TLD.
  • En outre, au cours de l'année écoulée, le service de conformité de l'ICANN a clos plus de 20 000 plaintes contre des bureaux d'enregistrement et 1 500 plaintes contre des opérateurs de registres.
  • Facilitation du travail du groupe d'étude technique sur l'initiative de facilitation de la sécurité du système des noms de domaine (DSFI-TSG) en vue d'identifier des mécanismes permettant de renforcer la collaboration et la communication sur des problèmes de sécurité et de stabilité ayant un impact sur le DNS, et d'élaborer des recommandations sur la manière dont l'organisation ICANN peut contribuer à améliorer la sécurité, la stabilité et la résilience du système des noms de domaine (DNS) à l'échelle mondiale. Le groupe a publié son rapport final en octobre 2021.
  • Suivi et évaluation du paysage législatif et réglementaire en constante évolution afin d'identifier tout éventuel impact sur le rôle technique de l'ICANN. Cela inclut la collaboration avec des gouvernements nationaux et des organisations intergouvernementales (OIG) (y compris par le biais des délégations nationales auprès des OIG) pour comprendre l'impact des textes proposés ou en cours de délibération qui touchent à la mission de l'ICANN.

    • En Europe, l'équipe en charge de la relation avec les gouvernements (GE) a travaillé avec des décideurs politiques afin de leur expliquer le fonctionnement du DNS à la lumière d'initiatives législatives portant sur le DNS. Plus précisément, l'équipe s'est penchée sur des initiatives visant à réglementer les serveurs racine, qui constituent un élément essentiel du fonctionnement du DNS. Grâce à ces discussions, les États membres de l'Union européenne et le Parlement européen ont compris les conséquences négatives qui pouvaient en résulter et ont maintenant exclu les serveurs racine du champ d'application de la directive NIS2.
    • L'équipe GE a poursuivi sa veille législative et réglementaire, et a travaillé avec les délégations de l'Union internationale des télécommunications (UIT), du groupe de travail à composition non limitée et du comité ad hoc. Elle a également organisé des séances d'information à l'intention des diplomates des missions permanentes auprès des Nations Unies (ONU) et a publié plusieurs documents, dont deux rapports nationaux (sur la Russie et les Pays-Bas) et un rapport consacré aux délibérations de l'ONU en matière de cybersécurité, qui ont été utilisés pour informer l'ensemble de la communauté ICANN.
  • Suivi et évaluation de l'évolution de la pandémie et élaboration de nouvelles approches pour soutenir le Conseil d'administration, la communauté et le personnel de l'ICANN pendant cette période.

Cela s'ajoute à nos activités internes régulières, ainsi qu'à la préparation et à la tenue de trois conférences publiques de l'ICANN à distance avec interprétation dans les six langues de l'ONU et un éventail de méthodes de participation à distance, à la conduite de nos processus annuels de budgétisation et de planification avec la participation de la communauté, et à la tenue de plus de webinaires que jamais dans le cadre de nos efforts pour maintenir une présence virtuelle engagée et régulière auprès de nos parties prenantes à travers le monde.

Tout cela a été accompli alors que les équipes de l'organisation ICANN travaillaient à distance, jonglant avec les exigences du travail à domicile et les différents fuseaux horaires. J'aimerais saluer publiquement le travail et les progrès accomplis par l'organisation ICANN pendant cette période : je suis fier et reconnaissant de travailler avec des personnes et des équipes aussi dévouées.

Face à l'horizon 2022 et au travail qui nous attend, je me concentre sur mes objectifs pour l'exercice à venir. Je suis tout à fait conscient que l'année 2022 sera une année chargée, avec des travaux de mise en œuvre déjà en cours pour plusieurs révisions et d'autres à venir. L'équipe de l'organisation ICANN sera confrontée à d'autres demandes qui nécessiteront une hiérarchisation des priorités et une planification approfondie des ressources. Nous recrutons activement et élargissons nos équipes pour soutenir ce travail à venir, comme en témoigne notre nouvelle page de carrières à l'ICANN. Je serai heureux d'accueillir de nouveaux membres dans l'équipe de l'organisation ICANN en 2022.

Même si j'espérais sincèrement revenir aux réunions en face à face et aux rencontres en personne cette année, je salue le dévouement, l'engagement et la mobilisation du Conseil d'administration de l'ICANN, de la communauté et des membres de l'organisation, qui nous ont permis de rester véritablement connectés dans notre travail commun. C'est un privilège de travailler à vos côtés, et j'espère que l'année 2022 nous réunira à nouveau en personne.

Authors

Göran Marby

Göran Marby

President and Chief Executive Officer (CEO)
Read biographyRead biography