fr

Promouvoir le développement numérique à Haïti

30 août 2013

Albert DanielsAlbert Daniels, Stakeholder Engagement Senior Manager - CaribbeanAlex DansAlex Dans, Communications Director, the Americas

par Albert Daniels et Alexandra Dans

Le 12 août 2013, à Port-au-Prince, nous avons eu l’opportunité de participer à AYITIC, un projet de renforcement des capacités spécifiquement conçu pour Haïti et adapté aux besoins du pays. LACNIC, le registre Internet régional pour l’Amérique Latine et les Caraïbes, a lancé cette activité, parrainée par l’ICANN, entre autres.

L’accueil souriant et chaleureux dont nous avons fait l’objet à notre arrivée à Haïti contrastait avec la dure réalité de la vie à Port-au-Prince, où les difficultés continuent après le tremblement de terre qui a gravement frappé la capitale.

Foreground: Raul Echeberría, LACNIC CEO and Harry Lindor, Technical Advisor of the Ministry of Public Works, Transport and Communications. Background: Albert Daniels, ICANN and Shernon Osepa, Internet Society

Premier plan : Raul Echeberría, PDG de LACNIC et Harry Lindor, conseiller technique du Ministère des travaux publics, transports et communications.
Arrière-plan : Albert Daniels, ICANN et Shernon Osepa, Société Internet.

Avec une population de 10 millions de personnes ayant une espérance de vie à la naissance de moins de 65 ans, Haïti est le pays le plus pauvre de l’Amérique. L’engagement de l’ICANN vis‑à‑vis de cette initiative destinée à former annuellement plus de 100 jeunes haïtiens aux technologies de l’information et de la communication (TIC) s’inscrit dans le cadre de la politique de responsabilité sociale de notre organisation.

Lors de la première réunion suivant notre arrivée à Port-au-Prince, nous avons découvert que l’impact de cette implication de l’ICANN allait au delà des paroles prononcées dans les discours d’ouverture, les présentations de l’écosystème d’Internet ou même le parrainage de l’activité, dans la mesure où deux des six formateurs étaient étroitement liés à notre organisation. Nous parlons de Joe Abley, directeur des opérations DNS pour l’ICANN, et Alain Aina, membre du Comité consultatif de l’ICANN sur la sécurité et la stabilité (SSAC). Symboliquement, les efforts de l’ICANN pour internationaliser ses opérations ont donné lieu à ces réunions informelles, où un canadien, un saint-lucien, un togolais et un uruguayen discutaient en trois langues différentes.

Certaines personnes se demandent quelle est l’urgence de ce type d’activités, compte tenu des nécessités de base évidentes et pressantes des habitants du pays. Jean-Marie Guillaume, directeur du Conseil national des télécommunications (CONATEL) y a répondu pendant la cérémonie d’ouverture. Il a ainsi expliqué que ces initiatives sont essentielles dans un pays où près de la moitié de la population a moins de 14 ans. Il a mis l’accent sur l’urgence d’établir un plan destiné à faire en sorte que l’Internet devienne beaucoup plus qu’un outil de recherche. Il considère la technologie comme un moyen d’autonomisation des jeunes qui deviendront un jour des entrepreneurs, ainsi qu’un moyen pour promouvoir la création de postes de travail.

Pour sa part, Hérissé Guirand, membre du Conseil d’administration de la Faculté des sciences de l’Université d’état, estime que ce type de formation est un outil clé pour permettre à l’État haïtien de répondre aux besoins croissants en matière d’éducation supérieure. À l’heure actuelle, plus de 70 000 jeunes ont quitté l’école secondaire.

Joe Abley, Carlos Armas and Max Larson Henry, NSRC instructors

Formateurs : Joe Abley, directeur des opérations DNS de l’ICANN, Carlos Armas, NSRC, Max Larson Henry, PDG Transversal.

À notre départ, un des participants a évoqué un proverbe haïtien qui dit : « tant que la tête n’est pas coupée, elle a l’espoir de porter le chapeau ». Beaucoup de travail nous attend à notre retour et nous espérons continuer à soutenir cette initiative qui fait partie du « Plan d’action pour le relèvement et le développement national d’Haïti » promu par le gouvernement avec la collaboration de la communauté internationale. C’est ce que les bénéficiaires de cette formation nous ont demandé de faire, entre félicitations et remerciements que nous aurons du mal à oublier.

Nous souhaitons finalement remercier LACNIC de nous avoir donné l’opportunité de faire partie de cette merveilleuse expérience.

Ayitic Participants making antennas

Participatns à Ayitic en train de faire des antennes

Albert Daniels
Albert Daniels
Stakeholder Engagement Senior Manager - Caribbean

Albert Daniels

Read biographyRead biography
Alex Dans
Alex Dans
Communications Director, the Americas

Alex Dans

Read biographyRead biography