fr

L’ICANN installe une grappe de serveurs racine à Singapour

16 septembre 2020

David ConradDavid Conrad, SVP and Chief Technology Officer (CTO)

J’ai le plaisir d’annoncer à notre communauté l’installation d’une grappe de serveurs racine gérés par l’ICANN (IMRS) à Singapour. Cette nouvelle grappe contribuera à augmenter la capacité des serveurs racine dans la région Asie-Pacifique et à renforcer la résilience de l’ensemble du système des serveurs racine.

Qu’est-ce qu’une grappe IMRS?

Il existe 13 serveurs racine dans le monde. L’organisation ICANN gère l’un d’entre-eux, dit IMRS et connu auparavant comme « racine L ». L’IMRS est composé de machines indépendantes situées dans près de 170 grandes et petites villes du monde. Le terme grappe IMRS fait référence à un site où sont regroupés des dizaines de serveurs qui assurent une importante connectivité à Internet. Les grappes offrent une capacité élargie de réponse aux requêtes du système des noms de domaine (DNS).

Si la capacité des grappes IMRS est utile pour gérer des flux normaux de requêtes, elle devient critique dans des périodes où ce flux est extraordinairement élevé. Par exemple, cette capacité est essentielle pendant des attaques par déni de service distribué (DDoS) qui multiplient le trafic et inondent l’IMRS de requêtes.

Pourquoi en Asie ? Pourquoi à Singapour ?

Nous croyons que notre décision d’ajouter une grappe IMRS à Singapour est à la fois un choix stratégique et une bonne utilisation des ressources de l’organisation ICANN. Il existe trois grappes IMRS : deux en Amérique du Nord et une en Europe. La quatrième grappe, installée à Singapour, servira à répondre à l’accroissement actuel et anticipé de la demande de services racine dans la région Asie-Pacifique.

Nos sites IMRS actuellement en place dans la région Asie-Pacifique reçoivent déjà autant de requêtes que leurs équivalents en Europe, une des régions les plus actives. La grappe IMRS à Singapour augmentera de manière importante la résilience générale de l’IMRS en permettant de répondre aux requêtes générées en Asie-Pacifique indépendamment du comportement des réseaux ou des serveurs d’autres régions. De même, ce déploiement vient à point nommé dans ce contexte de pandémie mondiale, étant donné que le trafic DNS a augmenté de près de 30% pendant la période concernée par les mesures de confinement décidées à travers le monde.

En cas d’attaque donnant lieu à une augmentation du trafic, la capacité supplémentaire fournie par la grappe de Singapour permettra d’absorber ce trafic et d’atténuer l’attaque. Grâce à cette capacité élargie, les requêtes issues de la région Asie-Pacifique pourront obtenir une réponse et l’interruption du système causée par l’indisponibilité de la racine sera évitée ou minimisée.

Notre bureau régional en Asie-Pacifique est situé à Singapour, où l’infrastructure Internet, très développée et robuste, offre les conditions nécessaires pour accueillir une grappe IMRS. À cela s’ajoute le fait que le pays est très bien connecté par des câbles sous-marins. Nous remercions le gouvernement de Singapour pour son soutien à l’installation de la grappe IMRS.

Quelle est la prochaine étape ?

Mon équipe travaille à la réalisation d’une étude destinée à mieux comprendre où dans la topologie du réseau l’installation de nouvelles instances IMRS pourrait apporter les meilleurs bénéfices aux usagers. Nous continuerons à surveiller la situation pour ajouter, si besoin, de nouvelles grappes. Si vous souhaitez en savoir plus, je vous encourage à lire cet aperçu du système des serveurs racine (OCTO-010) publié en mai et disponible en plusieurs langues.

David Conrad
David Conrad
SVP and Chief Technology Officer (CTO)

David Conrad

Read biographyRead biography