fr

Comment fonctionne l'infrastructure technique de l'ITI

21 juin 2018
Par Ashwin RanganAshwin Rangan

Dans des billets précédents, nous avons expliqué que l'Initiative relative à la transparence des informations (ITI) est un projet fondateur qui vise à mettre en place une gouvernance éditoriale et à redéfinir l'infrastructure technique de nos sites. Les livrables de ce projet fondateur serviront à améliorer la gestion de tous nos contenus. La nouvelle infrastructure technique de l'ICANN servira éventuellement de base à nos plateformes de contenu internes et externes, y compris https://icann.org et les sites web des organisations de soutien et comités consultatifs (SO/AC). Cette infrastructure comporte un nouveau système de gestion documentaire (DMS) et un nouveau système de gestion de contenu (CMS). Plus spécifiquement, nous utilisons les plateformes Alfresco, pour la gestion documentaire (DMS), et dotCMS, pour la gestion de contenu (CMS).

Beaucoup d'efforts d'ingénierie sont engagés en coulisses pour atteindre ces objectifs. Pour vous aider à mieux comprendre le travail de planification et de mise en œuvre qu'implique un projet de cette envergure, je vous invite à jeter un coup d'œil derrière les coulisses techniques.

Permettez-moi d'illustrer cet effort en retraçant le parcours d'une pièce de contenu, depuis sa création jusqu'à sa publication.

  1. Création de contenu

    La première étape de ce processus est la création de contenu. Parmi ce contenu on retrouve des textes, des images, des vidéos ou des fichiers audio. Aujourd'hui, la plupart des contenus textuels démarrent souvent avec Microsoft Word ou Google Docs. Bientôt, certains contenus seront créés directement dans le nouveau DMS à l'aide de formulaires et transformés en pages HTML. D'autres contenus seront toujours créés en Word ou Google Docs et téléchargés dans le DMS.

  2. Balisage du contenu

    Cette nouvelle étape est très importante. Elle consiste à associer des balises aux contenus, à partir de la taxonomie de l'ICANN. Chaque pièce de contenu doit être catégorisée et balisée suivant la taxonomie de l'ICANN. Cette taxonomie a été développée pour organiser le contenu de manière cohérente, ce qui à son tour va faciliter sa repérabilité. Pour mettre en place le balisage et améliorer la repérabilité des contenus, l'ICANN fera appel à une plateforme logicielle de moteur de recherche sous licence libre appelée SOLR.

    À ce stade, le contenu est prêt pour passer à l'étape de révision et d'approbation.

  3. Révisions, approbations et traductions

    Certains contenus à être publiés nécessitent une étape de relecture et d'approbation par une ou plusieurs fonctions de l'ICANN. Les auteurs seront capables d'aiguiller le contenu vers les responsables de la relecture et de l'approbation avant qu'il ne soit prêt à la publication. Une fois relu et approuvé, le contenu peut être envoyé au département linguistique pour être traduit.

    Une fonctionnalité clé du DMS est sa capacité à imposer et à gérer des flux de travail pour garantir l'exactitude et la qualité des contenus.

    Une fois que le contenu a franchi cette étape, il est prêt pour le MOM. À qui ou à quoi fait-on référence avec le sigle MOM ?

  4. Préproduction du contenu à l'aide d'un intergiciel orienté messages (MOM)

    Détrompez-vous, on ne parle pas de « môme » ici. L'intergiciel orienté messages (MOM) est une plateforme de préproduction de contenus. Une pièce de contenu peut être publiée sur plusieurs plateformes. Pour ce faire, l'équipe ingénierie et informatique de l'ICANN utilise une plateforme sous licence commerciale appelée Kafka, qui correspond à un type de MOM. Cette plateforme permet de pré-produire le contenu avant de le publier sur un ou plusieurs sites publics.

  5. Préparation du contenu pour présentation

    Pour que le contenu soit publié sur le site, le CMS récupère le contenu qui se trouve dans le MOM pour commencer l'étape présentation du site public. Le CMS organise le contenu suivant la modélisation établie dans le DMS. Cette modélisation a pour but de garantir que le contenu soit présenté de manière logique à l'utilisateur afin que celui-ci y trouve un sens. Cela inclut l'emplacement du contenu dans la navigation du site, le rattachement du contenu multilingue à sa source et la possibilité d'indexer les contenus pour faciliter la recherche.

  6. Présentation du contenu

    L'étape finale du processus est la publication. L'équipe ITI a retenu une approche architecturale dite « application web monopage » (SPA pour ses sigles en anglais). Les SPA sont des applications qui téléchargent des pages HTML individuelles et mettent à jour leur contenu de manière dynamique. Dans cette nouvelle architecture, nous utilisons un langage JavaScript appelé AngularJS pour le développement et un outil populaire de mise en forme (feuilles de style) pour transposer le contenu dans nos sites publics. Cette couche supplémentaire de l'architecture accélère le développement, atténue les risques liés à des limitations du système et permet aux utilisateurs de bénéficier d'une plus grande accessibilité et réactivité.

    Notre architecture de base respecte les fortes exigences de l'ICANN en matière de sécurité tout en s'inscrivant dans nos stratégies d'intégration et de déploiement continus, avec pour objectif celui de garantir une infrastructure fiable, disponible, évolutive et performante (RASP).

    Cette architecture fondatrice a été récemment utilisée pour le lancement de la fonctionnalité « nouveaux acronymes et termes ».

    L'ITI n'est que le début. Ces éléments jettent les bases de ce qui viendra par la suite : un environnement consolidé et mutualisé qui hébergera tous les biens publics contrôlés par l'ICANN.

    Pour plus d'informations sur l'ITI, rendez-vous sur feedback.icann.org. Sur ce site, vous trouverez des liens vers d'autres billets du blog ITI, des informations de contexte et beaucoup plus. Si vous voulez en savoir plus sur l'ITI ou si vous avez des suggestions ou des retours, n'hésitez pas à nous écrire à informationtransparency@icann.org.

Authors

Ashwin Rangan

Ashwin Rangan

SVP, Engineering and Chief Information Officer (CIO)
Read biographyRead biography