fr

L’engagement commercial et la transition de la supervision de l’IANA

16 novembre 2015
Par Christopher MondiniChristopher Mondini

En plus des six langues des Nations Unies, ce contenu est aussi disponible en

Business Engagement and the IANA Stewardship Transition

Le moins qu'on puisse dire c'est que c'est une période chargée

La communauté de l'ICANN, l'engagement commercial et l'engagement des parties prenantes de l'Amérique du Nord au sein de l'ICANN avaient du pain sur la planche ces vingt derniers mois, Permettez-moi un rapide survol.

En mars 2014, le Département du commerce des États-Unis (NTIA) a annoncé son intention de transférer son rôle de supervision de l'Autorité chargée de la gestion de l'adressage sur Internet) (IANA) à la communauté multipartite mondiale. Cela entraînerait la fin de son contrat gratuit avec l'ICANN pour la coordination les fonctions techniques liées aux noms de domaines, aux adresses numériques et aux paramètres du protocole.

Avant cette annonce, l'engagement commercial au sein de l'ICANN consistait dans l'ensemble à expliquer la grande importance que revêt le travail de l'ICANN pour toute entreprise qui se sert de l'Internet. Il se consacrait à encourager une participation commerciale plus accrue et plus diversifiée au modèle multipartite qui façonne le système des noms de domaine de demain. Les directeurs de la technologie et les équipes techniques au sein des entreprises sont généralement conscients de leur dépendance à l'égard des fonctions IANA, mais souvent ne réalisent pas que la communauté de bénévoles réunie par l'ICANN est un élément déterminant de l'élaboration des politiques d'adressage futures.

Amener à la table des voix plus diversifiées peut s'avérer un processus laborieux. Un PDG m'a même dit, faisant référence à l'Internet mondial, « Je t'appellerai si jamais il devient inopérant ». Heureusement qu'il ne m'a pas entendu maugréer à mi-voix, « Resquilleur ». J'ai finalement pu le convaincre de s'abonner à un bulletin de l'ICANN !

Ce paysage a changé à la suite de l'annonce du gouvernement américain en mars dernier.

Élargir le cercle

Tout d'abord, un certain nombre d'entreprises s'est empressé de contribuer à façonner les propositions de transition. Des entreprises comme Cisco, Oracle et GoDaddy ont participé au comité chargé de préparer la proposition tandis que d'autres comme Yahoo! et Google ont rejoint les rangs comme observateurs et guidé les propositions parallèles concernant le renforcement de la responsabilité de l'ICANN. Ces groupes ont consacré des centaines d'heures (plus de 600 heures pendant plus de 363 téléconférences et réunions) et les résultats seront publiés pour une période de consultation publique dans les semaines à venir.

Outre les entreprises individuelles, des groupes commerciaux représentant des milliers d'organisations ont répondu par des commentaires publics pour influencer les propositions à chaque étape du processus. La Chambre de commerce des États-Unis, l'Association américaine des professionnels de l'industrie du logiciel et du contenu numérique, l'Internet Association et l'Institut de technologie de l'information en sont d'excellents exemples.

Les entreprises ont publié des déclarations de soutien félicitant le Département du commerce de ses actions et se prononçant en faveur du processus de transition. Des organisations telles qu'AT&T, Microsoft, Intel, Verizon et la Motion Picture Association, entre autres, se sont exprimés sur la question.

Enfin, un groupe d'entreprises nouvellement intéressées nous a invités à nous entretenir avec eux et leur expliquer le fonctionnement du modèle multipartite de l'ICANN. Cela nous a permis de leur montrer le lien entre les fonctions IANA dont ils dépendent et la nécessité de participer au sein de l'ICANN pour façonner les politiques futures.

Nous avons ainsi réussi à élargir le cercle des parties prenantes commerciales compétentes. Des entreprises aussi diverses que IBM, Accenture, NewsCorp. MasterCard, Salesforce et Federal Express suivent maintenant la transition et ont demandé de recevoir des mises à jour régulières sur les progrès de la communauté. Au dernier décompte, 93 nouvelles entreprises ont participé à de telles séances d'information individuelles.

Que réserve l'avenir pour les parties prenantes commerciales ?

Alors que d'autres groupes de parties prenantes, notamment la communauté technique mondiale, les groupes de la société civile, les utilisateurs d'Internet et les gouvernements du monde entier participent au processus de la transition, je parle sur ce blogue des entreprises, plus particulièrement les entreprises basées aux États-Unis, parce que celles-ci vont jouer un rôle essentiel dans la transition de la supervision de l'IANA.

Une fois achevé le travail de la communauté de l'ICANN, les propositions seront présentées au Département du commerce des États-Unis pour être examinées par l'Administration nationale des télécommunications et de l'information des États-Unis (NTIA). Le Congrès américain a également exprimé son intérêt pour la transition. L'industrie des États-Unis étant une partie prenante de poids à Washington, ils formuleront sans doute des points de vue sur les propositions de transition.

Qu'est-ce que cela veut dire pour l'avenir de l'engagement commercial au sein de l'ICANN ? Je crois que nous avons réduit le nombre de resquilleurs en intégrant les entreprises aux activités de la transition. Nous avons également aidé les organisations du secteur privé à observer de près le fonctionnement du processus ascendant d'élaboration de politique. L'une des grandes difficultés futures sera de maintenir leur intérêt dans la communauté.

Les signes sont encourageants. Lors de notre réunion publique à Dublin le mois dernier, les trois unités constitutives au sein du Groupe des représentants des entités commerciales ont reçu les candidatures de nouveaux membres. Une séance d'accueil pour les nouveaux participants du secteur commercial a réuni plus de 100 personnes qui ont posé un grand nombre de questions à notre panel d'initiés.

Une panoplie de questions se rapportant au secteur commercial est actuellement débattue au sein de l'ICANN. Ces questions couvrent l'aspect technique, le volet de la sécurité, et même les dimensions relatives aux procédures et aux politiques. Au cours des mois prochains, nous travaillerons avec la communauté pour accueillir les nouveaux participants du secteur commercial à cet important travail et leur faciliter la contribution. Nous regretterons cette opportunité si nous ne pouvons transformer les niveaux actuels d'intérêts en une participation soutenue. La qualité du travail de l'ICANN, la santé de la communauté et la pérennité de l'organisation en dépendent.

Par Christopher Mondini,
VP, participation des parties prenantes
Amérique du Nord et participation commerciale mondiale

Authors

Christopher Mondini

Christopher Mondini

Vice President, Stakeholder Engagement & Managing Director, Europe
Read biographyRead biography