fr

Les dernières adresses IPv4 seront redistribuées aux Registres Internet régionaux | Les distributeurs d’adresses annoncent l’épuisement prochain de l’IPv4

20 mai 2014

En plus des six langues des Nations Unies, ce contenu est aussi disponible en

L'ICANN a annoncé aujourd'hui avoir entamé le processus d'allocation des derniers blocs d'adresses du Protocole Internet version 4 (IPv4) parmi les cinq Registres Internet régionaux (RIR). Cette procédure a été déclenchée lorsque la réserve d'adresses du Registre des adresses Internet d'Amérique latine et des Caraïbes (LACNIC) est descendue au-dessous des 8 millions.

La mise en place de cette mesure indique que la réserve mondiale d'adresses IPv4 atteint un niveau critique. Face à l'augmentation de la demande d'adresses IP liée au nombre croissant de dispositifs connectés, l'IPv4 n'est plus capable de fournir un nombre suffisant d'adresses pour faciliter cette expansion. L'ICANN encourage les opérateurs de réseaux de tout le monde à adopter le protocole IPv6, capable de permettre une croissance rapide de l'Internet.

« Nous sommes reconnaissants du soutien reçu de la part des RIR pendant que le nombre d'adresses IPv4 non allouées ne cesse de se réduire », a déclaré Elise Gerich, vice-présidente de l'IANA et responsable des opérations techniques à l'ICANN. « La redistribution du nombre limité d'adresses IPv4 dont nous disposons doit veiller à ce que chaque région du monde reçoive un nombre égal d'adresses pendant que nous continuons à travailler avec la communauté pour promouvoir la mise en place d'IPv6. »

Dans le but de gérer cette diminution critique du nombre d'adresses dont dispose le Registre des adresses Internet d'Amérique latine et des Caraïbes (LACNIC), les communautés chargées de l'élaboration de politiques des cinq RIR ont établi une politique de distribution équitable des blocs d'adresses par l'ICANN. Il s'agit de l'étape d'allocation indiquée dans la politique mondiale concernant les mécanismes d'allocation après l'épuisement des adresses IPv4.

« Le registre de l'IANA contenant l'espace d'adressage IPv4 récupéré comptait environ 20 millions d'adresses IPv4 ce matin, et s'est divisé par deux maintenant », a dit Leo Veogda, responsable de l'excellence opérationnelle à l'ICANN. « La redistribution de blocs d'adresses IPv4 de plus en plus petits n'est pas une solution viable pour la croissance de l'Internet. Le déploiement d'IPv6 est indispensable pour la survie des réseaux. »

L'adoption d'IPv6 facilitera la croissance exponentielle de l'Internet, avec la mise à disposition de 340 undécillions d'adresses uniques, contre 3,7 milliards d'adresses IPv4.

« Si l'on veut continuer à stimuler la croissance économique et les opportunités qu'offre l'Internet, l'adoption rapide d'IPv6 s'avère incontournable pour soutenir cette croissance », a déclaré Elise Gerich.