fr

De 4 294 967 296 à plus encore — moins de 10% de l’espace IPv4 est encore disponible: l’adoption de l’IPv6 est essentielle

29 janvier 2010

Historique de l’IPv4

On le prévoyait depuis longtemps mais l’espace des adresses qui utilise le protocole IPv4, offrant un peu plus de quatre milliards d’adresses, est maintenant en deçà de 10%, signifiant donc qu’il ne reste que 400 millions d’adresses IP qui n’ont pas été encore attribuées.

Le protocole IPv4 définit l’adresse numérique unique assignée à chaque ordinateur connecté à l’Internet. L’Internet a été développé au milieu des années 80 et nous a bien servi pendant environ 30 ans. Avec un peu plus de 400 millions d’adresses encore disponibles, l’espace d’adresses IPv4 sera complet d’ici environ deux ans puisque la prédiction d’une date exacte est assez difficile car celle-ci dépendra de l’usage qui sera fait par la population.

« Il est important que le public comprenne que plusieurs des adresses IPv4 qui ont été attribuées, n’ont pas encore été distribuées au public afin qu’il n’y ait pas de pénurie mondiale d’adresses IPv4 au niveau des consommateurs » a indiqué Rod Beckstrom, président-directeur général de l’ICANN.

Système de distribution IPv4

Les adresses IPv4 sont distribuées par un système hiérarchique. En tant qu’opérateur des fonctions IANA, l’ICANN attribue des blocs IPv4 aux cinq Registres Internet régionaux (RIR) à travers le monde et les RIR distribuent ensuite de plus petits blocs aux ISP et autres opérateurs de réseaux. Ce sont les ISP et les autres opérateurs Internet qui assignent les adresses aux connections Internet individuelles utilisées par la plupart des utilisateurs d’ordinateurs.

La récente croissance de l’Internet dans la région de l’Asie Pacifique, et plus particulièrement en Chine, a résulté en une grande allocation de la part du RIR de cette région, soit l’APNIC (Centre d’information du réseau Asie Pacifique).

Politiques de consensus élaborées dans des forums régionaux

Le processus de l’ICANN pour l’attribution de blocs IPv4 aux RIR est fait conformément à la politique mondiale qui fut élaborée dans les forums régionaux de politique publique des RIR. Ce processus est similaire à ceux utilisés pour développer d’autres politiques ICANN comme le GNSO et le ccNSO. Les RIR attribuent des adresses aux ISP et autres opérateurs de réseaux selon les politiques élaborées dans ces forums, forums qui comprennent des participants provenant des gouvernements, de la société civile et de l’industrie. Ces forums sont ouverts à tous ceux qui ont accès à une adresse de courrier électronique.


Processus d’élaboration des politiques – élaboration de politiques par les utilisateurs dans un environnement multipartite.

Déployer l’IPv6 maintenant

« L’ICANN doit agir maintenant » dit Rod Beckstrom, président-directeur général de l’ICANN. « Afin que l’Internet mondial puisse croître sans aucune limite, nous devons encourager l’adoption rapide et à grande échelle du protocole IPv6. »

L’IPv6 est le nouveau système que la communauté d’ingénierie Internet a développé pour répondre à la demande croissante d’adresses IP.

Les experts techniques reconnaissent que le plus important avantage de l’IPv6 est sa capacité à répondre à la croissance de l’Internet. Par exemple, si toutes les adresses IPv4 pourraient être contenues à l’intérieur d’un Blackberry, il faudrait un dispositif de sauvegarde de la grosseur physique de la Terre pour contenir toutes les adresses IPv6 disponibles.

Pourquoi l’IPv6 est-il essentiel à la croissance de l’Internet?

Développé dans les années 1990 , l’IPv6 est disponible pour attribution aux ISP depuis 1999. Un nombre croissant d’ISP ont déployé l’IPv6 au cours de la dernière décennie, tout comme les gouvernements et les entreprises. L’attrait le plus intéressant de l’IPv6 est l’énorme espace d’adresses qu’il offre. Au lieu de quatre milliards d’adresses IPv4, soit moins que le nombre total d’individus sur la planète, il y a 340 282 366 920 938 463 463 374 607 431 768 211 456 d’adresses IPv6. Une façon plus simple d’imaginer ce nombre est 340 trillions trillions trillions d’adresses. Cet immense espace a été conçu afin que tous les réseaux actuels et futurs puissent avoir assez d’adresses pour la multitude d’appareils qui peuvent maintenant être connectés à des réseaux, tels que les téléphones cellulaires, les ordinateurs d’usage général, les caméras et les lecteurs de livres électroniques. De plus, toutes sortes d’appareils qui n’ont pas pour but d’être utilisés par des individus auront aussi une adresse IP. Par exemple, des compteurs d’énergie et des appareils électroménagers qui communiquent avec des fournisseurs pour savoir à quel moment l’énergie est moins chère à acheter.

L’IPv6 peut aussi permettre aux gens d’utiliser de l’équipement en vente libre pour se connecter à distance et de façon sécuritaire, à une myriade de technologies maison automatiques et à d’autres systèmes. Aucun centre terminal spécial ou de serveur mandataire ne sont nécessaires quand on peut accéder à tous les systèmes de façon sécuritaire et opérer ceux-ci directement grâce à l’IPSEC.

L’adoption des adresses IPv6 offrent donc plusieurs avantages:

  • il y aura plusieurs adresses IP disponibles pour tous;
  • tout ce qui est connecté à un réseau pourra avoir une adresse unique; et
  • ce nouvel espace d’adresses plus grand ouvrira la porte à une toute nouvelle génération de services et d’appareils en ligne.

Selon M. Beckstrom, « L’IPv6 est tout simplement le futur de l’Internet. L’Internet définit maintenant le commerce et les communications et pour répondre à sa croissance mondiale explosive, nous devons agir maintenant pour garantir un futur en ligne qui pourra satisfaire et répondre à la croissance et ce, avec peu de limites. »

Pour en savoir plus à propos de l’IPv6, veuillez vous référer au http://www.icann.org/en/announcements/factsheet-ipv6-26oct07.pdf [PDF, 402K]