Skip to main content

Déclaration des présidents du CWG consacré à la transition de la supervision - Week-end de travail du 10 au 11 janvier 2015

Le groupe de travail intercommunautaire (CWG) sur les fonctions de nommage a tenu deux journées de travail intensif pendant le weekend du 10-11 janvier 2015. Quatre réunions virtuelles de deux heures chaque une, équivalentes à un mois complet de réunions du CWG, ont été organisées pendant le week-end avec l'accent mis sur les contributions reçues dans le cadre de la consultation publique sur la version préliminaire de la proposition du groupe. Le CWG est pleinement conscient de la valeur des commentaires détaillés et réfléchis dont le public lui a fait part.

Le week-end de travail avait été initialement prévu pour finaliser les bases de la proposition du CWG afin que celle-ci soit envoyée aux cinq organisations membres (ALAC, ccNSO, GAC, GNSO et SSAC) et ensuite au groupe de coordination pour la transition du rôle de supervision des fonctions IANA (ICG) dans le cadre du processus de transition de la supervision des fonctions IANA. Cependant, vu la diversité des commentaires reçus pendant la période de consultation publique sur la version préliminaire de proposition, il est apparu aux membres du CWG qu'un travail supplémentaire de révision et de peaufinage de la proposition était encore nécessaire à la lumière des contributions reçues. C'est pourquoi le week-end de travail s'est focalisé sur le traitement des commentaires publics reçus et l'identification de points communs au sein du CWG, à l'aide d'outils tels que des sondages et des enquêtes.

Avant le week-end, le CWG a mené deux enquêtes auprès du groupe afin d'avoir une idée générale de son point de vue par rapport aux différentes suggestions reçues pendant la période de consultation publique. Les enquêtes ont porté sur les suggestions présentées pendant la période de consultation publique ainsi que sur d'autres questions connexes. Les résultats de l'enquête ont été utilisés pour orienter l'examen des commentaires publics et poursuivre le travail d'élaboration d'une proposition finale pour présenter à l'ICG.

Progrès clés du week-end

Avant tout, le week-end de travail a servi à peaufiner un certain nombre de détails de la proposition du CWG et à revoir le calendrier arrêté initialement par le groupe au mois d'octobre. Le groupe s'est également penché spécifiquement sur des questions relatives à la responsabilité dans le but de déterminer la meilleure manière d'aider au développement du travail connexe que réalise le CCWG sur l'amélioration de la responsabilité de l'ICANN (CCWG-Responsabilité).

Les réunions ont été enregistrées et transcrites. Cette documentation est disponible sur le Wiki du groupe, tout comme les documents présentés et les résultats des enquêtes. Une analyse rapide des résultats d'enquête a été menée pour préparer le travail du week-end et une synthèse des conclusions tirées a été présentée au CWG pour discussion au sein du groupe.

En ce qui concerne le lien avec le CCWG-Responsabilité, le CWG a travaillé à rassembler de nouveaux éléments pour le CCWG-Responsabilité avant leur prochaine réunion à Francfort, Allemagne, du 19 au 20 janvier 2015. En outre, le groupe a commencé à identifier des composantes de la proposition du CWG susceptibles d'être subordonnées aux résultats de certains domaines clés du travail du CCWG-Responsabilité.

Prochaines étapes

Dans le cadre de ses efforts pour élaborer une proposition consensuelle, le CWG devra maintenant examiner et intégrer les résultats du travail de ce week-end et se focaliser sur les prochaines étapes critiques. Celles-ci portent sur : l'obtention d'un avis juridique sur certains éléments de la proposition, un dialogue renforcé avec le CCWG Responsabilité, un travail d'information et de préparation pour chercher le soutien des organisations membres. Nous reconnaissons que la mise en œuvre de ces étapes affectera le calendrier actuel.

À propos du CWG

Le CWG a commencé son travail en octobre 2014, avec des réunions hebdomadaires virtuelles et une réunion présentielle à la 51e réunion de l'ICANN à Los Angeles, en Californie. Outre le soutien apporté par l'ICANN au CWG pour ses réunions hebdomadaires virtuelles, l'ICANN a accepté d'organiser, à la demande des présidents du groupe, une réunion présentielle de deux jours à Francfort, Allemagne , du 19 au 20 novembre 2014, pour faire avancer le travail du groupe. Le 1er décembre, le CWG a publié une version préliminaire de sa proposition pour consultation publique pendant une période de 21 jours. Après la publication de la version préliminaire de sa proposition [PDF, 1.7 MB], entre le 4 et le 6 décembre, le CWG a organisé 3 séminaires Web publics pour présenter la version préliminaire de sa proposition et dialoguer avec la communauté. La prochaine réunion de travail du CWG est prévue le 15 janvier, de 14h00 à 16h00 UTC..

Le CWG est constitué par 131 personnes, dont 19 membres nommés par les organisations membres et rattachés à celles-ci, et 112 participants qui en font partie à titre individuel. Toutes les personnes intéressées au travail du CWG peuvent le rejoindre en tant que participants. Les participants peuvent appartenir à une organisation membre, à un groupe ou organisation de parties prenantes non représentés au CWG ou à l'ICANN, ou bien il peut s'agir de candidats autoproclamés.

Sur les 131 membres et participants du CWG, la représentation des groupes de parties prenantes suit la distribution ci-dessous :

  • 46 Asie/Asie Pacifique
  • 35 Europe
  • 27 Amérique du Nord
  • 12 Amérique latine
  • 11 Afrique

Sur les 131 membres et participants du CWG, la représentation des groupes de parties prenantes suit la distribution ci-dessous :

  • 45 (sans affiliation)
  • 29 GNSO
  • 18 ccNSO/ccTLD
  • 18 At-Large
  • 18 GAC
  • 2 SSAC
  • 1 ASO

Il y a également 6 membres de l'ICG qui participent au CWG.


More Announcements
Domain Name System
Internationalized Domain Name ,IDN,"IDNs are domain names that include characters used in the local representation of languages that are not written with the twenty-six letters of the basic Latin alphabet ""a-z"". An IDN can contain Latin letters with diacritical marks, as required by many European languages, or may consist of characters from non-Latin scripts such as Arabic or Chinese. Many languages also use other types of digits than the European ""0-9"". The basic Latin alphabet together with the European-Arabic digits are, for the purpose of domain names, termed ""ASCII characters"" (ASCII = American Standard Code for Information Interchange). These are also included in the broader range of ""Unicode characters"" that provides the basis for IDNs. The ""hostname rule"" requires that all domain names of the type under consideration here are stored in the DNS using only the ASCII characters listed above, with the one further addition of the hyphen ""-"". The Unicode form of an IDN therefore requires special encoding before it is entered into the DNS. The following terminology is used when distinguishing between these forms: A domain name consists of a series of ""labels"" (separated by ""dots""). The ASCII form of an IDN label is termed an ""A-label"". All operations defined in the DNS protocol use A-labels exclusively. The Unicode form, which a user expects to be displayed, is termed a ""U-label"". The difference may be illustrated with the Hindi word for ""test"" — परीका — appearing here as a U-label would (in the Devanagari script). A special form of ""ASCII compatible encoding"" (abbreviated ACE) is applied to this to produce the corresponding A-label: xn--11b5bs1di. A domain name that only includes ASCII letters, digits, and hyphens is termed an ""LDH label"". Although the definitions of A-labels and LDH-labels overlap, a name consisting exclusively of LDH labels, such as""icann.org"" is not an IDN."