fr

Mise à jour de l'engagement d'Océanie

3 février 2014

Save VoceaSave Vocea, VP, Stakeholder Engagement - Oceania

En plus des six langues des Nations Unies, ce contenu est aussi disponible en

De vastes étendues de terre et d'eau relient l'Asie, l'Australie et les îles du Pacifique pour former l'une des cinq régions de service de l'ICANN. Toutefois, notre équipe de l'engagement global des parties prenantes (GSE) a divisé la région pour améliorer le service et favoriser des communications plus étroites. Yu-Chuang Kuek, vice-président régional pour l'Asie, se concentre principalement sur l'Asie, tandis que moi je suis ciblé sur l'Australie et les îles du Pacifique, une sous-région normalement appelée Océanie.

Dans l'océan Pacifique seulement, il y a 25 ccTLD pour les pays et territoires et il y en a qui sont assez bien connus car leur gestion et leurs modèles commerciaux d'enregistrement de domaines permettent l'enregistrement mondial des chaînes. Parmi eux nous pouvons citer .tk de Tokelau, qui a récemment dépassé le nombre d'enregistrement de noms de domaine actifs au niveau mondial. D'autres ccTLD bien connus sont : .as, .fm, .ki, .nu, .to, .tv, .vu et .ws.

Un certain nombre de représentants de la communauté de la sous-région de l'Océanie ont participé des réunions de l'ICANN depuis sa création. Quelques-uns ont continué à jouer des rôles de leadership dans les diverses unités constitutives pour guider et soutenir le travail de l'ICANN. Les programmes de bourses de l'ICANN ont également stimulé la participation de la sous-région car le soutien aux déplacements est le seul moyen pour qu'un représentant d'un petit pays ou territoire puisse assister en personne à une séance du GAC ou de la ccNSO lors des réunions de l'ICANN. Avec leur expérience à l'ICANN, les nouveaux dirigeants continuent d'apparaître, ils sont bien représentés et ils participent au Conseil d'administration de l'ICANN, au NomCom et aux organisations de soutien (SO) et des comités consultatifs (AC), à plusieurs niveaux.

Il semble évident que la communauté de l'Asie / Australie / Pacifique devrait également envisager de développer sa propre stratégie d'engagement par rapport à l'ICANN vu que d'autres régions de l'ICANN ont entrepris leurs propres plans.

L'arrivée d'un nouveau vice-président régional pour l'Asie et l'ouverture récente d'un bureau régional de l'ICANN à Singapour signifie que les communautés et les unités constitutives de l'Asie / Océanie / Iles du Pacifique pourraient être largement consultées pour décider si elles doivent aussi travailler sur leur propre stratégie d'engagement régional.

Les membres de la communauté de l'Océanie se sont toujours rencontrés de manière informelle pendant les réunions de l'ICANN mais après la 47e réunion de l'ICANN à Durban, ils ont formalisé leur propre groupe de travail pour commencer à travailler en faveur du développement de leur propre stratégie d'engagement Océanie-ICANN. Kuek et moi, nous sommes fortement impliqués.

Le groupe de travail pour la stratégie d'engagement Océanie-ICANN a déjà mené plusieurs réunions par téléconférence. Les procès-verbaux et les documents de travail du groupe sont affichés sur https://community.icann.org/pages/viewpage.action?pageId=43980006

Actuellement, le groupe réalise un sondage en ligne pour que tous les membres de la communauté d'Océanie intéressés puissent avoir leur mot à dire. Si vous appartenez à la sous-région Océanie, le groupe de travail espère bien compter avec votre participation. Merci d'envoyer vos réponses à l'enquête le 15 février à https://www.surveymonkey.com/s/ICANN_Oceania_Survey_1_of_2014

Le groupe de travail mettra à jour son rapport préliminaire pendant notre prochaine réunion, lors de la 49e réunion de l'ICANN à Singapour. J'espère bien vous retrouver tous là-bas.

– Save Vocea, vice-président régional pour l'Australasie / Iles du Pacifique

Save Vocea
Save Vocea
VP, Stakeholder Engagement - Oceania

Save Vocea

Read biographyRead biography