fr

Faire participer une communauté en période de confinement : résumé des échanges de 2020 du GSE - Afrique

21 décembre 2020

Sagbo Pierre DandjinouSagbo Pierre Dandjinou, Vice President, Global Stakeholder Engagement - Africa

L'année 2020 a débuté comme les précédentes, avec des activités normales en face à face. Ça a commencé à Praia (Cap-Vert), puis à Bujumbura (Burundi). Les choses ont alors changé radicalement avec l'apparition de la Covid-19.

Comme le reste de la communauté mondiale, bon nombre de nos activités menées au sein de l'organisation de l'ICANN ont rapidement été transformées en activités virtuelles, l'organisation ICANN étant l'une des toutes premières organisations à organiser, avec succès, une réunion virtuelle à l'échelle mondiale (l'ICANN67).

En Afrique, l'adaptation à la plate-forme virtuelle a posé quelques difficultés, notamment au vu des nombreux défis et obstacles techniques auxquels le continent est déjà confronté en matière d'accès à Internet. Toutefois, notre équipe reste déterminée à renforcer nos capacités et réaliser sa mission de partage de connaissances, et à continuer de préparer activement des événements virtuels dans la région. Ainsi, 2020 s'est avérée être une réussite avec un certain nombre de « premières » et de nouveaux éclairages.

Notre équipe a étroitement collaboré avec la communauté de l'ICANN afin de mener à bien notre programme de participation, en dépit des problèmes de connexion mis en lumière par cette interruption soudaine des réunions physiques. Une de ces « premières » à souligner a été la définition et l'achèvement du plan régional pour l'Afrique pour les exercices fiscaux 2021 à 2025 par le Groupe de travail chargé de la stratégie pour l'Afrique. Ils ont véritablement franchi une étape majeure en élaborant ce document à distance, preuve tangible du principe immuable « Un monde, un Internet ».

Une autre « première » pour la région a été l'organisation d'un certain nombre de séminaires web informatifs ainsi que des ateliers de renforcement des capacités, à distance. Il y a un an, la plupart des événements participatifs se seraient tenus en personne, notamment au niveau local. Voici certains exemples de ces événements participatifs, locaux ou régionaux : le séminaire web régional pour la région Moyen-Orient et Afrique sur le programme d'ouverture des données de l'ICANN, la série de séminaires web sur le marketing et l'entrepreneuriat liés au système des noms de domaine (DNS) organisés avec le registre .rw et les bureaux d'enregistrement, et le séminaire web de renforcement des capacités destiné aux responsables des technologies de l'information et de la communication (TIC) et organisé par des membres d'établissements d'enseignement supérieur de l'Association des universités africaines (AUA).

Afin d'assurer la réussite de nos événements participatifs, décision a été prise, après mûres réflexions, d'organiser des appels consultatifs préalablement à nos événements participatifs avec les dirigeants de nos organisations de soutien et comités consultatifs en Afrique, les organismes de réglementation régionaux et les associations d'universités. Nos discussions nous ont menés à identifier les sujets les plus importants qui pourraient être abordés virtuellement, notamment pour le Comité consultatif gouvernemental (GAC), les opérateurs de registre des domaines de premier niveau de noms géographique (ccTLD) et les bureaux d'enregistrement. Cela a débouché sur la tenue d'événements participatifs axés sur l'acceptation universelle (UA) et l'internationalisation des adresses de courrier électronique (EIA), les tendances en matière d'utilisation malveillante du système des noms de domaine (DNS) en période de pandémie, et l'entrepreneuriat et la sécurité liés au DNS.

L'organisation ICANN a également abordé ces questions lors d'un certain nombre d'événements nationaux, infrarégionaux et régionaux auxquels nous avons participé, tels que le récent Forum sur la gouvernance de l'Internet de l'Afrique et le sommet annuel africain de l'Internet (AIS20).

Dernier point, mais non des moindres, nous avons réussi à organiser virtuellement ce qui est devenu un incontournable des événements régionaux africains liés au DNS, le huitième Forum africain sur le DNS 2020. Grâce à nos partenaires issus d'autres organisations Af* (« organisations Af* » est un terme générique utilisé afin de décrire un groupe d'organisations partageant des responsabilités liées à la coordination des infrastructures techniques d'Internet en Afrique), le succès a été au rendez-vous avec 257 participants. Une conséquence intéressante du passage aux réunions virtuelles est que le forum a attiré toute une gamme de participants régionaux, une diversité jamais atteinte en temps normal.

Alors que cette année tumultueuse approche de son terme, nous devons saluer les travaux considérables qui ont été menés. Nous souhaitons également remercier chaleureusement la communauté de l'ICANN et nos partenaires de la région pour leur soutien, leur collaboration et leur détermination à toute épreuve sans lesquels rien de tout cela n'aurait été possible.

Nous croyons que 2021 sera pleine de promesses, et nous redoublerons d'efforts afin de relever les défis se présentant à nous en tant que continent.

Merci. Nous vous souhaitons d'agréables vacances et une nouvelle année pleine de réussites.

Sagbo Pierre Dandjinou
Sagbo Pierre Dandjinou
Vice President, Global Stakeholder Engagement - Africa

Sagbo Pierre Dandjinou

Read biographyRead biography