fr

Avènement de l'Internet moderne : le premier nom de domaine point com fête ses 30 ans

16 mars 2015

Akram Atallah, Ancien President, Global Domains Division

En plus des six langues des Nations Unies, ce contenu est aussi disponible en

null

Il y a 30 ans, en 1985, Internet n'en était qu'à ses prémices. L'ordinateur personnel d'Apple, le Macintosh, avait été commercialisé un an auparavant, et le service en ligne qui deviendra par la suite AOL préparait son lancement. C'est au cours de cette période, le 15 mars, que le premier domaine point com de second niveau, symbolics.com, a été mis en ligne, marquant ainsi le début de l'Internet moderne.

Bien que très prometteur, le futur d'Internet était alors incertain. Selon un rapport de l'ITIF [PDF, 2.2 MB], think tank à but non lucratif et apolitique, le faible nombre d'abonnés et des infrastructures techniques peu développées empêchaient l'adoption généralisée de l'Internet. Ce n'est que dix ans plus tard, au milieu des années 1990, avec l'augmentation de la demande des consommateurs et de la vitesse de connexion pour un usage domestique et professionnel, que les taux d'utilisation ont commencé à croître de façon soutenue et que l'Internet a commencé à devenir ce qu'il est actuellement, à savoir un outil incontournable de notre quotidien. Dans notre société actuelle, toute une génération d'individus n'a jamais connu de vie sans Internet.

L'Internet permet aujourd'hui à environ 3 milliards d'individusde communiquer. Cette croissance rapide est censée se poursuivre, notamment dans les pays en développement où les taux de croissance sont encoretrois fois supérieurs [PDF, 1.7 MB] à ceux des pays développés.

En 2013, nous avons commencé à développer le système des noms de domaine via le programme des nouveaux gTLD afin d'élargir la gamme des options mises à disposition des usagers sur Internet dans le cadre de leur revendication d'une identité en ligne. À l'heure actuelle, plus de 500 domaines de premier niveau, soit près de la moitié du total escompté, ont fait l'objet d'une délégation à l'échelle mondiale. Grâce au programme des nouveaux gTLD, de nouveaux domaines de tout type et pour tous les goûts ont vu le jour, permettant de favoriser l'innovation, et de renforcer la concurrence et la confiance des consommateurs. La présence de nouveaux domaines régionaux (par exemple .amsterdam, .osaka, etc.) permet aux usagers de connaître immédiatement la localisation d'entreprises et d'organisations, tandis que les domaines servant une cause précise permettent aux visiteurs de collecter des fonds et de sensibiliser à des thèmes qui leur sont chers, le tout en un simple clic. Plus important encore pour les nouveaux usagers des pays en développés est l'introduction de noms de domaine internationalisés (IDN) dans des scripts tels que l'arabe, le chinois et le cyrillique, permettant à présent à des millions d'internautes de communiquer sur le Web dans leur langue maternelle. Le premier domaine issu du programme des nouveaux gTLD, point shabaka (« Web » en arabe), était un IDN.

Alors que nous fêtons les 30 ans des noms de domaine de second niveau et nous remémorons tout le chemin parcouru, l'époque que nous vivons, en tant que communauté Internet mondiale qui travaille main dans la main afin d'écrire l'histoire, est passionnante.

Ancien President, Global Domains Division

Akram Atallah