fr

Les dirigeants des organisations techniques de l'Internet saluent les progrès accomplis en vue de la mondialisation de l'IANA

14 mars 2014

En plus des six langues des Nations Unies, ce contenu est aussi disponible en

Les dirigeants des organisations techniques de l'Internet, responsables de la coordination de son infrastructure (IETF, IAB, RIR, ccTLD, RO, ICANN, ISOC et W3C), saluent l'annonce du gouvernement américain concernant les changements prévus dans le contrat des fonctions IANA.

Le rôle des organisations techniques de l'Internet dans les processus de développement de politiques, ainsi que le rôle de l'ICANN dans la gestion des fonctions IANA resteront inchangés.

La transition du rôle central du gouvernement des États-Unis a été envisagée depuis le tout premier contrat des fonctions IANA. Cette transition est maintenant possible grâce à la maturité des organisations techniques de l'Internet impliquées dans la gestion des fonctions IANA. L'ICANN s'est vu confier la mission de faciliter un processus mondial et multipartite destiné à planifier cette transition.

Le travail des organisations ci-dessus (qui composent la communauté technique de l'Internet) pour préserver la solidité et la stabilité des fonctions IANA est critique pour le fonctionnement de l'Internet. Les processus liés aux fonctions IANA ont toujours été soigneusement définis dans les communautés que nos organisations représentent. Les fonctions IANA sont fidèlement gérées par l'ICANN. Pendant cette période de transition, nous sommes déterminés à assurer la continuité de nos processus établis, axés sur la communauté. Nos communautés étudient d'ores-et-déjà des propositions pour faire avancer cette transition.

Nos organisations s'engagent à mettre en place des processus multipartites ouverts et transparents. Nous sommes également engagés à renforcer nos processus et nos accords relatifs aux fonctions IANA, ainsi qu'à nous appuyer sur les organisations existantes et leurs rôles. La communauté technique de l'Internet a la force nécessaire pour remplir sa mission et jouer un rôle de pilotage dans la transition des fonctions annoncée par le gouvernement des États-Unis.

Dirigeants signataires

  • Adiel A. Akplogan, PDG, Centre d'information du réseau africain (AFRINIC).
  • Barrack Otieno, directeur, Organisation des domaines de premier niveau géographiques africains (AFTLD).
  • Paul Wilson, directeur général, Centre d'information du réseau Asie-Pacifique (APNIC).
  • Don Hollnader, directeur général, Association des noms de domaine de premier niveau géographiques de la zone Asie-Pacifique (APTLD).
  • John Curran, PDG, Registre américain des numéros d’Internet (ARIN).
  • Peter Van Roste, directeur général, Conseil des registres de noms de domaine de premier niveau nationaux européens (CENTR).
  • Russ Housley, président, Conseil d'architecture de l'Internet (IAB).
  • Fadi Chehadé, président-directeur général, Société pour l’attribution de noms de domaine et de numéros sur Internet (ICANN).
  • Jari Arkko, président, Groupe de travail de génie Internet (IETF).
  • Kathy Brown, PDG, Internet Society (ISOC).
  • Raúl Echeberria, PDG, Registre des adresses Internet d'Amérique latine et des Caraïbes (LACNIC).
  • Carolina Aguerre, directrice générale, Association des domaines de premier niveau d'Amérique latine et des Caraïbes (LACTLD).
  • Axel Pawlik, directeur général, Centre de coordination des réseaux IP européens (RIPE NCC).
  • Jeff Jaffe, PDG, Consortium mondial du Web (W3C).