fr

Un rapport indépendant trace une voie possible pour avancer dans l'atténuation des collisions de noms de domaine

26 février 2014

En plus des six langues des Nations Unies, ce contenu est aussi disponible en

Un rapport indépendant commandité par l'ICANN, Atténuer les risques de collision dans l'espace des noms du DNS, propose un ensemble de recommandations concrètes pour atténuer les risques potentiels de collision des noms de domaine.

Cliquez ici pour télécharger le rapport complet » [PDF, 322 KB]

Cliquez ici pour faire des commentaires sur le rapport »

Une collision de noms se produit lorsque une tentative de résolution d'un nom utilisé dans un espace de noms privé donne lieu à une interrogation vers le système des noms de domaine public (DNS).

« Ce rapport analyse en profondeur le problème de la collision de noms ainsi que les risques et impacts associés, et propose des mesures très claires destinées à aider les opérateurs à identifier et à atténuer ces risques », a déclaré Akram Atallah, président de la division des domaines mondiaux de l'ICANN. « La prochaine étape consiste à connaître l'avis de la communauté sur les conclusions du rapport. »

Le rapport attire l'attention sur le fait que la question de la collision des noms de domaine n'est pas nouvelle et que les problèmes éventuels liés à l'expansion des domaines de premier niveau (TLD) sous le programme des nouveaux gTLD de l'ICANN se rapprocheraient de ceux que l'on retrouve dans d'autres parties du DNS. Le rapport indique également que l'expansion du nombre de TLD n'augmentera pas fondamentalement ou significativement les risques de collision de noms.

Plus spécifiquement, l'étude décrit un ensemble de recommandations sur la façon dont l'ICANN et les opérateurs TLD devraient gérer la question de la collision des noms dans un espace TLD en pleine expansion :

  • L'ICANN devrait demander à tous les registres TLD de mettre en place et de publier, immédiatement après la délégation dans la zone racine et pendant 120 jours, une zone d'interruption contrôlée, surveillée par l'ICANN.
    • Au bout de cette période de 120 jours, aucune restriction sur les TLD liée à la collision de noms ne devrait subsister.
  • L'ICANN devrait prévoir des processus de réponse en cas d'urgence afin d'analyser et de réagir face à des signalements de problèmes comportant « un danger clair et présent pour la vie humaine ».
  • L'ICANN et d'autres membres de la communauté devraient continuer à collecter et à analyser des données liées aux serveurs racine et à l'interruption contrôlée.
  • Les noms de domaine de premier niveau .corp, .home et .mail devraient être réservés en permanence.

Le rapport est publié pour consultation publique jusqu'au 21 avril 2014.