Skip to main content
Resources

Le prix éthos multipartite 2015 a été décerné à deux membres de la communauté Internet mondiale

Buenos Aires, Argentine. L'ICANN a le plaisir d'annoncer les lauréats de l'édition 2015 du prix éthos multipartite : Nii Quaynor, pionnier de l'Internet en Afrique, et Cheryl Langdon Orr, leader de la communauté. Le prix récompense certains membres de la communauté Internet mondiale pour leur travail dévoué en faveur du modèle multipartite de gouvernance de l'Internet. Les deux lauréats ont reçu leur prix pendant la cérémonie d'ouverture de la 53e réunion de l'ICANN à Buenos Aires.

Nii Quaynor a été choisi pour son rôle historique et actuel dans la communauté Internet mondiale et l'ICANN. Il a contribué à l'établissement d'AfriNIC et AfNOG en Afrique, et il est considéré le père de l'Internet en Afrique pour son engagement inébranlable en faveur du développement et l'expansion de l'Internet dans ce continent pendant les deux dernières décennies.

« Pour moi, c'est la preuve que l'ICANN est à sa manière internationale et ouverte. Quelqu'un venant du monde en développement peut faire sa contribution et être reconnu par ses paires », a signalé Quaynor.

Cheryl Langdon Orr, basée en Australie, a travaillé au fil des années dans de nombreux groupes de travail communautaires de la GNSO, la ccNSO et l'ALAC.

« En recevant ce prix - avec humilité et reconnaissance car c'est pour moi un grand honneur - je veux que vous, bénévoles, vous tourniez vers ceux qui se trouvent à votre droite et à votre gauche. Ce prix est le vôtre aussi, car sans cette collaboration, sans le consensus basé sur le travail participatif, le modèle multipartite ne peut pas fonctionner », a indiqué Orr.

Nii Quaynor et Cheryl Langdon Orr satisfaisaient aux critères de manières si différentes que cette année deux prix ont été décernés pour récompenser leur remarquable travail et leur engagement en faveur de la communauté Internet mondiale.

Sélectionnés parmi 16 nominés, le panel d'évaluation de la communauté a considéré que les deux candidats avaient fait preuve d'esprit de collaboration avec d'autres membres de la communauté pour faciliter le consensus et avaient démontré leur engagement en faveur du modèle multipartite de l'ICANN au fil des années.

Le programme du prix éthos multipartite a été créé en 2014 pour récompenser les participants de l'ICANN profondément investis dans la recherche de solutions basées sur le consensus et dans le modèle multipartite de gouvernance de l'Internet.

Contacts médias

Luna Madi
Directrice des communications, région EMEA
Londres, Royaume-Uni
Tél. : +44 7780947574
Mél. : luna.madi@icann.org

James Cole
Coordinateur médias internationaux
Washington D.C
Tél. : +1 202 733 7598
Mél. : james.cole@icann.org

À propos de l'ICANN

La mission de l'ICANN est de garantir un Internet mondial sûr, stable et unifié. Pour contacter une personne sur Internet, vous devez saisir une adresse sur votre ordinateur : un nom ou un numéro. Cette adresse doit être unique pour permettre aux ordinateurs de s'identifier entre eux. L'ICANN coordonne ces identificateurs uniques à l'échelle mondiale. Sans cette coordination, nous n'aurions pas le réseau Internet mondial unique que nous connaissons. L'ICANN a été fondée en 1998. Il s'agit d'une organisation à but non lucratif et reconnue d'utilité publique, rassemblant des participants du monde entier qui œuvrent à la préservation de la sécurité, la stabilité et l'interopérabilité de l'Internet. Elle encourage la concurrence et élabore des politiques en matière d'identificateurs uniques de l'Internet. L'ICANN ne contrôle pas le contenu publié sur Internet. Elle ne peut pas mettre fin au spam et ne gère non plus l'accès à Internet. Mais grâce à son rôle de coordination du système d'attribution de noms sur l'Internet, l'ICANN exerce une influence non négligeable sur le développement et l'évolution de l'Internet. Pour en savoir plus, visitez le site : www.icann.org.

Domain Name System
Internationalized Domain Name ,IDN,"IDNs are domain names that include characters used in the local representation of languages that are not written with the twenty-six letters of the basic Latin alphabet ""a-z"". An IDN can contain Latin letters with diacritical marks, as required by many European languages, or may consist of characters from non-Latin scripts such as Arabic or Chinese. Many languages also use other types of digits than the European ""0-9"". The basic Latin alphabet together with the European-Arabic digits are, for the purpose of domain names, termed ""ASCII characters"" (ASCII = American Standard Code for Information Interchange). These are also included in the broader range of ""Unicode characters"" that provides the basis for IDNs. The ""hostname rule"" requires that all domain names of the type under consideration here are stored in the DNS using only the ASCII characters listed above, with the one further addition of the hyphen ""-"". The Unicode form of an IDN therefore requires special encoding before it is entered into the DNS. The following terminology is used when distinguishing between these forms: A domain name consists of a series of ""labels"" (separated by ""dots""). The ASCII form of an IDN label is termed an ""A-label"". All operations defined in the DNS protocol use A-labels exclusively. The Unicode form, which a user expects to be displayed, is termed a ""U-label"". The difference may be illustrated with the Hindi word for ""test"" — परीका — appearing here as a U-label would (in the Devanagari script). A special form of ""ASCII compatible encoding"" (abbreviated ACE) is applied to this to produce the corresponding A-label: xn--11b5bs1di. A domain name that only includes ASCII letters, digits, and hyphens is termed an ""LDH label"". Although the definitions of A-labels and LDH-labels overlap, a name consisting exclusively of LDH labels, such as""icann.org"" is not an IDN."