Skip to main content

L’ICANN organise le premier atelier de renforcement des capacités à l’intention des membres africains du GAC

Cette page est disponible en:

La Société pour l'attribution des noms de domaine et des numéros sur Internet (ICANN), en coopération avec le groupe de travail du Comité consultatif gouvernemental (GAC) sur les régions faiblement desservies, a le plaisir d'annoncer le premier atelier de renforcement des capacités à l'intention des membres africains du Comité consultatif gouvernemental (GAC) à Nairobi (Kenya). L'atelier, intitulé « Mobiliser le potentiel des membres africains du GAC pour accroître leur participation à l'ICANN » se tiendra du 23 au 24 janvier 2017, avec le soutien de l'Autorité chargée des communications et le gouvernement du Kenya.

Il s'agit du premier atelier organisé par le bureau de liaison de l'ICANN récemment ouvert à Nairobi. Göran Marby, président-directeur général de l'ICANN, et Thomas Schneider, président du GAC, seront présents à l'événement, accompagnés des membres de l'équipe de direction et de l'équipe régionale de l'ICANN, ainsi que des membres de la communauté de l'ICANN. Le discours d'ouverture sera prononcé par Joseph Mucheru, secrétaire du cabinet du ministère de l'Information, des Communications et de la Technologie du Kenya.

L'atelier vise à renforcer les capacités des gouvernements et des représentants africains du GAC et à les sensibiliser par rapport aux meilleurs moyens de participer et de contribuer efficacement au travail d'élaboration de politiques de l'ICANN. Les dossiers de politiques les plus critiques en cours ainsi que les groupes de travail existants seront présentés, y compris les groupes du GAC et les groupes de travail intercommunautaires qui nécessitent l'attention et la participation immédiate des membres du GAC. L'atelier cherchera également à connaître l'avis des représentants africains du GAC par rapport à la meilleure manière de les aider à renforcer leur présence régionale et leur participation aux activités de l'ICANN.

L'atelier portera sur un éventail de sujets dont :

  • comprendre l'écosystème de l'ICANN ;
  • le processus de développement de politiques à l'ICANN ;
  • un aperçu de la stratégie de l'ICANN pour l'Afrique ;
  • les nouveaux gTLD et le rôle du GAC ;
  • comprendre la redélégation des ccTLD.

L'ICANN espère créer un partenariat renforcé avec la communauté africaine et les gouvernements de la région pour faire connaître le travail de l'ICANN et encourager la participation aux processus d'élaboration de politiques de l'Internet dans le cadre des attributions de l'ICANN.

Pour accéder au programme complet de l'atelier, cliquez ici. [PDF, 441 KB]

L'événement sera diffusé en direct ici.

- Fin -

À propos de l'ICANN

La mission de l'ICANN est de garantir un Internet mondial sûr, stable et unifié. Pour contacter une personne sur Internet, vous devez saisir une adresse sur votre ordinateur : un nom ou un numéro. Cette adresse doit être unique pour permettre aux ordinateurs de s'identifier entre eux. L'ICANN coordonne ces identificateurs uniques à l'échelle mondiale. La société ICANN a été fondée en 1998 en tant qu'organisation à but non lucratif, reconnue d'utilité publique. Elle rassemble au sein de sa communauté des participants du monde entier.

Pour en savoir plus, consultez le site : https://www.icann.org/


More Announcements
Domain Name System
Internationalized Domain Name ,IDN,"IDNs are domain names that include characters used in the local representation of languages that are not written with the twenty-six letters of the basic Latin alphabet ""a-z"". An IDN can contain Latin letters with diacritical marks, as required by many European languages, or may consist of characters from non-Latin scripts such as Arabic or Chinese. Many languages also use other types of digits than the European ""0-9"". The basic Latin alphabet together with the European-Arabic digits are, for the purpose of domain names, termed ""ASCII characters"" (ASCII = American Standard Code for Information Interchange). These are also included in the broader range of ""Unicode characters"" that provides the basis for IDNs. The ""hostname rule"" requires that all domain names of the type under consideration here are stored in the DNS using only the ASCII characters listed above, with the one further addition of the hyphen ""-"". The Unicode form of an IDN therefore requires special encoding before it is entered into the DNS. The following terminology is used when distinguishing between these forms: A domain name consists of a series of ""labels"" (separated by ""dots""). The ASCII form of an IDN label is termed an ""A-label"". All operations defined in the DNS protocol use A-labels exclusively. The Unicode form, which a user expects to be displayed, is termed a ""U-label"". The difference may be illustrated with the Hindi word for ""test"" — परीका — appearing here as a U-label would (in the Devanagari script). A special form of ""ASCII compatible encoding"" (abbreviated ACE) is applied to this to produce the corresponding A-label: xn--11b5bs1di. A domain name that only includes ASCII letters, digits, and hyphens is termed an ""LDH label"". Although the definitions of A-labels and LDH-labels overlap, a name consisting exclusively of LDH labels, such as""icann.org"" is not an IDN."