fr

Trois réunions, deux pays, un Internet

28 octobre 2014

Joe CatapanoJoe Catapano, Stakeholder Engagement Manager - North America

En plus des six langues des Nations Unies, ce contenu est aussi disponible en

woman holding a sign that reads "How has the Internet changed your life? I'm able 2 find the answer 2 any question at the drop of a hat. #1world1internet

L'automne s'est installé en Amérique du nord. Cela est devenu clairement évident au cours des deux dernières semaines, avec la réalisation de nombreuses réunions sur l'avenir de la gouvernance de l'Internet.

Baltimore, Maryland, a été le siège de la 62e réunion des opérateurs de réseau nord-américains (NANOG)et de la 34e réunion du registre américain des numéros d'Internet (ARIN).

Au milieu des discussions NANOG / ARIN habituelles sur la version 6 du protocole Internet (IPv6), la collision de noms et le développement de logiciels (parmi bien d'autres questions) il y a eu deux moments uniques à signaler de nos dernières réunions.

Le premier est venu au cours de la réunion des opérateurs de réseau nord-américains (NANOG), où deux des nouveaux membres du service Internet de l'ICANN et de l'unité constitutive des fournisseurs de services Internet et de services de connectivité (ISPCP), Christian Dawson et Jennifer Taylor (qui ont assisté à la NANOG pour la première fois), ont fait une présentation sur « Pourquoi les opérateurs de réseaux doivent s'engager à l'ICANN ». Leur but était d'introduire les participants (beaucoup d'entre eux peu familiarisés avec l'ICANN et d'autres qui avaient été loin de la communauté de l'ICANN pendant un certain temps) dans un groupe spécifique au sein de l'ICANN, et de les encourager à s'impliquer au niveau où ils se trouvent à l'aise.

Christian Dawson and Jennifer Taylor at NANOG62

Christian Dawson et Jennifer Taylor de l'unité constitutive de l'ISPCP après leur présentation à NANOG 62 à Baltimore.

Christian et Jennifer ont reçu quelques questions difficiles qui nous ont inspirés à repenser la façon dont nous présentons les opportunités de s'engager aux groupes de parties prenantes de l'ICANN. Par exemple, l'auditoire NANOG est l'un des résolveurs de problèmes, et la présentation n'a pas dûment identifié les raisons pour lesquelles les opérateurs de réseaux sont censés s'engager à l'ICANN. Certaines n'étaient pas claires sur la mission de l'ISPCP et comment / où celle-ci s'aligne avec l'ensemble des compétences des participants à la réunion NANOG.

Christian et Jennifer ont réussi à jeter les bases d'un engagement futur avec la communauté technique nord-américaine au nom de l'ISPCP et ont montré l'exemple sur la manière dont les membres de la communauté de l'ICANN peuvent rejoindre le personnel afin de travailler en faveur de l'engagement des parties prenantes.

Le deuxième moment est venu au cours de la discussion de l'ARIN sur la transition du rôle de supervision des fonctions IANA (autorité chargée de la gestion de l'adressage sur Internet). La réunion a fourni une occasion clé pour que la communauté technique nord-américaine donne son avis sur le processus de transition. La discussion au sujet de la transition se poursuivra, et fera finalement partie d'une contribution unique de la communauté des registres Internet régionaux au groupe de coordination de la transition du rôle de supervision des fonctions IANA (ICG).

Canadian Internet Forum Group gathered around in dicussion

Les participants au forum canadien d'Internet ont discuté des questions critiques en matière de politique d'Internet au musée canadien de la nature à Ottawa.

Alors que les communautés des États-Unis se sont réunies à Baltimore, l'autorité canadienne pour les enregistrements Internet (CIRA) a convoqué au forum canadien d'Internet 2014 (CIF) au musée canadien de la nature à Ottawa. Près de 100 parties prenantes du gouvernement, la société civile, les entreprises, ainsi que des groupes universitaires et techniques se sont réunis pour discuter et partager des idées concernant les thèmes d'Internet les plus brûlants au Canada. Pendant la réunion le vice ministre de l'industrie du Canada, John Knubley, et le PDG de la CIRA, Byron Holland, entre autres, ont fait des commentaires. Une vidéo du PDG de l'ICANN, Fadi Chehadé a également été présentée.

J'ai été impressionné de voir comment les participants au CIF ont travaillé en équipes, à plusieurs reprises, tout au long de la conférence dans le but de collaborer à trouver des solutions à des problèmes tels que l'accès légal, la surveillance et la politique numérique du Canada. Après chaque panel de discussion, des tables rondes ont été facilitées par un représentant de la CIRA ce qui a donné aux participants l'occasion de réfléchir sur les commentaires faits par les experts et de formuler des solutions à des problèmes complexes, soient-ils réels ou présumés.

Bien que semblable en quelque sorte à son homologue américain (le forum sur la gouvernance de l'Internet [FGI] des États-Unis) le CIF a eu une participation plus restreinte et a choisi d'inviter des parties prenantes appartenant à différentes communautés et ayant un niveau de connaissances de base sur les questions incluses dans l'ordre du jour.

Les rapports obtenus à travers le CIF ont été partagés à travers différents médias, présentés au forum sur la gouvernance de l'Internet des Nations Unies, et le CIRA encourage les décideurs, les chercheurs et les milieux d'affaires pour qu'ils les utilisent dans leur travail.

Shea Edwards holds a whiteboard, where she has written how the internet has changed her life

Shea Edwards à la 51e réunion de l'ICANN à Los Angeles

Si ces deux événements ne suffisaient pas à rassasier ceux intéressés à la gouvernance de l'Internet, tous deux ont été suivis par la 51e réunion de l'ICANN à Los Angeles, où plus de 2300 membres de la communauté mondiale multipartite se sont réunis pour discuter de l'avenir de l'ICANN.

Il faudrait un autre blog pour tenter de couvrir l'ensemble des activités menées pendant la réunion de Los Angeles, mais parmi les faits saillants on peut signaler que :

  • le secrétaire du commerce des États-Unis, Penny Pritzker, qui a fait des remarques innovantes concernant la défense d'un Internet libre et ouvert, basé sur le modèle multipartite est devenu le premier secrétaire du cabinet ayant assisté à une réunion de l'ICANN ;
  • le directeur de la sécurité informatique de Yahoo!, Alex Stamos, et le directeur de l'innovation technologique de la ville de Los Angeles, Peter Marx ont fait des présentations dans la salle de la 25e journée technologiquede l'ICANN, qui était « pleine à craquer » ; et
  • il y a eu des consultations communautaires sur le renforcement de la responsabilité de l'ICANN et la transition de la supervision de l'IANA. Pour avoir une idée plus détaillée de la réunion, regardez l'interview de clôture avec Fadi et le président du Conseil d'administration de l'ICANN, Steve Crocker.

Avec ces trois événements importants dans le rétroviseur, l'Amérique du Nord se prépare pour une clôture passionnante de l'an 2014.

Joe Catapano est coordinateur de l'engagement des parties prenantes mondiales de l'ICANN pour l'Amérique du Nord.

Joe Catapano
Joe Catapano
Stakeholder Engagement Manager - North America

Joe Catapano

Read biographyRead biography