fr

Le Forum africain sur le DNS fête son 5e anniversaire

17 août 2017

Sagbo Pierre DandjinouSagbo Pierre Dandjinou, Vice President, Global Stakeholder Engagement - Africa

En plus des six langues des Nations Unies, ce contenu est aussi disponible en

null

Le Forum africain sur le DNS fête son 5e anniversaire cette année. Quel chemin parcouru ! Tenu du 26 au 28 juillet 2017 à Dar es-Salaam (Tanzanie), il fut hébergé par TzNIC, et nous avons souhaité retenir un thème qui exprime bien l'intérêt de ce parcours : « L'industrie du DNS africain : bilan et planification ».

Il me semble qu'après avoir franchi cet important jalon, le moment est tout indiqué non seulement pour établir un bilan, mais aussi pour saluer les efforts que la communauté Internet africaine a déployé durant ces années. Grâce à son travail assidu et à sa participation soutenue, elle a transformé le Forum africain sur le DNS en une destination de pèlerinage annuel pour la communauté régionale du DNS. Dans toute relation, une période écoulée de cinq ans marque un jalon important ; le forum ne fait pas exception. Il continue de proposer une plateforme féconde et efficace pour un échange d'idées qui vise à favoriser la croissance du DNS et l'industrie de l'Internet en Afrique.

La toute première édition du forum africain du système des noms de domaine (ADNS) a eu lieu le 12 et le 13 juillet 2013, dans l'International Convention Center (ICC) à Durban (Afrique du Sud). Je n'exerçais que depuis quelques mois mon nouveau poste de vice-président de l'engagement des parties prenantes pour l'Afrique à l'ICANN. Le forum était coorganisé par l'ICANN, l'Internet Society (ISOC) et l'Association africaine de noms de domaine de premier niveau (AfTLD) comme un atelier précédant la 47e réunion de l'ICANN, également tenue à l'ICC du 14 au 18 juillet 2013.

Après Durban, l'organisation de l'ICANN, la communauté de l'ICANN et nos partenaires mondiaux ont entretenu l'élan en faisant du Forum du DNS un évènement annuel avec de nouvelles éditions en 2014 (Nigeria), en 2015 (Kenya) et en 2016 (Maroc).

Au fil du temps, le forum AFDNS a répondu aux attentes en cernant les principaux enjeux nationaux et transfrontaliers qui constituent toujours un obstacle à la croissance de l'industrie, notamment :

  • les stratégies des registres et des bureaux d'enregistrement (croissance du nom de domaine, environnement concurrentiel) ;
  • certaines questions d'ordre juridique (résolution des litiges, enregistrements de domaine de nature transfrontalière) ;
  • l'accréditation des bureaux d'enregistrement (accréditation par l'ICANN et accréditation par les ccTLD dans un environnement sans frontières) ;
  • l'automatisation (capacité technique et résilience des registres, passerelles de paiement, etc.) ;
  • le soutien gouvernemental à la croissance des ccTLD.

Cette année, les participants au forum étaient nettement plus informés et mieux préparés. Les délibérations sur les questions mentionnées ci-dessus étaient riches, sincères et pratiques. Les délégués ont compris qu'il est nécessaire d'engager davantage de parties prenantes et de collaborer avec de nouveaux publics qui, bien qu'habituellement ignorés, influent directement ou indirectement sur les entreprises.

Dans le cadre du forum, nous avons également dédié une séance complète aux principales conclusions de l'étude sur le marché du DNS en Afrique pour 2016, publiée par l'ICANN en juin 2017. Les participants ont discuté de l'une des principales recommandations, un observatoire du DNS en Afrique, s'accordant tous à dire que l'AfTLD devrait prendre en charge le projet et en diriger la création.

L'étude montre que nous progressons dans la réalisation des objectifs clés de la stratégie de l'ICANN pour l'Afrique. Nous avons établi ensemble des bases solides pour l'industrie du DNS en Afrique, j'en suis persuadé. Il reste cependant beaucoup à faire, en particulier au niveau national.

J'espère que ce cinquième anniversaire du Forum africain sur le DNS inspirera tous nos partenaires régionaux à poursuivre leurs efforts de manière à faire évoluer l'industrie du DNS en Afrique. L'ICANN de son côté s'engage à demeurer un partenaire déterminé tout au long de ce parcours.

Sagbo Pierre Dandjinou
Sagbo Pierre Dandjinou
Vice President, Global Stakeholder Engagement - Africa

Sagbo Pierre Dandjinou

Read biographyRead biography