Blogs de l’ICANN

Lisez les blogs de l’ICANN pour vous tenir au courant des dernières activités d’élaboration de politiques, des événements régionaux et bien plus encore.

Une analyse approfondie est nécessaire sur le « renforcement de la coopération »

19 novembre 2013
Par Baher EsmatBaher Esmat

En plus des six langues des Nations Unies, ce contenu est aussi disponible en

Les membres du groupe de travail sur le renforcement de la coopération (WGEC) de la Commission des Nations Unies de la science et de la technique au service du développement (CSTD) se sont réunis pour la deuxième fois à Genève du 6 au 8 novembre 2013. Le groupe de travail a été créé pour examiner le mandat du Sommet mondial sur la société de l'information en matière de renforcement de la coopération, tel que prévu dans l'agenda de Tunis.

Au cours des trois journées de travail, les membres du WGEC ont passé en revue et discuté les contributions de 60 répondants en vue de trouver un consensus sur le type de recommandations qui pourraient être incluses dans le rapport final du groupe.

Les contributions découlent d'un questionnaire élaboré lors de la première réunion du groupe. Le secrétariat de la CSTD, sous la direction du président du WGEC, Peter Major, a élaboré une analyse des réponses dans un document de 27 pages qui résume les plus de 1 000 pages de réponses dans le but de faciliter le travail du groupe WGEC lors de sa deuxième réunion.

Le document de synthèse regroupe les réponses aux 18 questions du questionnaire en cinq catégories :

  1. des réponses liées à la mise en œuvre de l'agenda de Tunis ;
  2. des réponses liées à des questions de politique publique et des mécanismes possibles ;
  3. des réponses sur le rôle des parties prenantes ;
  4. des réponses sur le rôle des pays en développement ;
  5. des réponses liées aux barrières à la participation dans le cadre du renforcement de la coopération.

Les discussions ont montré que si les membres du groupe WGEC étaient d'accord par rapport aux deux dernières catégories de réponses liées au rôle des pays en développement et aux barrières à la participation, les points de vue étaient assez différents sur les premiers trois groupes, notamment sur la question de savoir si de nouveaux mécanismes devaient être mis en œuvre pour renforcer la coopération, tel que prévu dans l'agenda de Tunis.

Les discussions ont également démontré le besoin pressant de mener une analyse approfondie avant d'avancer dans l'élaboration des recommandations. Les membres du groupe WGEC ont convenu qu'un « exercice de cartographie » s'avérait nécessaire pour pouvoir avancer. L'exercice de cartographie n'est pas une idée nouvelle : il avait été déjà proposé par plusieurs parties prenantes dans différents forums au cours des derniers 18 mois. Cet exercice consiste à examiner les mécanismes et les processus existants en matière de questions liées aux politiques publiques de l'Internet, à en identifier les principaux acteurs, et à chercher à savoir s'il existe des lacunes. Les membres du WGEC ont convenu d'établir un groupe ad-hoc (Groupe de correspondance) chargé de mener à bien l'exercice de cartographie. Le groupe de correspondance travaillera en ligne et présentera son document final au WGEC le 12 février 2014. Le WGEC aura sa troisième et dernière réunion entre le 24 et le 28 février 2014, lorsque les membres du WGEC seront en train de rédiger leur rapport final.

Le WGEC a été créé par le président de la CSTD, conformément à la résolution 67/195 adoptée par l'Assamblée générale en décembre 2012. Le WGEC [PDF, 103 KB] est constitué par 22 états membres, ainsi que par 5 représentants du secteur privé, de la société civile, des communautés techniques et universitaires, et des organisations intergouvernementales et internationales. Le rapport final du WGEC sera présenté lors de la 17e séance du CSTD en mai 2014, et la décision finale sur le processus sera prise par les états membres lors de la 69e Assemblée générale des Nations Unies, vers la fin 2014.

Authors

Baher Esmat

Baher Esmat

VP, Stakeholder Engagement - Middle East and Managing Director Middle East and Africa
Read biographyRead biography