fr

Participation active de l'ICANN lors de l'AFRINIC21

12 décembre 2014
Par Sagbo Pierre DandjinouSagbo Pierre Dandjinou

En plus des six langues des Nations Unies, ce contenu est aussi disponible en

null

Le 22 novembre, l'équipe Afrique de l'ICANN s'est rendue à Ebène, Maurice, afin de participer à la 21e réunion AFRINIC ainsi qu'à la 2e École africaine sur la gouvernance de l'Internet (AfriSIG 2014) organisée conjointement par le NEPAD et l'APC.

Ce fut une expérience incroyable notamment du fait que l'AFRINIC fêtait ses 10 ans d'existence tout en se projetant vers une nouvelle ère riche en opportunités et en faisant ses adieux au PDG fondateur, Adiel Akplogan. Bien que l'accent ait été mis sur la révision de la stratégie pour l'Afrique, l'équipe était très occupée à organiser et participer à des réunions et à deux panels clés, et en a profité pour visiter les bureaux de l'AFRINIC.

Plan stratégique pour l'Afrique (version 2.0)

Le mois dernier, nous vous avons fait part de la nécessité de réviser la stratégie pour l'Afrique actuelle afin de mieux répondre aux besoins de l'Afrique conformément aux commentaires reçus de la communauté. Au cours de ce déplacement, nous nous sommes uniquement concentrés là-dessus.

Africa Strategy Review Team in Mauritius

L'équipe de révision de la stratégie pour l'Afrique à Maurice

L'équipe de révision de la stratégie pour l'Afrique, composée de représentants des leaders des SO/AC, de l'AFTLD, de l'AFRALO, de l'AFICTA, de l'AFRINIC, du NEPAD, du GAC, de l'Association des bureaux d'enregistrement africains, de l'AU et autres, désignés en fonction de leurs expériences personnelles, s'est réunie à Maurice les 24 et 25 novembre 2014, parallèlement à la réunion de l'AFRINIC 21.

En est ressorti un document révisé, la stratégie de l'ICANN pour l'Afrique (version 2.0 2016-2020), qui sera présenté à la communauté africaine pour qu'elle puisse ajouter de nouveaux commentaires avant que la stratégie finale ne soit rendue publique lors du premier trimestre 2015.

A également été identifiée la nécessité de mettre en place un comité de pilotage indépendant en charge de collaborer étroitement avec le personnel de l'ICANN eu égard au soutien et au suivi de la mise en œuvre du plan stratégique.

Les panels

Panel de l'ICANN

Modéré par Dr. Nii Quaynor, le panel était constitué de Pierre Dandjinou, Bob Ochieng et Yaovi Atohoun pour l'ICANN, et de Tijani Ben Jeema et Aziz Hilali pour l'AFRALO. Le panel a abordé les principaux domaines d'action de l'ICANN en Afrique, de la révision de la stratégie pour l'ICANN aux nouveaux gTLD. Des débats intéressants ont été engagés, notamment concernant les nouveaux gTLD pour l'Afrique, le statut de la délégation dotAfrica, les prix prohibitifs des ccTLD africains en comparaison aux gTLD, et la participation limitée de l'Afrique aux journées techniques de l'ICANN.

Panel du transfert du rôle de supervision de l'IANA

Les panélistes, à savoir Mouhamet Diop, Seun Ojedeji (CRISP – Afrique), Paul Rendek, Elise Gerich (ICANN), Dr Nii Quaynor, Andres Piazza et Daniel Karrenberg, ont engagé un bon nombre de débats qui ont suscité un vif intérêt. En tant que modérateur de la séance, Adiel Akplogan a commencé par une brève présentation des fonctions IANA et du statut du protocole du service d'information croisée entre registres (CRISP).

Les riches expériences partagées et le mélange de panélistes ont permis d'instaurer un débat de haute qualité. Tout en encourageant et en appréciant à sa juste valeur le modèle collaboratif instauré par la communauté africaine afin d'avancer une proposition à l'ICG, Elise a tenu à préciser que la NTIA n'était jamais intervenue dans les missions opérationnelles de l'IANA et a encouragé l'auditoire à consulter les rapports de l'IANA. Globalement, les panélistes ont convenu qu'il était nécessaire que les parties prenantes, dont l'ICANN, sensibilisent de manière plus agressive et durable afin d'assurer une parfaite compréhension des fonctions IANA, notamment par les gouvernements.

Les participants ont également souligné qu'il était vital que les communautés des noms de domaine et numéros travaillent en étroite collaboration avec la communauté des protocoles au fur et à mesure qu'elles proposent des réponses à l'ICG étant donné que les protocoles déterminent la façon dont les noms de domaine et numéros sont administrés.

École africaine sur la gouvernance de l'Internet

Au cours de notre déplacement, nous avons également participé à la deuxième École africaine sur la gouvernance de l'Internet  (AfriSIG2014), fort du succès de la première qui s'était tenue l'année dernière à Durban. Cette manifestation a attiré plus de 40 participants sélectionnés sur l'ensemble du territoire africain, la plupart novices en matière de débats sur la gouvernance de l'Internet en Afrique et soucieux d'en apprendre davantage.

L'équipe a également visité Mauritius Telecom, qui traite actuellement la demande d'hébergement du serveur racine « L ».

De façon générale, le déplacement a porté ses fruits à tous égards quant à l'engagement continu de l'ICANN sur le continent.

Pierre Dandjinou
Vice-président de l'engagement des parties prenantes, Afrique
ICANN

Authors

Sagbo Pierre Dandjinou

Sagbo Pierre Dandjinou

VP, Stakeholder Engagement - Africa
Read biographyRead biography