fr

Journée de la protection des données 2014 - Commencez à protéger votre confidentialité aujourd'hui

28 janvier 2014
Par Dave Piscitello

En plus des six langues des Nations Unies, ce contenu est aussi disponible en

Data Privacy Day 2014 Logo

Notre dépendance croissante de l'Internet semble rendre incroyablement difficile de garder la confidentialité. Les médias sociaux nous invitent au partage. Les collecteurs de données nous encouragent à divulguer des données d'identification, nos préférences personnelles et notre comportement en ligne en échange de services gratuits. Des programmes de surveillance controversés recueillent des quantités énormes de données. Au quotidien, chaque utilisateur d'Internet - volontairement, en connaissance de cause ou non - divulgue des informations dont il aurait préféré conserver la confidentialité ou éventuellement regretter de les avoir partagées. À l'ère des grandes bases de données, ce que les utilisateurs partagent peut tout simplement être collecté, mais ces données seront encore partagées entre les collecteurs de données.

La journée de la protection des données, un événement annuel promu par l'Alliance nationale pour la cyber-sécurité (National Cyber ​​Security Alliance - NCSA), tente de sensibiliser les utilisateurs d'Internet sur l'importance de la confidentialité. La journée de protection des données est un complément du programme Prendre son temps. Penser. Se connecter. de la NCSA. Ce programme encourage les utilisateurs à prendre leur temps et se demander si leurs activités en ligne ou les sites qu'ils visitent sont bénéfiques ou nuisibles avant de se connecter. La journée de la protection des données encourage les utilisateurs à prendre leur temps, et se demander si l'information qu'ils divulguent en ligne est bénéfique, potentiellement dangereuse ou trop intrusive.

Ces programmes sont d'une importance capitale ; en fin de compte, mieux les utilisateurs d'Internet sont informés, plus ils seront capables de partager ou de communiquer des renseignements de façon responsable. La journée de la protection des données est le moment idéal pour faire attention aux conseils suivants :

  1. Partager est le contraire de « garder la confidentialité ». Il n'est pas question de chuchoter un secret à un ami dans le cyberespace. Une fois que vous avez partagé ou communiqué  un bit d'information dans le cyberespace, il est potentiellement public et il le sera pour toujours.
  2. « Gratuit » représente presque toujours un coût pour votre confidentialité. Les collecteurs de données et les pressions sociales nous incitent à accepter un service gratuit en échange de la divulgation de nos données personnelles ce qui est très difficile de résister. Si vous ne pouvez pas résister, analysez au moins le contrat avec les yeux grands ouverts : il n'y a pratiquement aucun cas où un cadeau, le libre accès ou l'utilisation gratuite d'un service d'Internet ou d'un site de médias sociaux soit fourni gratuitement.
  3. La connaissance est gage de pouvoir. Lisez les conditions d'utilisation (conditions de service) et les politiques de confidentialité, au moins au point où vous savez que vous consentez à partager vos données privées avec des tiers, à céder les droits d'auteur de votre travail, ou à accepter que vos données personnelles (y compris les photos) soient utilisées à des fins commerciales.
  4. Le respect des données privées est essentiel pour tout engagement de partage que vous ayez pris. Faites vos devoirs. Soyez sûr que la partie à laquelle vous êtes sur le point de faire confiance respectera votre confidentialité avant de partager toute information.
  5. Choisissez ce que vous partagez avec sagesse. Il n'y a aucun substitut ou paramètre de confidentialité qui puisse compenser le manque de discernement. En définitive, vous êtes responsable des bénéfices ou des dommages pouvant résulter de ce que vous dites, partagez ou révélez.

Malgré les efforts des organismes de protection, des activistes et des moyens de dénonciation, de nombreux internautes ignorent ou sont naïfs par rapport à l'envergure de la collecte de données ou des programmes de surveillance. Toutefois, au fur et à mesure que les utilisateurs deviennent plus informés, ils seront plus enclins à insister davantage pour que les collecteurs de données et les programmes de surveillance soient tenus responsables et agissent de façon responsable et transparente. En général, les internautes peuvent évaluer la responsabilité et la transparence des collecteurs de données en tenant compte de ce qui suit avant de s'abonner à un service, télécharger et utiliser une application gratuite, joindre un milieu social, ou acheter un produit :

Notification. Le collecteur de données vous a-t-il rappelé que les données privées sont collectées ?

Consentement. Le collecteur de données vous a-t-il demandé de consentir expressément à la collecte et l'utilisation des données privées ?

Objectif. Le collecteur de données vous a-t-il expliqué pourquoi les données privées sont collectées ?

Période d'utilisation. Le collecteur de données vous a-t-il expliqué qui utilisera les données et pour combien de temps ?

Rémanence. Le collecteur de données vous a-t-il expliqué ce qui sera fait lorsque les données ne seront plus utiles ?

Pendant la journée de la protection des données 2014, pensez comment vous pouvez protéger votre confidentialité. Pensez également aux types de politiques et de cadres juridiques que vous aimeriez avoir pour protéger les droits liés à la confidentialité.

Pour en savoir plus sur la journée de la protection des données ou sur les questions concernant la confidentialité en général, consultez ces ressources supplémentaires :

Alliance nationale pour la cyber-sécurité, la sécurité en ligne

Fondation « Electronic Frontier » , un guide pour les voyageurs transportant des dispositifs numériques

Confidentialité planifiée , 7 principes fondateurs

Online Trust Alliance , événements de la journée de la protection des données à la mairie

C'est la journée de la protection des données : les 3 choses que vous devez faire

Il n'y a que trois vraies menaces à la confidentialité

Authors

Dave Piscitello