fr

Renforcement de la diversité linguistique du projet d’outil de signalement et de collecte d’informations sur les menaces à la sécurité des noms de domaine

LOS ANGELES - 14 juin 2021

La Société pour l'attribution des noms de domaine et des numéros sur Internet (ICANN) a annoncé aujourd’hui qu’elle procédait au renforcement de la diversité linguistique des chaînes de recherche à l’étude dans le projet d’outil de signalement et de collecte d’informations sur les menaces à la sécurité des noms de domaine (DNSTICR). Le DNSTICR a été mis au point en réponse aux signalements de menaces à la sécurité du système des noms de domaine (DNS) liées au COVID-19.

Il est difficile d'dentifier et d'inclure des chaînes supplémentaires utilisées dans les tentatives d’hameçonnage ou les programmes malveillants qui cherchent à porter préjudice à des individus et à des organisations du monde entier, en particulier lorsqu'il s'agit de chaînes dont la langue ou le contexte ont été localisés. À cette fin, et pour soutenir les efforts visant à assurer la diversité linguistique de l’organisation ICANN, le Comité consultatif gouvernemental (GAC) de l’ICANN aidera à renforcer notre prise en charge de langues et d'ensembles de caractères autres que l’anglais et l’ASCII.

L’organisation ICANN adopte une approche factuelle pour l’identification des noms qui semblent avoir été utilisés à des fins malveillantes et sont liés à la pandémie de COVID-19. Le DNSTICR étudie les enregistrements de noms de domaines liés au COVID-19 et identifie les cas les plus manifestes d’utilisation de noms de domaine à des fins d'hameçonnage ou de diffusion de programmes malveillants.

Dans le cadre de ce projet, l’organisation ICANN élabore, pour chaque nom de domaine identifié, des rapports contenant des preuves liées à des campagnes d'hameçonnage ou à des programmes malveillants ainsi que d’autres informations générales. Ces rapports se fondent sur le Guide des bureaux d’enregistrement pour le signalement de cas d’utilisation malveillante et peuvent aider les parties responsables (principalement les bureaux d’enregistrement et les opérateurs de registres) à déterminer la marche à suivre, par exemple la suspension ou la suppression du nom de domaine.

Le DNSTICR est un projet en cours qui doit être régulièrement adapté en fonction de la pandémie, de la vaccination et d'autres aspects liés au COVID-19 qui évoluent au fil de la progression de la crise mondiale.

Les menaces à la sécurité du DNS, telles que les campagnes d'hameçonnage et de distribution de logiciels malveillants, ont été reconnues comme relevant de la mission et du domaine d’intérêt de l’ICANN. Des projets tels que le DNSTICR permettent d’atténuer ces problèmes mais également de fournir à l’ICANN des données factuelles récentes sur la forme que prennent ces menaces et leur ampleur.

Rejoignez-nous cette semaine lors du Forum virtuel de politiques de l’ICANN71 afin d’en savoir davantage sur cette question et sur les autres initiatives de l’organisation ICANN visant à atténuer les menaces à la sécurité du DNS.

À propos de l’ICANN

La mission de l’ICANN est de garantir un Internet mondial sûr, stable et unifié. Pour contacter une personne sur Internet, vous devez saisir une adresse sur votre ordinateur ou autre dispositif : un nom ou un numéro. Cette adresse doit être unique pour permettre aux ordinateurs de s'identifier entre eux. L'ICANN coordonne ces identificateurs uniques à l'échelle mondiale. La société ICANN a été fondée en 1998 en tant qu’organisation à but non lucratif, reconnue d’utilité publique. Elle rassemble au sein de sa communauté des participants du monde entier.