Internet Corporation for Assigned Names and Numbers

MISE À JOUR DES POLITIQUES | Volume 11, numéro 3 — mars 2011

1 March 2011

PDF Version [728 KB]

Édition spéciale ICANN 40 « Conférence de Silicon Valley à San Francisco

ICANN 40 Silicon Valley Meeting Logo

http://www.icann.org/fr/topics/policy/

TABLE DES MATIÈRES:

À travers l’ICANN

  1. Maîtrisez les changements de programme de l'ICANN 40 avec la nouvelle « expérience mobile »
  2. Questions liées aux politiques actuellement proposées à la consultation publique

ccNSO

  1. Le groupe de travail sur la délégation, la redélégation et le retrait publie son rapport final en ligne pour la consultation publique
  2. Des volontaires pour un groupe de travail sur le référentiel de réponses aux incidents requis après l'approbation de la charte
  3. Le ccNSO va aider l'UNESCO dans le cadre d'une enquête sur le contenu local
  4. Le conseil du ccNSO élit un nouveau président ; Les membres de l'APAC choisissent un nouveau membre du conseil
  5. Deux nouveaux membres portent le nombre des membres du ccNSO à 113
  6. Ressources crime informatique et sécurité nouvelle page Web ajoutée
  7. Le ccNSO publie un calendrier préliminaire de ses réunions dans le cadre de la conférence de Silicon Valley

GNSO

  1. Le rapport sur les exigences de services et d'études Whois sera discuté à Silicon Valley
  2. Le rapport final du groupe de travail sur l'IRTP (partie B) est modifié suite aux commentaires publics
  3. Les recommandations relatives aux RAP sont approuvées ; le GNSO sollicite des commentaires concernant le rapport, le document et la conformité
  4. Le rapport final sur la récupération des noms de domaine après leur expiration incorporera les contributions de la communauté élargie
  5. Réforme du GNSO : Nouvelles directives de groupe de travail ; des commentaires sont sollicités sur le faire-savoir et le PDP

ASO

  1. La réserve de réclamation d'adresses IPv4 mondiale et le plan d'affectation progressent avec les RIR

Efforts conjoints

  1. Le groupe de travail sur la révision des régions géographiques commence à travailler sur le rapport final
  2. Autres problématiques actives en tant qu'efforts conjoints

At-Large

  1. La communauté At-Large se prépare pour un calendrier chargé à la conférence de Silicon Valley
  2. Le compte à rebours relatif à l'accomplissement des améliorations de l'ALAC commence
  3. La communauté At-Large s'élargit pour compter 130 structures At-Large

SSAC

  1. Le comité consultatif pour la sécurité et la stabilité (SSAC) publie le plan de travail 2011
  2. Invitation à assister à la séance publique du SSAC à la conférence de Silicon Valley

Lisez la mise à jour des politiques dans votre langue préférée

La mise à jour des politiques de l’ICANN est disponible dans les six langues officielles des Nations Unies. La mise à jour des politiques est publiée sur le site Web de l’ICANN et est disponible suite à une inscription en ligne. Pour recevoir la mise à jourchaque mois, directement dans votre boîte de messagerie, il vous suffit d’accéder à la page d'abonnements de l’ICANN, de saisir votre adresse de courrier électronique et de sélectionner « Mise à jour des politiques » afin de vous inscrire.  Ce service est gratuit.

Énoncé des objectifs de la mise à jour des politiques de l'ICANN

Envoyez vos questions, commentaires et suggestions à : policy-staff@icann.org.

Organisations de soutien des politiques et comités consultatifs

Organisation de soutien aux politiques d’adressage ASO
Organisation de soutien aux politiques de codes de pays ccNSO
Organisation de soutien aux politiques des noms GNSO
Comité consultatif At-Large ALAC
Comité consultatif gouvernemental GAC
Comité consultatif du système des serveurs racine RSSAC
Comité consultatif pour la sécurité et la stabilité SSAC

À travers l’ICANN

1. Maîtrisez les changements de programme de l'ICANN 40 avec la nouvelle « expérience mobile »

Pour la première fois, l'ICANN rend l'ensemble du site de la conférence facilement accessible par téléphones mobiles et téléphones intelligents. Avec plus de 100 séances prévues à la conférence de Silicon Valley à San Francisco, certaines sont sujettes à des changements d'heure et d'emplacement de dernière minute. Pour accéder au dernier calendrier de réunions actualisé alors que vous êtes en déplacement, diriger le navigateur de votre téléphone mobile sur http://me.icann.org (« me » est l'abréviation de « mobile experience »)

Le nouveau site mobile, rendu possible grâce au parrainage de Neustar, vous offre aussi les dernières infos sur la météo à San Francisco, des numéros de services d'urgence et beaucoup d'autres. Vous pouvez également consulter le programme par domaine d'intérêt, avec des visualisations spéciales (par exemple) pour les nouveaux venus, les spécialistes de la sécurité, ou ceux qui préfèrent se concentrer sur les activités du Conseil d'administration.

Vous errez dans le Westin et n'êtes pas sûr où aller ? Essayez me.icann.org.


2. Questions actuellement proposées à la consultation publique

De nombreuses périodes de consultation publique sont ouvertes sur des questions présentant un intérêt pour la communauté de l’ICANN. Agissez maintenant si vous souhaitez avoir la possibilité d’échanger des points de vue sur des sujets tels que :

  • Rapport intermédiaire du groupe de travail sur les données d'enregistrement internationalisées. Le rapport intermédiaire du IRD-WG récapitule les discussions du IRD-WG à ce jour, fournit des recommandations préliminaires, et sollicite les commentaires de la communauté sur des questions liées aux données d'enregistrement internationalisées. Période de consultation publique prolongée jusqu'au 14 mars 2011.
  • Le rapport final du groupe de travail du ccNSO sur la DRD est publié en ligne. Le groupe de travail sur la délégation, la redélégation et le retrait sollicite des opinions sur la mesure dans laquelle ses recommandations résoudraient les problématiques à court et à long terme identifiées ou si la communauté souhaite proposer des recommandations alternatives. Veuillez soumettre vos commentaires d'ici le 15 mars 2011.
  • Propositions de changements de la section 5.0 des procédures de fonctionnement du conseil du GNSO. Le comité de pilotage des opérations du GNSO (OSC) a soumis une révision de la section 5 [PDF, 95 KB] qui supprime l'exigence de divulgations d'intérêt, et fournit des conseils plus clairs sur les contenus des déclarations d'intérêt et sur leur mise à jour de manière opportune. La période de consultation publique prend fin le 26 mars 2011.
  • La proposition de rapport final du groupe de travail sur la politique de transfert entre bureaux d'enregistrement partie B comporte neuf recommandations qui abordent les cinq questions de la charte qu'il avait été chargé d'aborder, y compris le piratage de nom de domaine, la restitution urgente d'un nom de domaine transféré de manière inappropriée et le verrouillage « lock status ». Après la révision des commentaires publics reçus sur le rapport initial et d'autres délibérations, le groupe de travail présente maintenant sa proposition de rapport final pour consultation publique. La période de consultation publique se clôture le 31 mars 2011.
  • La proposition de nouveau processus d'élaboration de politiques du GNSO comporte 48 recommandations, une ébauche de la nouvelle annexe A proposée, ainsi qu'un document justificatif devant être inclus dans les procédures de fonctionnement du conseil du GNSO en tant que manuel PDP. Avant de finaliser son rapport et de le soumettre au conseil du GNSO pour considération, l'équipe de travail sur le PDP du GNSO sollicite les commentaires. Le forum de consultation publique sera ouvert jusqu'au 1er avril 2011.
  • La proposition de cadre pour le plan et budget de fonctionnement de l'exercice fiscal 2012 (FY12) fournit une vue d'ensemble des composantes proposées qui se transformeront en plan et budget de fonctionnement pour 2012. Une collaboration précoce et ciblée entre le personnel de l'ICANN et les dirigeants des divers SO, AC et SG a établi une base de services et de soutien convenue qui a été comprise dans le budget annuel. C'est maintenant à la communauté de commenter cet ensemble de priorités identifiées et la manière de les intégrer dans le plan FY12. La période de commentaires du plan prend fin le 4 avril 2011.
  • La proposition préliminaire pour l'étude des problématiques liées à la délégation de variantes de TLD IDN vise à mettre au point des moyens de déléguer des variantes de TLD dans l'intérpet des utilisateurs dans les différentes régions. La période de consultation publique sur la proposition d'étude de cette question importante prend fin le 6 avril 2011.
  • L'ensemble de problématiques de l'équipe de travail sur la révision de la sécurité, stabilité et résilience du DNS a été publié en ligne pour l'expression de commentaires de la part de la communauté sur un ensemble de 10 problématiques [PDF, 16 KB]. La période de commentaires prend fin le 6 avril 2011.
  • La proposition de rapport final du groupe de travail sur la récupération de noms de domaine après l'expiration comporte 14 recommandations pour aborder cinq questions sur le fait que les titulaires de noms de domaine existants puissent renouveler leurs noms de domaine après leur expiration. La question est de savoir dans quelle mesure les politiques actuelles des bureaux d’enregistrement en matière de renouvellement, de transfert et de suppression de noms de domaine ayant expiré, sont-elles adéquates. La période de commentaires du rapport final se clôture le 7 avril 2011.
  • Dans les recommandations proposées pour un programme de faire-savoir mondial le comité de pilotage du fonctionnement du GNSO décrit une stratégie de faire-savoir mondial du GNSO adressée au public, notamment aux non anglophones et aux habitants des pays/régions en développement. Il recommande la mise au point d'un programme de faire-savoir mondial visant à augmenter la participation autant des membres actuels que de nouveaux membres. Les commentaires devraient être soumis d'ici le 10 avril 2011.
  • L'équipe de travail sur la révision du WHOIS sollicite les commentaires publics sur ces plans d'étendue des travaux, de feuille de route, de faire-savoir et d'action, ainsi que sur les définitions « d'application de la loi », de « lois applicables », de «producteurs et conservateurs des informations Whois » et de « consommateurs ». Veuillez soumettre vos commentaires avant le 17 avril 2011.

Pour accéder à la liste complète des problématiques proposées à la consultation publique, ainsi qu’à la liste des forums de consultations publiques récemment clôturés et classés, se référer à la page de consultation publique.


ccNSO

3. Le groupe de travail sur la délégation, la redélégation et le retrait publie son rapport final en ligne pour la consultation publique

En bref

Le groupe de travail sur la délégation, la redélégation et le retrait des ccTLD a publié son rapport final pour la consultation publique.

Développements récents

Le groupe de travail du ccNSO sur la délégation, la redélégation et le retrait des ccTLD a publié son rapport final pour la consultation publique jusqu'au 15 mars 2011. Ce rapport comporte des recommandations à l'adresse du conseil du ccNSO, y compris :

  • amorcer un processus d'élaboration de politique de code de pays (ccPDP) à temps pour l'élaboration d'une politique sur le retrait des ccTLD.
  • établir un groupe de travail pour fournir au Conseil d'administration de l'ICANN et à la communauté élargie, un cadre d'interprétation (FoI) pour les politiques relatives à la délégation et à la redélégation de ccTLD, surveiller la mise en oeuvre du FoI
  • Si besoin, amorcer un ccPDP sur la délégation et la redélégation de ccTLD.

Prochaines étapes

Le groupe de travail publiera des versions actualisées de ses quatre rapports complets (sur la délégation, le retrait, la redélégation avec et sans le consentement du gestionnaire ccTLD en exercice). Après la clôture de la période de consultation publique, le groupe de travail prendra en compte les commentaires publics avant de soumettre un rapport final au conseil du ccNSO.

Contexte

Le DRD-WG conseille le conseil du ccNSO quant à la nécessité de lancement d'un processus d'élaboration de politique pour recommander des changements des politiques actuelles relatives à la délégation, la redélégation et le retrait de ccTLD. Il envisage des solutions possibles pour résoudre les questions que le DRD-WG identifie.

Pour en savoir plus

Le groupe de travail a publié son premier rapport d'avancement en février 2010 et des rapports d'avancement ultérieurs en juin et en décembre. Voir la charte, les rapports d'avancement et les rapports complets.

Contact au sein de l’équipe

Bart Boswinkel, conseiller stratégique principal ccNSO


4. Des volontaires pour un groupe de travail sur le référentiel de réponses aux incidents requis après l'approbation de la charte

En bref

Le conseil du ccNSO va créer un nouveau groupe de travail pour mettre en œuvre un référentiel de réponses aux incidents.

Développements récents

Le conseil du ccNSO a décidé de créer un groupe de travail pour mettre en œuvre les recommandations du groupe de travail du ccNSO sur la planification des réponses aux incidents. Le nouveau groupe se concentrera sur la recherche de la solution la plus acceptable et optimale pour mettre en place, gérer et maintenir un référentiel de coordonnées de contact.

Prochaines étapes

A la conférence de Silicon Valley, le conseil du ccNSO discutera et votera sur la charte de ce groupe de travail. Une fois une charte adoptée, le conseil du ccNSO fera appel à des volontaires.

Contexte

A la conférence de Carthagène, le groupe de travail sur la planification des réponses aux incidents a soumis son rapport final. Le conseil a discuté des recommandations du groupe de travail lors de sa conférence téléphonique du 1er mars 2011.  Le groupe de travail sur les réponses aux incidents a été créé pour mettre au point des mécanismes durables concernant l'engagement et l'interaction avec les registres ccTLD au cours d'incidents susceptibles d'avoir une incidence sur le DNS.

Pour en savoir plus

Contact au sein de l’équipe

Bart Boswinkel, conseiller stratégique principal ccNSO


5. Le ccNSO va aider l'UNESCO dans le cadre d'une enquête sur le contenu local

En bref

Le ccNSO aidera l'UNESCO (United Nations Education, Scientific and Cultural Organization) dans une enquête sur la création de contenu local et d'infrastructure locale.

Développements récents

L'UNESCO a contacté le conseil du ccNSO pour lui demander son aide dans la réalisation d'une enquête. Les résultats de l'enquête aideront l'UNESCO à préparer une étude approfondie de la création de contenu local et d'infrastructure Internet locale.

Prochaines étapes

Les gestionnaires de ccTLD ont été contactés pour répondre à l'enquête et répondre à l'UNESCO.

Contact au sein de l’équipe

Bart Boswinkel, conseiller stratégique principal ccNSO


6. Le conseil du ccNSO élit un nouveau président ; Les membres de l'APAC choisissent un nouveau membre du conseil

En bref

Le conseil du ccNSO a élu un nouveau président du ccNSO à l'unanimité. Les membres d'Asie-Pacifique du ccNSO ont choisi un nouveau membre du conseil du ccNSO.

Développements récents

Le conseil du ccNSO a élu à l'unanimité Lesley Cowley, .uk (Royaume-Uni) au poste de nouveau président du ccNSO. Les membres d'Asie-Pacifique ont choisi Keith Davidson, .nz (Nouvelle Zélande) pour représenter leur région au conseil du ccNSO.

Prochaines étapes

Lesley Cowley remplacera Chris Disspain, .au (Australie), qui se retire de ces fonctions le 18 mars 2011. Keith Davidson entrera en fonctions au conseil du ccNSO le 19 mars 2011.

Contexte

Chris Disspain (.au) entrera en fonctions au Conseil d'administration de l'ICANN en juin 2011 et devait donc se désister de ses fonctions de président du conseil du ccNSO. Il fallait donc le remplacer et le conseil a choisi Lesley Cowley pour président du ccNSO. Keith Davidson, .nz (Nouvelle Zélande) a été proposé et sa candidature a été appuyée pour représenter l'Asie-Pacifique au conseil.

Pour en savoir plus

Contact au sein de l’équipe

Gabriella Schittek, secrétariat ccNSO


7. Deux nouveaux membres portent le nombre des membres du ccNSO à 113

En bref

Deux nouveaux membres, la République démocratique du Congo et l'Ukraine, ont adhéré au ccNSO

Développements récents

Les membres les plus récents du ccNSO sont le .cd (République démocratique du Congo) et le .ua (Ukraine), ce qui porte le nombre des membres à 113.

Pour en savoir plus

Contact au sein de l’équipe

Gabriella Schittek, secrétariat ccNSO


8. Resources crime informatique et sécurité - nouvelle page Web ajoutée

En bref

Une nouvelle section ressources a été lancée sur le site Web du ccNSO. Elle fournit des liens vers les sites Web et ressources importantes en matière de sécurité et de crime informatique.

Développements récents

Une nouvelle section ressources sur le crime informatique et la sécurité a été lancée sur le site Web du ccNSO avec des liens vers des blogues de sécurité, des sites CERT (équipes de réponse aux urgences informatiques), des forums de sécurité, les ressources de sécurité ICANN et des sites du secteur sécurité.

Prochaines étapes

Le ccNSO prévoit de continuer à bâtir cette section en y ajoutant des ressources pertinentes, y compris des documents soumis par la communauté.

Contexte

Le groupe de travail du ccNSO sur la participation suggérait dans son rapport final (février 2009) que le ccNSO crée une page de « ressources » avec des ressources que les ccTLD pourraient partager et utiliser. A ce jour, seules des ressources telles que légales, stratégiques, commerciales et techniques étaient énumérées. La section crime informatique et sécurité est un nouvel ajout.

Pour en savoir plus

Contact au sein de l’équipe

Gabriella Schittek, secrétariat ccNSO

9. Le ccNSO publie un calendrier préliminaire de ses réunions dans le cadre de la conférence de Silicon Valley

En bref

Le ccNSO a publié un calendrier préliminaire de ses réunions dans le cadre de la conférence de Silicon Valley et d'autres informations liées aux réunions.

Développements récents

Le calendrier préliminaire des réunions du ccNSO dans le cadre de la conférence de Silicon Valley à San Francisco ainsi que d'autres documents de préparation (tels que des résumés de présentations et des listes d'inscription préliminaire) ont été publiés.

Prochaines étapes

Des mises à jour de ces sections seront effectuées avant et tout au long de la conférence.

Pour en savoir plus

Contact au sein de l’équipe

Gabriella Schittek, secrétariat ccNSO


GNSO

10. Le rapport sur les exigences de services et d'études Whois sera discuté à Silicon Valley

En bref

Le Whois est le référentiel de données qui contient les noms de domaine enregistrés, les coordonnées des titulaires et d’autres informations critiques. Compte tenu de l'échelle mondiale et de l'importance cruciale du Whois, tous ajustements y apportés doivent l'être avec le plus grand soin. Des questions persistent quant à l’usage ou au mauvais usage de cette importante ressource publique. Le conseil du GNSO est en train d'envisager quatre études qui devraient alimenter les débats de la communauté autour du Whois en fournissant des informations actuelles et fiables.

Développements récents

Les membres du personnel de l'ICANN ont fini d'examiner toutes les études proposées en termes de coût et de faisabilité ; le conseil du GNSO examinera ces études ainsi que le rapport sur les exigences de services Whois à la conférence de Silicon Valley.

Les premiers domaines en cours de considération sont groupés en quatre catégories plus vastes :

  • Mauvais usage du Whois. Cette étude vise à découvrir la mesure dans laquelle des informations publiques du Whois sont utilisées à des fins nuisibles. L’ICANN a émis une série d’appels à propositions (RFP) en septembre 2009, demandant à des chercheurs qualifiés d’estimer le coût et la faisabilité de telles études. Le conseil du GNSO prévoit de procéder avec cette étude et d'annoncer sous peu le bureau d'études sélectionné.
  • L’identification des titulaires de noms de domaine dans le Whois. Cet effort examinerait la mesure dans laquelle les noms de domaine enregistrés par des personnes morales ou dans des buts commerciaux ne sont pas clairement représentés dans les données Whois. L'ICANN a émis un RFP et les membres du personnel ont préparé une analyse des réponses et l'a soumise à l'examen du conseil du GNSO et de la communauté. Le conseil examine encore si cette étude devrait être réalisée.
  • Étude des abus des services d’anonymisation et d’intermédiation Whois.  Cette étude se concentrerait sur la mesure dans laquelle des noms de domaine utilisés pour mener des activités illégales ou nuisibles sur Internet sont enregistrés par le biais de services d’anonymisation ou d’intermédiation afin de dissimuler l’identité de l’auteur. Pour engager un bureau d'études indépendant, le personnel de l’ICANN a publié un RFP pour cette étude le 20 mai 2010. Trois réponses ont été reçues. Des informations supplémentaires ont été demandées à ceux qui avaient soumis les réponses les plus adéquates. Le personnel a analysé ces informations et le conseil du GNSO est en train d'envisager les prochaines étapes. Un lien vers l'analyse faite par le personnel est fourni ci-dessous.
  • Étude 'divulgation' des services d’anonymisation et d’intermédiation Whois.  Cette étude évaluerait la réceptivité des services d’anonymisation et d’intermédiation aux demandes de 'divulgation d’identité' des titulaires de noms de domaine. Un RFP pour la réalisation de cette étude a été publié en ligne en septembre 2010 mais nulle offre n'a été reçue. Le personnel de l'ICANN a découvert que les soumissionnaires potentiels avaient de forts soucis quant à la faisabilité de cette étude et à l'existence d'un groupe de volontaires compétents disposés à participer, compte tenu des inquiétudes à propos de la sensibilité des données qui seraient partagées. Pour aborder ces préoccupations, le personnel propose la réalisation d'une étude de faisabilité afin de clarifier les incertitudes et de déterminer si une étude complète serait possible. Un lien vers le rapport du personnel le plus récent est fourni ci-dessous.

Lors de son assemblée à Silicon Valley, le conseil du GNSO prévoit de discuter d'un rapport sur les exigences de services Whois, achevé l'année dernière. Ce rapport est une liste complète des exigences de services Whois basée sur les politiques actuelles et sur les discussions de politiques précédentes. Mais il ne fait pas de recommandations de politiques.

Quelques exigences potentielles comprises dans ce rapport sont :

  • un mécanisme pour trouver des serveurs Whois autorisés
  • des requêtes structurées
  • un ensemble de capacités de requête normalisé
  • un système bien défini pour les réponses
  • des messages d'erreur normalisés
  • une qualité améliorée de données d'enregistrement de nom de domaine
  • l'internationalisation
  • les éléments de sécurité
  • Whois épais vs. mince
  • un point de contact des bureaux d’enregistrement en cas d’abus

Pour en savoir plus

Contact au sein de l’équipe

Liz Gasster, conseillère stratégique principale


11. Le rapport final du groupe de travail sur l'IRTP (partie B) est modifié suite aux commentaires publics

En bref

Le but de la politique de transfert des noms de domaine entre bureaux d’enregistrement (IRTP) est de fournir une procédure simple et directe permettant aux titulaires de noms de domaine de transférer leurs noms d’un bureau d’enregistrement accrédité par l’ICANN à un autre.  Le groupe de travail sur la politique de transfert entre bureaux d'enregistrement (IRTP) partie B, a proposé la politique accélérée d'annulation de transfert (ETRP). Consistant en un processus rapide « d'annulation de transfert » pour restituer un nom de domaine récemment vendu à son titulaire initial en cas de piratage, l'ERTP est conçue pour corriger les transferts frauduleux ou erronés.

Développements récents et prochaines étapes

Suite à l'examen des commentaires publics reçus concernant le rapport initial [PDF, 160 KB], le groupe de travail sur l'IRTP partie B a finalisé ses recommandations. Cette proposition de rapport final [PDF, 160 KB] comporte neuf recommandations, y compris une voie d'action d'urgence des bureaux d'enregistrement, un rapport sur les problématiques du Whois « épais », un rapport sur les problématiques de la fonction de « changement de contrôle », la modification des raisons de rejet n.6 et n.7 de l'IRTP, et la clarification des messages d'état Whois par rapport au verrouillage du bureau d'enregistrement.
Les recommandations proposées dans le rapport initial ont été sensiblement changées suite à l'examen des commentaires publics et aux délibérations continues. Le groupe de travail a ainsi décidé de solliciter une autre série de commentaires publics. Le groupe de travail organise une séance dans le cadre de la conférence de l'ICANN de Silicon Valley. Au cours de cette séance, il présentera les recommandations proposées et les membres de la communauté pourront poser des questions et discuter. Après la clôture de la consultation publique, le groupe de travail examinera les commentaires publics reçus et finalisera son rapport pour le soumettre au conseil du GNSO. Pour plus d’informations, veuillez consulter l’espace de travail du groupe de travail sur la partie B de l’IRTP.

Contexte

Le but de la politique de transfert des noms de domaine entre bureaux d’enregistrement (IRTP) est de fournir une procédure simple et directe permettant aux titulaires de noms de domaine de transférer leurs noms d’un bureau d’enregistrement accrédité par l’ICANN à un autre. Le conseil du GNSO a établi une série de cinq groupes de travail (A à E) pour passer en revue et examiner diverses révisions de cette politique.

Le groupe de travail sur la partie B du PDP de l'IRTP a publié son rapport initial l'année dernière. Le rapport initial présentait plusieurs conclusions et recommandations préliminaires proposées aux commentaires de la communauté, y compris une proposition de politique accélérée d’annulation de transfert (ERTP). Consistant en un processus rapide « d'annulation de transfert » pour restituer un nom de domaine récemment vendu à son titulaire initial en cas de piratage, l'ERTP est conçue pour corriger les transferts frauduleux ou erronés. Elle n'aborde pas et ne résout pas des controverses portant sur le contrôle ou l'usage du nom de domaine.

Le processus d’élaboration de politiques (PDP) partie B de l’IRTP est le deuxième d’une série de cinq PDP abordant les domaines d’amélioration de la politique existante de transfert entre bureaux d’enregistrement. Le groupe de travail traite cinq problématiques portant plus particulièrement sur le piratage de noms de domaine, l'annulation urgente d'un transfert non approprié et l'utilisation du 'statut de verrouillage'. Pour de plus amples détails, consulter la charte du groupe.

Pour en savoir plus

Contacts au sein de l’équipe

Marika Konings, directrice principale des politiques


12. Les recommandations relatives aux RAP sont approuvées ; le GNSO sollicite des commentaires concernant le rapport, le document et la conformité

En bref

Les registres et bureaux d’enregistrement ne semblent pas avoir une approche uniforme par rapport aux enregistrements frauduleux de noms de domaine, et la question des actions constituant un « enregistrement frauduleux » persiste. Le Conseil du GNSO a établi un groupe de travail sur les politiques en matière d’enregistrements frauduleux (RAP) pour examiner les politiques relatives aux enregistrements frauduleux. Après avoir examiné l'approche proposée par le groupe de travail sur les RAP, le conseil du GNSO opte pour la mise en place de plusieurs des recommandations relatives aux RAP.

Développements récents et prochaines étapes

Le conseil du GNSO a examiné et discuté l'approche proposée par l'équipe de rédaction (DT) pour la mise en œuvre de politiques en matière d'enregistrements frauduleux (RAP) lors de sa réunion de travail à Carthagène. Lors de sa réunion en février 2011, le conseil a décidé d'aller de l'avant concernant certaines des recommandations RAP, y compris :

  • demander un rapport sur les problématiques relatif à l'état actuel de la politique de règlement uniforme des litiges relatifs aux noms de domaine (UDRP).
  • demander un document de réflexion sur la création de meilleures pratiques indicatives pour aider les bureaux d'enregistrement et les registres à aborder les enregistrements frauduleux de noms de domaine.
  • progresser concernant deux recommandations qui nécessiteront une contribution du service de conformité de l'ICANN :
    1. la recommandation 2 relative à l'accès Whois nécessitant que le service de conformité de l'ICANN publie plus de données concernant l'accessibilité Whois, au minimum une fois par an. Ces données devraient comprendre a) le nombre de bureaux d’enregistrement qui démontrent une pratique de restriction d'accès excessive à leurs serveurs par le port 43 WHOIS, et b) les résultats d’un audit annuel de conformité à toutes les obligations contractuelles d’accès WHOIS. 
    2. la recommandation 1 relative aux faux avis de renouvellement, qui suggère que le GNSO renvoie cette question au service de conformité contractuelle de l’ICANN pour des mesures d’application possibles, y compris l’enquête sur le mauvais usage des données WHOIS.
  • le conseil du GNSO a enjoint au personnel de l'ICANN chargé des politiques « d'ajouter le reste des recommandations RAP à la liste de projets du GNSO pour que le conseil du GNSO puisse se tenir au courant des recommandations restantes et les aborder le moment venu ».

Le personnel de l'ICANN chargé de la conformité a communiqué au conseil du GNSO ses remarques sur la recommandation 2 relative à l'accès Whois et sur la recommandation 1 relative aux faux avis de renouvellement. Il est prévu que le conseil discute les remarques reçues ainsi qu'une ébauche initiale du rapport sur les problématiques autour de l'état actuel de l'URDP lors de sa réunion de Silicon Valley (voir le calendrier des réunions pour plus de détails).

Contexte

Le groupe de travail sur les RAP a présenté son rapport final [PDF, 1,7 MB] et des recommandations à l'adresse du conseil du GNSO en juin 2010.  Le conseil du GNSO a alors rassemblé un groupe de volontaires, à savoir l'équipe de rédaction (DT) de la mise en œuvre des politiques relatives aux enregistrements frauduleux (RAP), pour rédiger une proposition d'approche afin de mettre en œuvre les recommandations comprises dans le rapport. L'équipe de rédaction (DT) pour la mise en œuvre des politiques relatives aux enregistrements frauduleux (RAP) a élaboré une matrice qui classifie les recommandations du rapport final [PDF, 1,7 MB] du groupe de travail RAP par ordre de priorité, de complexité escomptée et de ressources requises et a soumis une lettre [PDF, 184 KB] au conseil du GNSO exposant brièvement une approche recommandée. Voir le site Web pour en savoir plus.

Un bref historique du groupe de travail sur les RAP est disponible sur le site Web de l'ICANN.

Pour en savoir plus

Contacts au sein de l’équipe

Marika Konings, directrice principale des politiques, et Margie Milam, conseillère stratégique principale


13. Le rapport final sur la récupération des noms de domaine après leur expiration incorporera les contributions de la communauté élargie

En bref

Les titulaires de noms de domaine devraient-ils pouvoir réclamer leurs noms de domaine après leur expiration ? La question est de savoir si les politiques actuelles des bureaux d’enregistrement en matière de renouvellement, de transfert et de suppression de noms de domaine ayant expiré, sont adéquates.

Développements récents

Après avoir fini d'examiner les commentaires reçus sur le rapport initial du GNSO concernant la récupération des noms de domaine après leur expiration (PEDNR) [PDF, 1 MB] et l'étude l'accompagnant [PDF, 948 KB], le groupe de travail a actualisé le rapport et a mis au point des recommandations spécifiques. La proposition de rapport final [PDF, 971 KB] a été publiée pour consultation publique le 21 février 2011.

La proposition de rapport final comporte 14 recommandations y compris :

  • l'octroi d'un minimum de huit jours après l'expiration pour un renouvellement de la part du titulaire du nom de domaine.
  • la prestation d'une période de rachat (RGP) par les registres gTLD non sponsorisés et les bureaux d'enregistrement.
  • l'exigence de publication des frais imputés pour le renouvellement ; l'exigence d'un minimum de deux notifications avant l'expiration envoyées à des moments définis, d'une notification après l'expiration ; qu'un site Web expiré doive explicitement afficher que l'enregistrement a expiré et l'offre d'instructions sur la façon de récupérer le nom de domaine.
  • la mise au point de documents instructifs concernant la façon d'éviter une perte involontaire.
  • Un forum de consultation publique sera ouvert jusqu'au 7 avril pour recevoir les commentaires de la communauté avant de soumettre le rapport à la considération du conseil du GNSO. Le groupe de travail organise une présentation et un débat autour de la proposition de rapport final à San Francisco dans le cadre de la conférence de Silicon Valley.

Contexte

Le groupe de travail sur le PDP relatif à la récupération d'un nom de domaine après son expiration (PEDNR) a publié son rapport initial le 31 mai 2010 - (voir le forum de consultation publique connexe de la communauté). De plus, une enquête posait plusieurs questions spécifiques concernant les pratiques de renouvellement et d'expiration. Neuf commentaires de la communauté provenant de neuf personnes ont été soumis, y compris des commentaires des représentants des groupes de bureaux d'enregistrement et de registres, de l'ALAC, et des regroupements d'utilisateurs professionnels et commerciaux. Plus de 400 réponses à l'enquête ont été reçues (voir résumé et analyse).

Pour un historique des activités d'élaboration de politiques de la communauté de l'ICANN liées à la récupération des noms de domaine après leur expiration, veuillez consulter la page du contexte PEDNR.

Pour en savoir plus

Contact au sein de l’équipe

Marika Konings, directrice principale des politiques


14. Réforme du GNSO : Nouvelles directives de groupe de travail ; des commentaires sont sollicités sur le faire-savoir et les recommandations PDP

Le comité de pilotage est en train de finaliser les directives de groupe de travail ; les propositions de PDP et de faire-savoir sont maintenant proposées à la consultation publique

En bref

Des membres de la communauté de l’organisation de soutien aux politiques des noms génériques (GNSO) travaillent sur la mise en œuvre d’une série détaillée de changements organisationnels et structurels conçus pour améliorer l’efficacité et l’accessibilité de l’organisation.

Les éléments de cette section reprennent uniquement les développements les plus récents concernant la mise en œuvre de la réforme du GNSO. Nous espérons que ce format simplifié permettra aux lecteurs d'identifier rapidement les développements les plus récents dans ce domaine.

Pour vous familiariser avec la nouvelle structure et organisation du GNSO, veuillez vous reporter à la discussion et aux schémas de la page web de la réforme du GNSO (page Web GII).   Pour les raisons et l'historique ayant motivé la réforme, voir la page du contexte. Le personnel a également créé une série de nouvelles pages de « tableau de bord » pour un aperçu rapide des activités de mise en œuvre.  Une page relative à l'état actuel et une page relative au calendrier sont connectées à la page Web GII.

Développements récents

Le comité de pilotage sur le processus des politiques finalise les directives de groupe de travail du GNSO

Un résumé et une analyse des commentaires publics, relatifs aux directives de groupe de travail du GNSO proposées, ont été soumis à la considération du conseil du GNSO. Le conseil a transmis les commentaires au comité de pilotage sur le processus des politiques (PPSC) pour révision. Une version mise à jour des directives du groupe de travail a été diffusée par le PPSC pour révision et le document actualisé sera soumis au conseil pour son adoption à la réunion de Silicon Valley. Le personnel a été également chargé de rédiger un résumé de ce document à l'adresse des membres des groupes de travail lorsque les directives auront été approuvées par le conseil du GNSO.

Pour en savoir plus

Le rapport final décrit brièvement le nouveau processus d'élaboration de politique du GNSO

L'équipe de travail sur le processus d'élaboration de politique (PDP WT) du conseil du GNSO a publié sa proposition de rapport final décrivant dans ses grandes lignes le nouveau processus d'élaboration de politique du GNSO. Le rapport comporte 46 recommandations, la proposition de nouvelle annexe A et de manuel PDP. Un forum de consultation publique sera ouvert jusqu'au 1er avril 2011. Une présentation et discussion du rapport et des recommandations aura lieu le mercredi 16 mars dans le cadre de la conférence de Silicon Valley de l'ICANN.

Pour en savoir plus

Contact au sein de l’équipe

Robert Hoggarth, directeur principal des politiques

Le travail sur la charte du nouveau comité permanent pour la mise en œuvre est en route

Le conseil du GNSO a décidé qu'un comité permanent serait établi pour superviser la mise en œuvre des améliorations suscitées par le processus de révision du GNSO. Le conseil a formé une équipe de rédaction. Cette dernière travaille actuellement sur la mise au point d'une charte pour le comité permanent.

Le conseil du GNSO sollicite des commentaires sur la stratégie de faire-savoir mondial

En février 2011, le conseil du GNSO a invité la communauté à exprimer ses commentaires dans le cadre de la consultation publique sur les recommandations proposées pour un programme de faire-savoir mondial. Le conseil du GNSO examinera les commentaires et incorporera les remarques dans ses recommandations.

Les recommandations élaborées par le GNSO et proposées à la consultation publique décrivent une stratégie de faire-savoir mondial s'adressant à des membres pertinents du public, notamment les non anglophones et ceux provenant des régions en développement ; Elles considèrent l'élaboration d'un programme de faire-savoir mondial visant le renforcement de la participation autant des membres actuels de la communauté de l'ICANN que des membres potentiels, notamment des non anglophones.

La consultation publique sur la stratégie de faire-savoir mondial constitue une étape de plus dans la mise en œuvre de la réforme du GNSO, démarrée en octobre 2009, telle qu'identifiée et approuvée par le Conseil d'administration de l'ICANN. Le Conseil d'administration a recommandé que le GNSO élabore et mette en œuvre un programme de faire-savoir ciblé pour explorer la formation de nouveaux groupes de regroupements.

Contact au sein de l’équipe

Julie Hedlund, directrice, soutien SSAC et politiques

Le Conseil du GNSO prend des mesures pour peaufiner ses procédures de déclaration d'intérêt

Fin 2010, le conseil du GNSO a identifié dans la section 5, déclarations d'intérêt, de ses procédures de fonctionnement du conseil du GNSO [PDF, 417 KB] des domaines pouvant être améliorés et susceptibles de simplifier et de clarifier les procédures. Le conseil du GNSO a chargé son comité de pilotage des opérations, qui supervise les changements des procédures du conseil, d'effectuer une révision pour améliorer la section 5.

Le mois dernier, l'OSC a soumis une révision de la section 5 [PDF, 95 KB] qui supprime l'exigence de divulgations d'intérêt, et fournit des conseils plus clairs sur les contenus des déclarations d'intérêt et sur leur mise à jour de manière opportune. Le document a été publié en ligne dans le forum de consultation publique de l'ICANN

Un comité du Conseil d'administration cherche à améliorer le processus pour la reconnaissance des nouveaux regroupements du GNSO

A la demande du comité sur les améliorations structurelles (SIC) du Conseil d'administration de l'ICANN, le personnel de l'ICANN a organisé une consultation publique de 30 jours pour recevoir les commentaires de la communauté concernant les éléments du nouveau « processus pour la reconnaissance des nouveaux regroupements du GNSO » proposé, y compris les procédures, l'ordre et les étapes, les formulaires, les outils et les critères d'évaluation.

Contexte

En juin 2008, le Conseil d'administration de l'ICANN a approuvé une série de recommandations concernant la façon d'améliorer les structures et les opérations du GNSO. Parmi les recommandations approuvées par le Conseil d'administration, figurait la prise de mesures de la part de l'ICANN pour clarifier et promouvoir l'option d'autoformation de nouveaux regroupements du GNSO, tel que prévu dans les règlements de l'ICANN, article X, section 5(4).

Reconnaissant que les règlements ne comportaient pas de conseils spécifiques sur la procédure à suivre par une partie intéressée souhaitant soumettre une demande de formation de nouveau regroupement, le Conseil d'administration a enjoint au personnel, fin 2008, d'élaborer une série de procédures qu'un organisateur potentiel pourrait suivre pour soumettre une demande de reconnaissance de nouveau regroupement du GNSO.  A ce jour, cinq groupes de regroupements potentiels ont soumis des demandes officielles de nouveaux regroupements du GNSO conformément au processus ; toutefois, le Conseil d'administration n'a encore approuvé aucune de ces candidatures.

Pour aborder les préoccupations concernant la clarté et les délais de la procédure originale de soumission de demande de nouveau regroupement, le comité sur les améliorations structurelles (SIC) a entamé cet effort l'année dernière et, en collaboration avec le personnel, a fini d'élaborer un nouveau « processus pour la reconnaissance de nouveaux regroupements du GNSO ». Le processus proposé modifie la procédure originale de façon significative et est conçu pour réaliser quatre objectifs :

  • optimiser le temps et l'effort considérables requis pour former, organiser et proposer un nouveau regroupement du GNSO en prescrivant une suite d'étapes simplifiée et des critères d'évaluation connexes qui sont objectifs, équitables et transparents --; offrant à la communauté d'amples occasions d'exprimer ses commentaires ;
  • déléguer plus de responsabilités à chaque groupe de parties prenantes du GNSO quant à l'évaluation des propositions de nouveaux regroupements tout en conservant au Conseil d'administration son rôle de supervision.
  • gérer l'ensemble du processus dans un cadre temporel flexible mais spécifique et limité ; et
  • fournir un ensemble partiel de critères pour une utilisation au cours de la révision périodique du GNSO.

L'avis de consultation publique fournit une discussion plus générale du contexte ayant conduit à la consultation publique ainsi qu'un bref aperçu général du processus proposé.

Pour en savoir plus

Contact au sein de l’équipe

Robert Hoggarth, directeur principal des politiques

Les améliorations du site Web du GNSO entrent dans la phase suivante

Le personnel de l'ICANN travaille sur le nouveau site Web du GNSO, en fonction des améliorations approuvées par le conseil du GNSO l'année dernière. L'équipe de l'ICANN chargée du Web a reçu le design et le code du nouveau site de la part de l'entrepreneur et a vérifié qu'il fonctionne parfaitement. Le personnel s'oriente maintenant vers la création de contenu pour le nouveau site, utilisant les modèles qui ont fait leurs débuts à Carthagène (voir une copie de la présentation, y compris des instantanés des pages cadre Web, ici [PDF, 2.01 MB]). Le site conçu à nouveau présentera une aide plus développée pour les nouveaux visiteurs du GNSO que le site précédent. La révision du contenu du nouveau site ne devrait pas tarder.

Pour en savoir plus

Page Web des informations sur la réforme du GNSO


ASO

15. La réserve de réclamation d'adresses IPv4 mondiale et le plan d'attribution progressent avec les RIR

En bref

Maintenant que l'autorité pour les noms et numéros assignés (IANA) a attribué toutes les adresses dans IPv4, les registres Internet régionaux (RIR) examinent une politique globale proposée sur la façon de traiter l’espace d’adresses IPv4 rendu par les RIR à l'IANA.  Selon cette proposition, l'IANA établirait une réserve de réclamation d'espace d'adresses rendu et, parce que la réserve libre d'espace d'adresses IPv4 de l'IANA est épuisée, l'IANA attribuerait aux RIR des IPv4 provenant de cette réserve de réclamation en blocs plus petits qu'auparavant.

Développements récents

La proposition d'établir une réserve de réclamation de l'espace d'adresses IPv4 rendu et de les attribuer aux RIR en blocs plus petits a été débattue par tous les RIR lors de leurs dernières réunions. Le registre américain des numéros Internet (ARIN) a adopté la proposition. La proposition est en phase de discussion des processus d'élaboration de politiques au sein des autres RIR.

Prochaines étapes

Lorsqu'elle aura été adoptée par tous les RIR, la proposition sera revue par le comité exécutif de la NRO (Number Resource Organization) et par le Conseil de l'organisation de soutien aux politiques d'adressage (ASO AC) puis transmise au Conseil d’administration de l’ICANN pour être ratifiée et mise en œuvre par l’IANA.

Contexte

L'IPv4 est le protocole d’adressage Internet utilisé pour des adresses IP uniques d’une longueur de 32 bits. Avec la croissance massive de la population d’internautes, cette réserve d’adresses uniques (environ 4,3 milliards) est épuisée et un système d’adressage de 128 bits (IPv6) la substituera.

La politique mondiale proposée remplace une proposition précédente à deux volets, laquelle n'avait pas obtenu un consensus mondial. La réserve de réclamation sera déclarée active à partir du moment où le premier RIR aura épuisé son inventaire d'espace d'adresses IPv4, selon des critères minimum définis dans la proposition. Une fois par trimestre, l'IANA attribuera des blocs d'adresses disponibles de la réserve de réclamation équitablement à tous les RIR remplissant les conditions requises à ce moment.

Pour en savoir plus

Un rapport préalable est publié en ligne sur le site Web de l'ICANN

Contact au sein de l’équipe

Olof Nordling, directeur relations services

Efforts conjoints

16. Le groupe de travail sur la révision des régions géographiques commence à travailler sur le rapport final

Atelier prévu dans le cadre de la conférence de Silicon Valley

En bref

Le groupe de travail sur la révision des régions géographiques (WGGR) travaille sur l'identification des différents buts dans lesquels les régions géographiques de l'ICANN sont utilisées, sur la détermination de la mesure dans laquelle les usages du cadre des régions géographiques continuent à répondre aux exigences des membres de la communauté et sur la considération de recommandations à faire concernant les usages actuels et futurs et la définition des régions géographiques de l'ICANN.

Développements récents

Le WGGR communautaire a publié son rapport intermédiaire pour révision de la part de la communauté avant, pendant et après la conférence de l'ICANN à Carthagène. La période de consultation publique a récemment pris fin, le 30 janvier, et un résumé et analyse par le personnel des commentaires soumis a été publié en ligne dans le forum.

Des copies du rapport intermédiaire dans les six langues des Nations-Unies peuvent être consultées à partir des liens suivants :

Le groupe de travail a organisé un atelier communautaire dans le cadre de la conférence de l'ICANN à Carthagène et un autre atelier est prévu dans le cadre de la conférence de l'ICANN de Silicon Valley à San Francisco.

Pour faciliter le débat, le groupe de travail utilise une matrice de sujets/problématiques qui a déjà été utilisée avec succès dans d'autres groupes de travail communautaires. Voir une copie du dernier document de travail avec matrice ici – Matrice des problématiques préliminaires du rapport final (v2) [PDF, 124 KB].

Prochaines étapes

Le groupe de travail est en train de rédiger son rapport final. L'atelier à San Francisco aidera le groupe de travail dans ses efforts de rédaction. Le rapport final, qui comportera les recommandations (le cas échéant) du groupe de travail devrait être publié plus tard en cours d'année.

Contexte

Le groupe de travail a terminé son rapport initial fin juillet 2009. Ce rapport a été publié dans les six langues des Nations Unies afin de faire l’objet d’une consultation publique.

Cliquez ici pour plus d'informations sur le contexte.

Pour en savoir plus

Contact au sein de l’équipe

Robert Hoggarth, directeur principal des politiques


17. Autres problématiques actives en tant qu'efforts conjoints

Ces dernières années, des organisations de soutien et des comités consultatifs de l'ICANN ont tenu des discussions bilatérales et multilatérales concernant des sujets d'intérêt commun ou coinçidant. Certaines des questions actuellement débattues comprennent :


At-Large

18. La communauté At-Large se prépare pour un calendrier chargé à la conférence de Silicon Valley

En bref

Pendant des mois, la communauté At-Large a utilisé son processus ascendant pour mettre au point la structure, le format et le contenu des réunions At-Large devant avoir lieu dans le cadre de la conférence de Silicon Valley de l'ICANN. Comme résultat, il y aura 21 réunions de la communauté au cours de cette conférence hebdomadaire. Il s'agit du plus grand nombre de réunions At-Large jamais programmées par la communauté dans le cadre d'une conférence de l'ICANN.

Développements récents

Les réunions At-Large prévues comprennent :

  • les réunions de travail de l'ALAC et des dirigeants régionaux 1 et 2
  • les réunions d'At-Large avec le Conseil d'administration de l'ICANN (déjeuner), le GAC, le SSAC et les gestionnaires de bureaux d'enregistrement
  • les réunions mensuelles NARAL, LACRALO et APRALO
  • une présentation de NARALO avec Dr. Vint Cerf comme intervenant principal
  • les réunions des équipes de travail A, B, C et D d'At-Large sur les améliorations
  • deux séances de débat sur les politiques
  • une réunion des secrétariats régionaux At-Large
  • une réunion commune AFRALO/AfrICANN
  • une réunion de conclusion de l'ALAC et des dirigeants régionaux
  • une réunion du comité de direction de l'ALAC

Ces réunions ne s'adressent pas uniquement aux représentants de la communauté At-Large ; toutes les séances sont ouvertes à tous les participants. De plus, les membres de la communauté At-Large participeront aussi activement à un grand nombre d’autres réunions ayant lieu dans le cadre de la conférence de l'ICANN de Silicon Valley, soit en personne soit par le biais d'outils de participation à distance.

Compte tenu du nombre élevé de séances, les calendriers peuvent être modifiés à la dernière minute. Les participants peuvent être informés du dernier calendrier à partir du nouveau site de rencontre « expérience mobile » de l'ICANN. Dirigez le navigateur de votre téléphone mobile vers  http://me.icann.org (« me » est l'abréviation de « mobile experience »).

Pour en savoir plus

  • Le calendrier des réunions At-Large par jour
  • La liste complète des réunions At-Large, y compris des liens vers des ordres du jour en anglais, français et espagnol et des instructions pour la participation à distance

Contact au sein de l’équipe

Personnel At-Large de l'ICANN


19. Le compte à rebours relatif à l'accomplissement des améliorations de l'ALAC commence

Il est prévu que quatre équipes de travail sur les améliorations présentent des propositions préliminaires de mise en œuvre dans le cadre de la conférence de Silicon Valley

En bref

Le projet d'améliorations ALAC/At-Large est en cours et une conclusion réussie est prévue fin mars. Ceci en fera le premier projet d'améliorations SO ou AC à prendre fin - grâce aux quatre équipes de travail sur les améliorations d'At-Large (WT).

Contexte

Le projet d'améliorations ALAC/At-Large est né de la révision indépendante de l'ALAC en 2008, stipulée par les règlements de l'ICANN. Se basant sur les conclusions de cette révision et sur les commentaires reçus dans le cadre de deux périodes de consultation publique, le groupe de travail sur la révision des améliorations de l'ALAC, désigné par le comité de gouvernance du Conseil d'administration (BCG), a élaboré 13 recommandations, publiées dans son rapport final [PDF, 292 KB] de juin 2009.

Ces recommandations peuvent être réparties en quatre domaines d'amélioration de l'ALAC et d'At-Large. Par la suite, l'ALAC a établi quatre WT, chacune chargée de se concentrer sur l'un de ces domaines. En particulier :

  • WT A sur la clarification du but continu de l'ALAC dans les règlements de l'ICANN (voir espace de travail WT A) ;
  • WT B sur le renforcement de la participation d'ALS et la suppression des barrières connexes (voir espace de travail WT B) ;
  • WT C sur la révision et l'amélioration des processus de planification de l'ALAC et d'At-Large (voir espace de travail WT C) ; et
  • WT D sur le renforcement des processus de conseils sur les politiques de l'ALAC (voir espace de travail WT D).

Prochaines étapes

Comportant des membres des cinq organisations régionales At-Large (RALO), chaque équipe de travail sur les améliorations a commencé à se réunir en septembre 2010. Six mois plus tard, ces équipes se dirigent vers la 40ème conférence de l'ICANN de Silicon Valley, prêtes à conclure leur travail.

Les cadres de l'ALAC et des RALO ont consacré une grande partie du calendrier d'At-Large à Silicon Valley au projet d'At-Large sur les améliorations. Durant la réunion de travail de l'ALAC et des dirigeants régionaux qui aura lieu le dimanche 13 mars, il est prévu que les quatre équipes de travail sur les améliorations présentent aux membres de l'ALAC et d'At-Large leurs propositions préliminaires de mise en œuvre et recoivent les retours d'information lors d'une séance de deux heures. Le jeudi 17 mars, durant la réunion de conclusion de l'ALAC et des dirigeants régionaux, il est prévu que les équipes de travail présentent leurs propositions finales à l'ALAC.

Voici une présentation des propositions spécifiques des équipes de travail :

  • l'équipe de travail A proposera des révisions des règlements de l'ICANN qui renforcent le mandat de l'ALAC et d'At-Large, comme étant le lieu d'hébergement principal des internautes individuels de l'ICANN, pour offrir des conseils sur les politiques et autres, agir comme un outil de la responsabilité de l'ICANN et privilégier le faire-savoir.
  • l'équipe de travail B proposera une série de nouvelles initiatives de formation et de communication pour les ALS, nombreuses desquelles sont personnalisées et adaptées à leurs régions spécifiques.
  • l'équipe de travail C proposera des améliorations de la planification stratégique, opérationnelle et budgétaire de l'ALAC, spécifiquement orientées vers le renforcement de la participation des régions et des ALS dans ces processus.
  • l'équipe de travail D proposera des améliorations du processus d'élaboration de conseils sur les politiques (PAD) de l'ALAC, y compris des points multiples où des extensions peuvent être demandées, plus de contribution en matière de politique de la part des ALS et la disponibilité de plus de matériel de contexte accessible.

Plusieurs des équipes de travail présenteront leurs propositions avec organigrammes à l'appui, illustrant des procédures ALAC et At-Large refaçonnées, comme ce détail du nouveau PAD de l'ALAC proposé par l'équipe de travail D :

Flowchart of At-Large Improvements Work Team D's proposed new ALAC PAD

 

Pour en savoir plus

Pour de plus amples détails sur le projet d'améliorations ALAC/At-Large, consultez ces ressources supplémentaires :

Contact au sein de l’équipe

Seth Greene, gestionnaire du projet d'améliorations At-Large


20. La communauté At-Large s'élargit pour compter 130 structures At-Large

En bref

Le groupe d'action Internet des Îles Cook a été habilité par la communauté At-Large en tant que structure At-Large (« ALS »). Ceci porte le nombre total des ALS à 130.

Développements récents

Le comité consultatif At-Large (ALAC) a certifié le groupe d'action Internet des Îles Cook (CIIAG) comme étant une structure At-Large (ALS). La certification impliquait la vérification au préalable par le personnel de l'ICANN et les conseils régionaux fournis par l'organisation régionale At-Large Asie, Australasie et Îles du Pacifique (APRALO). 

Le groupe d'action Internet des Îles Cook (CIIAG) [PDF, 117 KB], basé à Avarua, Rarotonga, Îles Cook est composé de 43 internautes, dont la plupart vivent sur l'île Rarotonga et travaillent dans le secteur public ou privé. Le CIIAG œuvre pour promouvoir l'élaboration de politiques efficaces visant à assurer des services à large bande et mobiles de qualité et à encourager l'accès équitable et abordable à Internet. Le CIIAG est aussi activement engagé dans le renforcement des capacités techniques pour garantir que les Îles Cook puissent utiliser pleinement le potentiel que l'Internet apporte à de petits états insulaires éloignés.

Contexte

Une des forces de la communauté At-Large réside dans le fait qu'elle incorpore les opinions d'un ensemble d'organisations d'internautes mondialement varié. Les opinions de ces organisations populaires sont rassemblées par le biais d'un processus interne d'élaboration de politique et trouvent leur place dans les documents officiels de l'ALAC.

Pour en savoir plus

Contact au sein de l’équipe

Matthias Langenegger, secrétariat At-Large


SSAC

21. Le comité consultatif pour la sécurité et la stabilité (SSAC) publie le plan de travail 2011

Le plan comporte une révision du programme de transition de registres, une étude des adresses IP usurpées et une analyse de risques des titulaires de noms de domaine

En bref

Tous les ans, le SSAC prépare un plan de travail pour présenter les idées et le travail préliminaire pour l'élaboration de plans de projets spécifiques. Le plan pour 2011 est maintenant publié.

Développements récents

Le SSAC a publié son plan de travail pour 2011 [PDF, 114KB]. Le plan de travail pour 2011 présente les idées et le travail préliminaire pour l'élaboration de plans de projets spécifiques. Ceci est important parce que ceci informe la communauté des problématiques à l'horizon. Pour 2011, ces problématiques comportent une révision par le SSAC du programme de transition de registres de l'ICANN ; une étude des tendances actuelles dans l'utilisation d'adresses IP usurpées pour un trafic malveillant ; et une analyse des risques qu'un titulaire de nom de domaine doit gérer pour réduire la possibilité de perdre les informations de fichier de zone associées à un nom de domaine.

Le rapport fournit aussi une description brève des produits de travail achevés par le SSAC en 2010.

Pour en savoir plus

Contact au sein de l’équipe

Julie Hedlund, directrice, soutien SSAC et politiques


22. Invitation à assister à la séance publique du SSAC à la conférence de Silicon Valley

En bref

A la conférence de l'ICANN de Silicon Valley, le SSAC tiendra une séance publique, deux séances sur la sécurité du DNS (DNSSEC) et sera avec le GNSO l'hôte conjoint d'une séance publique sur le groupe de travail sur les données d'enregistrement internationalisées.

Contexte

Les sujets de la séance publique du 15 mars comprendront :

  • revue du SSAC : transition de registre
  • validation d'adresse source
  • analyse de risques zone DNS
  • améliorations et résultats du SSAC

Le SSAC organisera aussi deux séances sur la sécurité du DNS (DNSSEC). La première aura lieu le lundi 14 mars. Elle s'adresse à ceux qui ne sont pas familiers avec les DNSSEC et est intitulée, « DNSSEC pour chacun : un guide du débutant ». Au cours de cette séance interactive, nous espérons démystifier les DNSSEC et montrer comment déployer facilement et rapidement des DNSSEC dans une entreprise.

La deuxième séance est un atelier sur les DNSSEC le mercredi 16 mars avec des présentations publiques, des réunions-débats et des discussions avec ceux qui sont activement engagés dans le déploiement de DNSSEC.

En outre, le SSAC — conjointement avec le GNSO — tiendra une séance publique du groupe de travail sur les données d'enregistrement internationalisées qui fournira une mise à jour brève concernant les commentaires reçus sur le rapport intermédiaire du groupe.

Pour en savoir plus

Consulter le calendrier de réunions du SSAC

Contact au sein de l’équipe

Julie Hedlund, directrice, soutien SSAC et politiques

update-mar11-fr [PDF, 744kB]

Stay Connected

  • News Alerts:
  • Newsletter:
  • Compliance Newsletter:
  • Policy Update: