Skip to main content

Le groupe d'étude technique sur l'accès aux données d'enregistrement non publiques débute son travail

Cette page est disponible en:

Los Angeles, le 14 décembre 2018. Le groupe d'étude technique sur l'accès aux données d'enregistrement non publiques (TSG-RD) a commencé son travail cette semaine. Il est composé de 10 membres invités, spécialistes dans le domaine du protocole d'accès aux données d'enregistrement des noms de domaine (RDAP), les technologies distribuées d'authentification/autorisation, l'architecture de systèmes, la pensée design et d'autres thèmes pertinents. Le groupe est coordonné par Ram Mohan, directeur de la technologie à Afilias et ancien agent de liaison du Comité consultatif sur la sécurité et la stabilité auprès du Conseil d'administration de l'ICANN. Le groupe explorera des solutions techniques pour permettre à des tierces parties l'accès à des données non publiques via le protocole RDAP.

L'approche technique spécifique de mise en œuvre sur laquelle le groupe se penchera a été décrite pendant le séminaire en ligne sur la protection des données et de la vie privée organisé le 8 octobre. Cette approche possible placerait l'ICANN dans la position de déterminer si la demande adressée par un tiers pour accéder à des données d'enregistrement non publiques doit être approuvée pour être prise en compte. En cas d'approbation, l'ICANN demanderait à l'opérateur de registre ou au bureau d'enregistrement concerné de transmettre les données demandées à l'ICANN, qui à son tour les fournirait à la tierce partie. Si l'ICANN n'approuvait pas la demande, l'accès à ces informations serait refusé. Le travail du groupe n'affectera pas les initiatives communautaires visant à développer un profil RDAP avant le déploiement du protocole. Il faut aussi noter que cet effort ne remplace pas le processus d'élaboration de politiques de la communauté. L'ICANN se penche sur cette approche pour déterminer si elle pourrait diminuer la responsabilité juridique des parties contractantes, qui fourniraient l'accès aux données d'enregistrement non publiques.

Les discussions du TSG-RD aborderont principalement les questions suivantes : l'évaluation des outils et des protocoles disponibles ; l'authentification et l'autorisation ; le transport, le stockage et la vérification des données ; le protocole de contrôle d'accès ; les performances attendues ; la transparence et l'attribution de responsabilités ; les conditions d'erreur ; les coûts ; la maintenance et l'évolution ; et la gouvernance.

Le groupe bénéficiera du conseil technique de John Crain, responsable de la sécurité, la stabilité et la résilience au sein de l'ICANN, et de Francisco Arias, directeur principal des services techniques de la Division des domaines mondiaux (GDD). Les membres invités du TSG-RD sont :

  • Benedict Addis
  • Gavin Brown
  • Jorge Cano
  • Steve Crocker
  • Scott Hollenbeck
  • Jody Kolker
  • Murray Kucherawy
  • Andy Newton
  • Tomofumi Okubo

Pour plus d'informations sur le groupe, cliquez ici. Vous pouvez suivre les discussions du groupe TSG-RD sur leur liste de diffusion (archives publiques).

À propos de l'ICANN

La mission de l'ICANN est de garantir un Internet mondial sûr, stable et unifié. Pour contacter une personne sur Internet, vous devez saisir une adresse sur votre ordinateur ou autre dispositif : un nom ou un numéro. Cette adresse doit être unique pour permettre aux ordinateurs de s'identifier entre eux. L'ICANN coordonne ces identificateurs uniques à l'échelle mondiale. La société ICANN a été fondée en 1998 en tant qu'organisation à but non lucratif, reconnue d'utilité publique. Elle rassemble au sein de sa communauté des participants du monde entier.


More Announcements
Domain Name System
Internationalized Domain Name ,IDN,"IDNs are domain names that include characters used in the local representation of languages that are not written with the twenty-six letters of the basic Latin alphabet ""a-z"". An IDN can contain Latin letters with diacritical marks, as required by many European languages, or may consist of characters from non-Latin scripts such as Arabic or Chinese. Many languages also use other types of digits than the European ""0-9"". The basic Latin alphabet together with the European-Arabic digits are, for the purpose of domain names, termed ""ASCII characters"" (ASCII = American Standard Code for Information Interchange). These are also included in the broader range of ""Unicode characters"" that provides the basis for IDNs. The ""hostname rule"" requires that all domain names of the type under consideration here are stored in the DNS using only the ASCII characters listed above, with the one further addition of the hyphen ""-"". The Unicode form of an IDN therefore requires special encoding before it is entered into the DNS. The following terminology is used when distinguishing between these forms: A domain name consists of a series of ""labels"" (separated by ""dots""). The ASCII form of an IDN label is termed an ""A-label"". All operations defined in the DNS protocol use A-labels exclusively. The Unicode form, which a user expects to be displayed, is termed a ""U-label"". The difference may be illustrated with the Hindi word for ""test"" — परीका — appearing here as a U-label would (in the Devanagari script). A special form of ""ASCII compatible encoding"" (abbreviated ACE) is applied to this to produce the corresponding A-label: xn--11b5bs1di. A domain name that only includes ASCII letters, digits, and hyphens is termed an ""LDH label"". Although the definitions of A-labels and LDH-labels overlap, a name consisting exclusively of LDH labels, such as""icann.org"" is not an IDN."