Skip to main content

Appel à commentaires publics sur la version préliminaire  de l'étude sur le marché du système des noms de domaine en Afrique (2016)

La Société pour l'attribution des noms de domaine et des numéros sur Internet (ICANN) a lancé aujourd'hui un appel à commentaires publics sur la version préliminaire de l'étude sur le marché du système des noms de domaine en Afrique (2016), qui a été commanditée en mars et gérée, pour l'ICANN, par le forum de communications d'Afrique du Sud.

L'objectif de cette étude est d'identifier et de définir les forces et les faiblesses de l'écosystème de l'industrie du DNS en Afrique, d'élaborer des recommandations sur la façon de faire avancer cette industrie et de lui permettre de profiter des opportunités disponibles.

L'étude vise à documenter les données pertinentes et à fournir des résultats analytiques supplémentaires, afin de permettre à l'ICANN et aux intervenants de l'espace des noms africains de mettre au point une feuille de route concernant l'étendue des besoins et des priorités pour le développement et la croissance aussi bien des « ccTLD » que des « gTLD » (le marché du DNS) en Afrique. Ses résultats éclaireront les plans de mise en place d'un observatoire qui suivra, en permanence, la croissance du marché du DNS en Afrique, son développement et ses besoins émergents.

Cette initiative s'inscrit dans le cadre de la stratégie d'engagement, mise en place par l'ICANN en Afrique.

Le rapport préliminaire de l'étude sur le marché du système des noms de domaine en Afrique (2016), qui en ce moment est ouvert aux commentaires publics, peut être consulté ici [PDF, 5,86 MB]. Les commentaires doivent être présentés avant le vendredi 5 mai 2017 à 23 h 59 UTC. Les commentaires sont à envoyer par courriel à africadnsstudy@icann.org.

Une séance spéciale consacrée au rapport initial aura lieu pendant la 58e réunion de l'ICANN à Copenhague, le lundi 13 mars 2017 entre 12 h 45 et 14 h UTC, dans le Hall C1.3 (ALAC). Pour en savoir plus, cliquez ici.

Contexte

Il y a plus de quatre ans, la communauté africaine s'est retrouvée à Prague (44e réunion de l'ICANN) pour une réunion historique présidée par Dr Steve Crocker et Fadi Chehadé, président-directeur général entrant alors en fonction. Cette réunion a débouché sur une nouvelle approche vis-à-vis de l'Afrique axée sur :

  • l'élaboration d'un cadre pour la stratégie de l'ICANN pour l'Afrique ;
  • le soutien à une présence plus marquée de l'ICANN en Afrique ;
  • l'augmentation de la participation de l'Afrique au sein de l'ICANN.

La réunion a également conduit à la formation du groupe de travail pour la stratégie de l'Afrique (ASWG), constitué de neuf bénévoles africains, chargé de définir la stratégie de l'ICANN pour la région. Le groupe a été motivé à la constatation que l'Afrique n'avait pas une participation proportionnelle dans l'écosystème de l'ICANN. Ce groupe a mis au point le premier plan stratégique pour l'Afrique 2012-2015.

Une version mise à jour de la stratégie a été publiée en novembre 2014, à l'issue d'une réunion qui a regroupé des représentants de l'AfNOG, d'AfriNIC, d'AfTLD, du GAC, d'AFRALO, d'AfICTA, du NEPAD et de l'Association des bureaux d'enregistrement africains.

L'un des principaux projets identifiés dans la version révisée du Plan stratégique de l'ICANN pour l'Afrique 2016-2020 consistait à réaliser une étude sur la faisabilité commerciale de la croissance de l'industrie du DNS en Afrique (page 16, objectif stratégique 15), et à créer un observatoire pour développer de nouveaux indices visant la croissance de l'industrie du DNS en Afrique (page 17, objectif stratégique 16). Cette version préliminaire de l'étude s'inscrit dans le cadre d'efforts en cours pour réaliser ces objectifs et faire évoluer le marché du nom de domaine en Afrique, en collaborant avec vous, notre communauté.


More Announcements
Domain Name System
Internationalized Domain Name ,IDN,"IDNs are domain names that include characters used in the local representation of languages that are not written with the twenty-six letters of the basic Latin alphabet ""a-z"". An IDN can contain Latin letters with diacritical marks, as required by many European languages, or may consist of characters from non-Latin scripts such as Arabic or Chinese. Many languages also use other types of digits than the European ""0-9"". The basic Latin alphabet together with the European-Arabic digits are, for the purpose of domain names, termed ""ASCII characters"" (ASCII = American Standard Code for Information Interchange). These are also included in the broader range of ""Unicode characters"" that provides the basis for IDNs. The ""hostname rule"" requires that all domain names of the type under consideration here are stored in the DNS using only the ASCII characters listed above, with the one further addition of the hyphen ""-"". The Unicode form of an IDN therefore requires special encoding before it is entered into the DNS. The following terminology is used when distinguishing between these forms: A domain name consists of a series of ""labels"" (separated by ""dots""). The ASCII form of an IDN label is termed an ""A-label"". All operations defined in the DNS protocol use A-labels exclusively. The Unicode form, which a user expects to be displayed, is termed a ""U-label"". The difference may be illustrated with the Hindi word for ""test"" — परीका — appearing here as a U-label would (in the Devanagari script). A special form of ""ASCII compatible encoding"" (abbreviated ACE) is applied to this to produce the corresponding A-label: xn--11b5bs1di. A domain name that only includes ASCII letters, digits, and hyphens is termed an ""LDH label"". Although the definitions of A-labels and LDH-labels overlap, a name consisting exclusively of LDH labels, such as""icann.org"" is not an IDN."