fr

Termes et acronymes de l’ICANN

L’ICANN possède des centaines d’acronymes et de termes qui peuvent s’avérer assez déconcertants. Nous avons créé cet outil multilingue pour expliquer ce que veulent dire ces termes et faciliter votre travail au sein de la communauté de l’ICANN.

Termes et acronymes de l’ICANN

Tapez l’acronyme ou le terme que vous recherchez dans le volet de recherche ci-dessous.
Outre la version française, les termes et les acronymes sont aussi disponibles en anglais, en arabe, en chinois, en espagnol et en russe. Les liens vers les différentes langues se trouvent en haut à droite de la page.
Cliquez sur la première lettre du terme que vous recherchez pour lancer une recherche par ordre alphabétique.

E

1-18 sur 18 résultats

écosystème d’identificateurs

Ensemble d’individus, de groupes et d’organisations qui développent, favorisent et entretiennent les identificateurs uniques sur lesquels repose le fonctionnement de l’Internet.

En plus de l’ICANN et de l’Autorité chargée de la gestion de l’adressage sur Internet (IANA), les participants à l’écosystème des identificateurs sont : le Groupe de travail de génie Internet (IETF), le Consortium mondial du Web (W3C) et d’autres entités qui travaillent avec les normes de l’Internet et leurs identificateurs respectifs.

écosystème de gouvernance de l’Internet

Ensemble décentralisé d’individus, de groupes et d’organisations qui élaborent les règles de fonctionnement, les normes et les politiques visant à façonner l’évolution et l’utilisation de l’Internet.

encodage compatible ASCII(ACE)

Forme d’encodage établie par le protocole des noms de domaine internationalisés dans les applications (IDNA). L’IDNA utilise l’algorithme Punycode pour générer un domaine ASCII, connu sous le nom d’étiquette A, dans le système des noms de domaine. L’ACE est utilisé pour encoder des chaînes Unicode dans des applications qui ne peuvent pas gérer de façon fiable des valeurs autres que des caractères ASCII.

enregistrement de nom de domaine

Processus de sélection et d'enregistrement d’un nom de domaine dans un domaine de premier niveau. L'enregistrement d'un nom de domaine implique généralement l’intervention des parties suivantes :

  • Le titulaire du nom de domaine : l'individu ou l'entité qui souhaite enregistrer un nom de domaine
  • Le bureau d’enregistrement : l'entité qui traite les enregistrements de nom de domaine
  • L'opérateur de registre : l'entité qui tient à jour la base de données principale (le registre) des noms de domaine enregistrés dans un domaine de premier niveau (TLD) donné.
    • Afin de procéder à l'enregistrement d'un nom de domaine, le titulaire d’un nom de domaine enregistre le nom de domaine auprès d'un bureau d’enregistrement. Le bureau d’enregistrement vérifie que le nom de domaine est disponible dans le TLD requis et soumet la demande d'enregistrement à l'opérateur de registre de ce TLD. L'opérateur de registre ajoute ensuite le nouveau domaine au registre du TLD.

      Un titulaire de nom de domaine peut, s'il le souhaite, enregistrer un nom de domaine par l'intermédiaire d'un revendeur. Les revendeurs sont des sociétés tierces qui proposent des services d'enregistrement de noms de domaine par le biais d'un bureau d’enregistrement.

enregistrement de ressource(RR)

Enregistrement dans un fichier de zone qui permet au système des noms de domaine de résoudre les noms des serveurs hôte dans un domaine. Les types de RR que contient généralement un fichier de zone sont :

  • des enregistrements NS, qui identifient les serveurs de noms faisant autorité pour le domaine lui-même et pour tous les sous-domaines pour lesquels l’autorité administrative a été déléguée ;
  • des enregistrements MX, qui identifient les serveurs qui gèrent les messages de courrier électronique pour le compte du domaine ;
  • des enregistrements A et AAAA, qui fournissent les adresses IPv4 et IPv6 (respectivement) pour un nom d’hôte spécifique.

enregistrement de type glue

Enregistrement de ressource d’un fichier de zone qui fournit l’adresse du Protocole Internet (IP) d’un serveur de noms faisant autorité pour un sous-domaine. Lorsqu’un domaine parent délègue l’autorité administrative à un sous-domaine, le fichier de la zone parent doit inclure :

  • un enregistrement NS qui identifie le nom d’un serveur de noms faisant autorité pour ce sous-domaine ;
  • un enregistrement de type glue (un enregistrement A, un enregistrement AAAA ou les deux) qui contient l’adresse IP de ce serveur.

enregistrement NS

Type d'enregistrement de ressource dans un fichier de zone qui identifie les serveurs de noms faisant autorité pour une zone. Un fichier de zone contient un enregistrement NS pour chacun des serveurs de noms faisant autorité de la zone. Il comprend également un enregistrement NS pour chaque sous-domaine qui a été délégué à d'autres serveurs de noms faisant autorité. Si un serveur de noms faisant autorité d'un sous-domaine réside dans l'espace de noms du sous-domaine, le fichier de zone doit comprendre un enregistrement de type glue fournissant l'adresse de protocole Internet du serveur de noms.

Équipe d'intervention informatique d'urgence(CERT)

Groupe d'experts chargé de protéger une organisation ou une entité contre des menaces à la sécurité informatique et d'intervenir en cas d'incidents de cybersécurité. Les CERT visent également à renforcer la sécurité et la résilience des systèmes qu'elles protègent.

La plupart des pays disposent d'une CERT nationale afin de protéger leur infrastructure informatique nationale ainsi que leurs systèmes informatiques gouvernementaux. On trouve des CERT dans la plupart des grandes entreprises spécialisées dans les technologies de l'information.

Équipe de facilitation des propositions de politiques(PPFT)

Groupe qui évalue les propositions de politiques mondiales afin de déterminer si elles doivent faire l'objet de mesures spécifiques de la part de l'Autorité chargée de la gestion de l’adressage sur Internet (IANA). La PPFT est désignée par le Conseil de l’adressage de l'Organisation de soutien à l'adressage.

état d’un nom de domaine

Information qui indique certaines propriétés de l’enregistrement d’un nom de domaine.

Des codes appelés codes d’état du protocole d’avitaillement extensible d’un domaine indiquent l’état actuel du nom de domaine dans le registre. Ces codes sont définis sur la page des codes d’état du EPP du site web de l’ICANN. Les titulaires de noms de domaine peuvent vérifier l’état de leurs noms de domaine à l’aide de la fonction de recherche WHOIS sur le site web de l’ICANN, ou grâce à l’outil de recherche WHOIS de leur bureau d’enregistrement.

étiquette

Segments séparés par des points dans un nom de domaine. Par exemple, le nom gnso.icann.org se compose de trois étiquettes : gnso, icann et org. Chaque étiquette du nom, de la première à la dernière, représente un sous-domaine de l'étiquette qui la suit. Par exemple, les étiquettes du nom gnso.icann.org indiquent que gnso est un sous-domaine du domaine icann, et que icann est un sous-domaine du domaine org.

Lors du lancement du système des noms de domaine (DNS), les étiquettes pouvaient uniquement comprendre des caractères de l'alphabet latin (a à z), des chiffres arabes (0 à 9) et des tirets (-). Le DNS prend désormais en charge les noms de domaine internationalisés, ce qui permet aux étiquettes d'inclure des caractères d'autres alphabets (par exemple l'alphabet arabe et l'alphabet cyrillique) et d’autres langues (par exemple le chinois, le japonais et le coréen).

étiquette A

Encodage compatible ASCII d’une étiquette IDNA (noms de domaine internationalisés dans les applications) valide. Une étiquette A est composée du préfixe “xn--” suivi d'une chaîne punycode valide.

étiquette de variante d’un nom de domaine internationalisé(étiquette de variante d’un IDN)

Étiquette générée comme une variante d’une étiquette IDN primaire conformément à un ensemble particulier de règles de génération d’étiquettes (LGR) ou une table d’IDN et d’un ensemble de règles d’enregistrement d’IDN. Par exemple, les chaînes de caractères السعودية et السعودیۃ sont des étiquettes de variantes conformes aux LGR pour la zone racine.

étiquette LDH

Étiquette conforme au format du nom d'hôte défini dans l'appel à commentaires (RFC) 952, modifié par le RFC 1123. Les étiquettes LDH peuvent se composer de lettres, de chiffres ou de traits d'union ASCII. Le trait d'union ne peut pas occuper la première ou la dernière position d'une étiquette.

étiquette U

Étiquette composée d’une chaîne de caractères Unicode valide et conforme au protocole des noms de domaine internationalisés dans les applications (IDNA), qui possède le format approprié et contient au moins un caractère non ASCII. Une étiquette U représente la forme dans laquelle les utilisateurs s’attendent à la voir affichée dans les applications. Les étiquettes U sont représentées numériquement dans un format d’encodage Unicode tel que l’UTF-8.

évaluation de la priorité communautaire(CPE)

Dans le Programme des nouveaux domaines génériques de premier niveau (Programme des nouveaux gTLD), processus auquel peut avoir recours un candidat communautaire pour résoudre un conflit de chaînes.

exigences relatives au Centre d’échange d’information sur les marques

Ensemble d’exigences relatives au Centre d’échange d’information sur les marques (TMCH) qui sont spécifiées dans le contrat de registre. Ces exigences définissent les mécanismes que l’opérateur de registre d’un domaine générique de premier niveau doit mettre en place pour proposer les services de protection de droits prévus par le TMCH.

extensions de sécurité du système des noms de domaine(DNSSEC)

Technologie qui sécurise les recherches de noms de domaine en intégrant une chaîne de signatures numériques dans le processus de recherche. L’utilisation de résolveurs validant DNSSEC permet de déterminer si les réponses qu'ils reçoivent ont été générées par des serveurs DNS authentifiés. En acceptant uniquement des résultats authentifiés, les résolveurs peuvent empêcher les attaquants de détourner les requêtes et de rediriger les internautes vers des sites web trompeurs. Le déploiement complet des DNSSEC garantit que les utilisateurs sont connectés à l'adresse de protocole Internet qui correspond bien au nom de domaine spécifié dans l'URL.