fr

Tripti Sinha élu co-président du RSSAC

2 février 2015

En plus des six langues des Nations Unies, ce contenu est aussi disponible en

Tripti Sinha, vice-président adjoint et directeur adjoint de l'information à la Division des technologies de l'information de l'Université de Maryland, a été élu co-président du Comité consultatif du système des serveurs racine (RSSAC). Son mandat prend effet le 1er janvier 2015. Sinha occupera ce poste de direction pendant deux ans. Le Conseil d'administration de l'ICANN a nommé Sinha au RSSAC en 2014, en tant que représentant de l'opérateur du serveur racine D et représentant de l'Université de Maryland.

En 2015, Sinha mettra à profit ses 25 ans d'expérience dans le domaine de la technologie aux côtés de Lars-Johan Liman, co-président du RSSAC et spécialiste des systèmes à Netnod, l'opérateur du serveur racine I. Ensemble, Liman et Sinha dirigeront le RSSAC dans l'exercice de sa mission de conseil auprès du Conseil d'administration de l'ICANN et de la communauté de parties prenantes sur des sujets relatifs au fonctionnement, à la gestion, à la sécurité et à l'intégrité du système de serveurs racine de l'Internet. Le RSSAC fait partie des quatre comités consultatifs et des trois organisations de soutien dont dispose la communauté multipartite mondiale de l'ICANN responsable de l'élaboration de politiques basées sur un modèle ascendant.

Avec l'élection de Sinha prennent fin les quinze années de mandat de Jun Murai, fondateur du projet WIDE, à la tête du RSSAC. Le professeur Murai a été le premier président du RSSAC et un des neufs premiers administrateurs de l'ICANN. Il a dirigé le RSSAC au fur et à mesure de la croissance et du développement du système de serveurs racine et de ses révisions internes.

M. Murai a été intronisé au temple de la renommée Internet en 2013 pour ses nombreuses réalisations et ses importantes contributions au travail réalisé dans le domaine technique et académique au Japon, dans la région Asie-Pacifique et dans la vaste communauté Internet mondiale. Il restera au sein du RSSAC en tant que représentant du projet WIDE, l'opérateur du serveur racine M.

Pour en savoir plus sur le RSSAC, rendez-vous sur rssac.icann.org.