Skip to main content
Resources

L'ICANN salue les conclusions du Conseil de l'Union européenne en matière de gouvernance de l'Internet

Cette page est disponible en:

Le 2 décembre 2014 – La Société pour l'attribution des noms de domaine et des numéros sur Internet (ICANN) félicite aujourd'hui le Conseil de l'Union européenne des ministres des télécommunications (TTE) pour ses conclusions en matière de gouvernance de l'Internet, adoptées le 27 novembre 2014.

Les conclusions mettent l'accent sur une « gouvernance de l'Internet capable d'inclure toutes les parties prenantes » ainsi que sur « l'importance de renforcer le Forum sur la gouvernance de l'Internet (FGI) », tout en ratifiant les principes adoptés par la communauté multipartite mondiale à NETmundial.

« Dans cette période de transition pour la gouvernance de l'Internet, et pour l'ICANN en particulier, l'Europe a un rôle important à jouer. Nous nous félicitons de l'engagement public pris par l'Europe de contribuer de manière proactive et constructive au processus de transition de la supervision des fonctions IANA et au processus de révision de la responsabilité de l'ICANN » a signalé Fadi Chehadé, président‑directeur général de l'ICANN.

Les conclusions du Conseil des gouvernements de l'Union européenne marquent une étape importante dans le soutien apporté au développement continu du modèle multipartite de gouvernance de l'Internet, basé sur l'inclusion et reposant sur les droits de l'individu et les valeurs démocratiques.

« Nous reconnaissons qu'il s'agit de la première fois que les conclusions du Conseil de l'Union européenne se focalisent de manière si détaillée sur la gouvernance de l'Internet et en particulier sur l'ICANN. Je tiens à remercier la présidence italienne et notamment le sous-secrétaire Antonello Giacomelli d'avoir inclus cette question dans l'ordre du jour pour nous faire part de la vision du Conseil », a dit Chehadé. « Les 28 états membres ont beaucoup travaillé pour parvenir à une approche unique et cohérente, basée sur les principes de NETmundial. »

Ils ont également réaffirmé que l'Internet devrait rester un réseau unique, ouvert, neutre, interopérable et non morcelé, accessible à tous, partout. La communauté de l'ICANN est fière d'avoir contribué à cet objectif et au « fonctionnement robuste de l'Internet » à travers la coordination du système des noms de domaine que l'ICANN a assurée pendant les 16 dernières années. Nous sommes attachés à accomplir cette mission dans l'avenir, dans le cadre de l'évolution de l'organisation.

À la suite des conclusions du Conseil, la communauté Internet et l'ICANN saluent la décision de l'Europe et soutiennent pleinement la mise en place de modèles multipartites de gouvernance de l'Internet à l'échelle nationale et régionale.

À PROPOS DE l'ICANN

La mission d'ICANN est de garantir un Internet mondial sûr, stable et unifié. Pour contacter une personne sur Internet, vous devez saisir une adresse sur votre ordinateur : un nom ou un numéro. Cette adresse doit être unique pour permettre aux ordinateurs de s'identifier entre eux. L'ICANN coordonne ces identificateurs uniques à l'échelle mondiale. Sans cette coordination, nous n'aurions pas le réseau Internet mondial unique que nous connaissons. L'ICANN a été fondée en 1998. Il s'agit d'une organisation à but non lucratif et reconnue d'utilité publique, rassemblant des participants du monde entier qui œuvrent à la préservation de la sécurité, la stabilité et l'interopérabilité de l'Internet. Elle encourage la concurrence et développe des politiques d'identifiants Internet uniques. L'ICANN ne contrôle pas le contenu publié sur Internet. Elle ne peut mettre fin au spam et ne gère aucunement l'accès à Internet. Mais de par le rôle de coordination qu'elle joue au sein du système d'affectation de noms d'Internet, elle exerce une influence non négligeable sur le développement et l'évolution d'Internet. Pour en savoir plus, consultez le site : www.icann.org.

Domain Name System
Internationalized Domain Name ,IDN,"IDNs are domain names that include characters used in the local representation of languages that are not written with the twenty-six letters of the basic Latin alphabet ""a-z"". An IDN can contain Latin letters with diacritical marks, as required by many European languages, or may consist of characters from non-Latin scripts such as Arabic or Chinese. Many languages also use other types of digits than the European ""0-9"". The basic Latin alphabet together with the European-Arabic digits are, for the purpose of domain names, termed ""ASCII characters"" (ASCII = American Standard Code for Information Interchange). These are also included in the broader range of ""Unicode characters"" that provides the basis for IDNs. The ""hostname rule"" requires that all domain names of the type under consideration here are stored in the DNS using only the ASCII characters listed above, with the one further addition of the hyphen ""-"". The Unicode form of an IDN therefore requires special encoding before it is entered into the DNS. The following terminology is used when distinguishing between these forms: A domain name consists of a series of ""labels"" (separated by ""dots""). The ASCII form of an IDN label is termed an ""A-label"". All operations defined in the DNS protocol use A-labels exclusively. The Unicode form, which a user expects to be displayed, is termed a ""U-label"". The difference may be illustrated with the Hindi word for ""test"" — परीका — appearing here as a U-label would (in the Devanagari script). A special form of ""ASCII compatible encoding"" (abbreviated ACE) is applied to this to produce the corresponding A-label: xn--11b5bs1di. A domain name that only includes ASCII letters, digits, and hyphens is termed an ""LDH label"". Although the definitions of A-labels and LDH-labels overlap, a name consisting exclusively of LDH labels, such as""icann.org"" is not an IDN."