Skip to main content
Resources

L'ICANN signe des accords avec le Qatar et l'Egypte pour promouvoir l'industrie du DNS et l'approche multipartite de gouvernance de l'Internet au Moyen Orient et en Afrique | Établissement d'un Centre régional d'entrepreneuriat DNS (DNS-EC)

Cette page est disponible en:

Londres, Royaume-Uni. L'ICANN a annoncé aujourd'hui la signature de deux importants accords pendant la réunion gouvernementale de haut niveau qui se tient à l'occasion de la 50e réunion publique de l'ICANN à Londres. Avec la présence d'environ 30 ministres du monde entier, la signature de ces protocoles témoigne du travail permanent mené par l'ICANN au niveau régional auprès des différentes parties prenantes pour promouvoir l'industrie du DNS et l'approche multipartite de gouvernance de l'Internet à l'échelle nationale, régionale et mondiale.

« Au fur et à mesure que l'Internet évolue pour répondre aux besoins du milliard de nouveaux utilisateurs qui rejoindront le réseau -dont la plupart n'utilisera pas le clavier latin- , il est fondamental que nous, en tant que communauté Internet élargie, poursuivions la construction des infrastructures et des capacités nécessaires pour promouvoir sa croissance », a dit Fadi Chehadé, président de l'ICANN. « Ces partenariats stratégiques sont le meilleur moyen d'élargir la portée mondiale du travail de l'ICANN et de soutenir l'excellent travail qui a été fait au niveau local. »

L'accord signé aujourd'hui par l'ICANN avec M. Hesham Al-Alaily, président exécutif de l'Autorité nationale de régulation des télécommunications de l'Égypte (NTRA), prévoit l'établissement d'un Centre régional d'entrepreneuriat DNS (DNS-EC) au Caire, pour les communautés d'Afrique et du Moyen-Orient. Le Centre, destiné à contribuer à l'évolution du secteur des noms de domaine en Afrique et au Moyen-Orient, développera et mettra à disposition des services d'expertise technique en matière de DNS, de politiques et d'entrepreneuriat, et fournira des ressources pour soutenir la mise en œuvre d'initiatives et de projets dans ce domaine.

Le projet sera mis en œuvre en trois étapes : préparation (1er juillet 2014 - 30 juin 2015), lancement (1er juillet 2015 - 30 juin 2017) et fonctionnement (permanent), l'objectif étant que le DNS-EC devienne une entité indépendante au service de l'Afrique et du Moyen-Orient à l'issue de la première étape (30 juin 2015).

« Je suis heureux de donner aujourd'hui le coup d'envoi de ce partenariat entre la NTRA et l'ICANN pour la création d'un Centre d'entrepreneuriat DNS en Égypte. » La création du Centre d'entrepreneuriat DNS constitue un jalon majeur qui concrétise les plans de la stratégie conçue par l'ICANN pour le Moyen-Orient. « Cette initiative est également en ligne avec la stratégie de l'Égypte visant à profiter de sa localisation géographique et de ses capacités potentielles pour devenir une des principales plateformes Internet de la région », a déclaré Hesham Al-Alaily. « Je crois que le partenariat établi aujourd'hui confirme l'engagement des deux parties à l'égard de la région et des marchés émergents de l'industrie des noms de domaine. Il vise à développer l'expertise locale en matière de noms de domaine dans ses aspects techniques, politiques et entrepreneuriaux afin de de promouvoir la croissance des marchés locaux et régionaux. Basé en Egypte, je suis sûr que ce centre jouera un rôle clé pour le Moyen-Orient et l'Afrique et servira à catalyser le développement de l'industrie du DNS et de l'écosystème de l'Internet dans son ensemble. »

Dans l'accord conclu avec le Qatar, signé par M. Hessa Al Jaber, ministre des Technologies de l'information et de la communication, les parties concernées acceptent de coopérer en vue de soutenir le développement de l'industrie des noms de domaine et les noms de domaine internationalisés (tels que les noms de domaine en script arabe) de la région, et de promouvoir le modèle multipartite de gouvernance de l'Internet. L'accord prévoit également des projets et des activités réalisés en collaboration dans des domaines liés à la mission et au mandat de l'ICANN.

« Nous nous réjouissons d'avoir conclu un partenariat stratégique avec l'ICANN, qui contribuera à renforcer les initiatives que nous mettons en place au niveau national pour positionner le Qatar parmi les acteurs clés de l'économie numérique mondiale. Le Qatar soutiendra également le modèle multipartite de l'ICANN et les initiatives de mondialisation destinées à préserver un Internet ouvert et accessible à tous », a signalé M. Hessa Al Jaber, ministre des Technologies de l'information et de la communication du Qatar.

# # #

Contacts médias

Luna Madi
Directrice des communications EMEA
Londres, Royaume-Uni
Tél. : +44 7780 947574
Mél : luna.madi@icann.org

À propos de l'ICANN

La mission de l'ICANN est de garantir un Internet mondial sûr, stable et unifié. Pour contacter une personne sur Internet, vous devez saisir une adresse sur votre ordinateur : un nom ou un numéro. Cette adresse doit être unique pour permettre aux ordinateurs de s'identifier entre eux. L'ICANN coordonne ces identificateurs uniques à l'échelle mondiale. Sans cette coordination, nous n'aurions pas le réseau Internet mondial unique que nous connaissons. L'ICANN a été fondée en 1998. Il s'agit d'une organisation à but non lucratif et reconnue d'utilité publique, rassemblant des participants du monde entier qui œuvrent à la préservation de la sécurité, la stabilité et l'interopérabilité de l'Internet. Elle encourage la concurrence et développe des politiques en matière d'identificateurs uniques de l'Internet. L'ICANN ne contrôle pas le contenu publié sur Internet. Elle ne peut pas mettre fin au spam et ne gère non plus l'accès à Internet. Mais grâce à son rôle de coordination du système d'attribution de noms sur l'Internet, l'ICANN exerce une influence non négligeable sur le développement et l'évolution de l'Internet. Pour en savoir plus, consultez le site : www.icann.org.

Domain Name System
Internationalized Domain Name ,IDN,"IDNs are domain names that include characters used in the local representation of languages that are not written with the twenty-six letters of the basic Latin alphabet ""a-z"". An IDN can contain Latin letters with diacritical marks, as required by many European languages, or may consist of characters from non-Latin scripts such as Arabic or Chinese. Many languages also use other types of digits than the European ""0-9"". The basic Latin alphabet together with the European-Arabic digits are, for the purpose of domain names, termed ""ASCII characters"" (ASCII = American Standard Code for Information Interchange). These are also included in the broader range of ""Unicode characters"" that provides the basis for IDNs. The ""hostname rule"" requires that all domain names of the type under consideration here are stored in the DNS using only the ASCII characters listed above, with the one further addition of the hyphen ""-"". The Unicode form of an IDN therefore requires special encoding before it is entered into the DNS. The following terminology is used when distinguishing between these forms: A domain name consists of a series of ""labels"" (separated by ""dots""). The ASCII form of an IDN label is termed an ""A-label"". All operations defined in the DNS protocol use A-labels exclusively. The Unicode form, which a user expects to be displayed, is termed a ""U-label"". The difference may be illustrated with the Hindi word for ""test"" — परीका — appearing here as a U-label would (in the Devanagari script). A special form of ""ASCII compatible encoding"" (abbreviated ACE) is applied to this to produce the corresponding A-label: xn--11b5bs1di. A domain name that only includes ASCII letters, digits, and hyphens is termed an ""LDH label"". Although the definitions of A-labels and LDH-labels overlap, a name consisting exclusively of LDH labels, such as""icann.org"" is not an IDN."