Skip to main content
Resources

Résolutions approuvées | Réunion du Comité du programme des nouveaux gTLD

Cette page est disponible en:

Ce document a été traduit dans plusieurs langues dans un but purement informatif. Le texte original faisant foi (en anglais) peut être consulté sur : http://www.icann.org/en/groups/board/documents/resolutions-new-gtld-13sep12-en.htm

Attendu que le communiqué du GAC établi à Prague signale que le GAC demande « de préciser davantage la situation de la demande en cours concernant l'accroissement des protections pour les noms du CIO [Comité international olympique] et de la Croix rouge/Croissant rouge au premier et au deuxième niveau, (…) »

Attendu que les lettres du GAC en date du 11 juin 2011 et du 12 avril 2012 exprimaient le même conseil, à savoir que « [les noms] du CIO et de la Croix rouge/Croissant rouge devraient bénéficier d'une protection au premier et au deuxième niveau, étant donné que ces organisations bénéficient d'une protection autant au niveau international, par le biais des traités internationaux (par exemple, le Traité de Nairobi et les conventions de Genève) qu'au niveau national, à travers des lois nationales dans de multiples juridictions. Le GAC considère que l'existence d'une telle protection à deux niveaux constitue un critère pertinent pour déterminer si d'autres entités devraient pouvoir bénéficier d'une protection supplémentaire comparable. »

Attendu que la GNSO est activement engagée dans des discussions sur des politiques concernant la protections au deuxième niveau des noms du CIO et de la Croix rouge/Croissant rouge, a constitué un groupe de rédaction qui se penche sur cette question et envisage de mettre en place une PDP sur la question plus générale de savoir si les noms des organisations internationales doivent être protégés dans les nouveaux gTLD.

Attendu que des protections pour les noms du CIO et de la Croix rouge/Croissant rouge ont été mises en place pour la série actuelle de nouveaux gTLD.

Attendu qu'afin d'être efficace, toute protection au deuxième niveau qui serait accordée devrait être mise en place avant la délégation des premiers nouveaux gTLD.

Attendu que le Conseil se penche pour une approche conservatrice et sachant que les restrictions aux enregistrements de deuxième niveau peuvent être levées plus tard alors qu'elles ne peuvent pas être appliquées de façon rétroactive après l'enregistrement des noms de domaine.

Résolu, le Conseil d'administration remercie la GNSO pour l'attention portée à cette question ainsi que pour le travail en cours, et demande à la GNSO de poursuivre ses efforts en vue d'aboutir à une recommandation de politiques sur les protections au deuxième niveau des noms du CIO et de la Croix rouge/Croissant rouge dans les meilleurs délais.

Résolu (NG2012.09.13.01), s'il n'est pas possible d'aboutir à une recommandation de politique avant le 31 janvier 2013, le Conseil demande à la GNSO de l'informer, au plus tard à ladite date, s'il existe des raisons, telles que des problèmes en matière d'intérêt public ou de sécurité ou stabilité du DNS, dont le Conseil devrait tenir compte pour décider de l'inclusion de protections au deuxième niveau pour les noms du CIO et de la Croix rouge/Croissant rouge listés dans la section 2.2.1.2.3 du Guide de candidature, en les ajoutant à la liste de noms réservés applicable à tous les nouveaux registres gTLD approuvés dans la première série du programme des nouveaux gTLD.

Fondements de la résolution NG 2012.09.13.01

Le comité du programme des nouveaux gTLD prend cette décision dans le cadre de sa responsabilité à l'égard de toutes les parties de sa communauté. Le comité du programme des nouveaux gTLD reconnait tout le travail qui a été fait jusqu'à présent en la matière, ainsi que le travail en cours. Par exemple, une équipe de rédaction de la GNSO a déjà élaboré des recommandations sur des protections au premier niveau, et poursuit son travail de révision des protections au deuxième niveau. Un travail est également en cours sur la question plus générale des protections au premier et au deuxième niveau pour les organisations intergouvernementales (OIG). Par le biais de cette résolution, le comité du programme des nouveaux gTLD se penche sur l'avis du GAC concernant la possibilité d'accorder des protections aux noms du CIO et de la Croix rouge/Croissant rouge au deuxième niveau pour la première série des nouveaux gTLD. Cette décision n'est pas destinée à exclure ou à remplacer le travail en cours en matière de politique au sein de la communauté. Elle ne vise pas non plus à indiquer l'initiation d'un travail d'élaboration de politiques dans la GNSO. Le comité du programme des nouveaux gTLD soutient le travail continu réalisé en la matière par la GNSO et limite spécifiquement les effets de cette résolution à la première série des nouveaux gTLD, afin de permettre le développement ultérieur de politiques et leur mise en place.

Cette résolution n'est pas censée avoir d'impact sur les ressources fiscales de l'ICANN. Aucun impact n'est pas non plus prévu sur la sécurité, la stabilité ou la résilience du DNS.

Domain Name System
Internationalized Domain Name ,IDN,"IDNs are domain names that include characters used in the local representation of languages that are not written with the twenty-six letters of the basic Latin alphabet ""a-z"". An IDN can contain Latin letters with diacritical marks, as required by many European languages, or may consist of characters from non-Latin scripts such as Arabic or Chinese. Many languages also use other types of digits than the European ""0-9"". The basic Latin alphabet together with the European-Arabic digits are, for the purpose of domain names, termed ""ASCII characters"" (ASCII = American Standard Code for Information Interchange). These are also included in the broader range of ""Unicode characters"" that provides the basis for IDNs. The ""hostname rule"" requires that all domain names of the type under consideration here are stored in the DNS using only the ASCII characters listed above, with the one further addition of the hyphen ""-"". The Unicode form of an IDN therefore requires special encoding before it is entered into the DNS. The following terminology is used when distinguishing between these forms: A domain name consists of a series of ""labels"" (separated by ""dots""). The ASCII form of an IDN label is termed an ""A-label"". All operations defined in the DNS protocol use A-labels exclusively. The Unicode form, which a user expects to be displayed, is termed a ""U-label"". The difference may be illustrated with the Hindi word for ""test"" — परीका — appearing here as a U-label would (in the Devanagari script). A special form of ""ASCII compatible encoding"" (abbreviated ACE) is applied to this to produce the corresponding A-label: xn--11b5bs1di. A domain name that only includes ASCII letters, digits, and hyphens is termed an ""LDH label"". Although the definitions of A-labels and LDH-labels overlap, a name consisting exclusively of LDH labels, such as""icann.org"" is not an IDN."