Skip to main content
Resources

Résolutions approuvées par le Conseil d’administration | Réunion extraordinaire du Conseil d’administration de l’ICANN

Cette page est disponible en:

Ce document a été traduit dans plusieurs langues dans un but purement informatif. Le texte original faisant foi (en anglais) peut être consulté sur : https://www.icann.org/resources/board-material/resolutions-2020-07-09-en

  1. Ordre du jour principal :
    1. Objectifs du président-directeur général pour l’exercice fiscal 2021
    2. Divers
  2. Session exécutive :
    1. Prime de risque de l’ombudsman pour l’exercice fiscal 2020
    2. Prolongation du mandat de l’ombudsman

  1. Ordre du jour principal :

    1. Objectifs du président-directeur général pour l’exercice fiscal 2021

      Attendu que, le Comité des rémunérations a travaillé avec le président-directeur général afin d’élaborer une série d’objectifs de performance pour l’exercice fiscal 2021.

      Il est résolu (2020.07.09.01) que le Conseil d’administration approuve par les présentes les objectifs de performance du président-directeur général pour l’exercice fiscal 2021.

      Fondements de la résolution 2020.07.09.01

      Lorsque le président-directeur général a été embauché, il lui a été accordé un salaire de base plus une prime de risque sur sa rémunération globale. Cette même structure existe toujours aujourd’hui. De la même manière que le reste du personnel employé par l’organisation ICANN, le président-directeur général doit être évalué par rapport aux objectifs de performance spécifiques qu’il établit en coordination avec le Comité des rémunérations et le Conseil d’administration.

      Le Comité des rémunérations a débattu de la série d’objectifs de performance du président-directeur général pour l’exercice fiscal 2021, certains de ces objectifs ayant été proposés par le président-directeur général et d’autres par le Comité des rémunérations. Le Conseil d’administration a évalué lesdits objectifs et convient de leur pertinence ainsi que de leur compatibilité avec les plans opérationnels et stratégiques de l’ICANN.

      Cette décision s’inscrit dans la mission de l’ICANN et sert l’intérêt public du fait que les objectifs de performance du président-directeur général sont pleinement conformes aux plans opérationnels et stratégiques de l’ICANN.

      La décision d’adopter les objectifs de performance du président-directeur général pour l’exercice fiscal 2021 n’aura pas d’impact financier direct sur l’ICANN jusqu’à ce qu’il soit décidé de lui verser sa prime de risque à l’issue de la première moitié de l’exercice fiscal 2021, et cet impact est prévu dans le budget de l’exercice fiscal 2021. Cette décision du Conseil n’est pas censée avoir d’incidence sur la sécurité, la stabilité ou la résilience du système des noms de domaine.

      Il s’agit d’une fonction administrative organisationnelle qui ne nécessite pas de consultation publique.

    2. Divers

      Aucune résolution n'a été prise.

  2. Session exécutive :

    1. Prime de risque de l’ombudsman pour l’exercice fiscal 2020

      Attendu que, le Comité des rémunérations a recommandé au Conseil d’administration d’approuver le versement à l’ombudsman de sa prime de risque pour l’exercice fiscal 2020.

      Il est résolu (2020.07.09.02) que le Conseil d’administration approuve par les présentes le versement à l’ombudsman de sa prime de risque pour l'exercice fiscal 2020.

      Il est résolu (2020.07.09.03) que cette décision du Conseil d’administration restera confidentielle en tant que « décision relative au personnel ou à des questions d’emploi », conformément à l’article 3.5b du chapitre 3 des statuts constitutifs de l’ICANN.

      Fondements des résolutions 2020.07.09.02 et 2020.07.09.03

      Tous les ans, l’Ombudsman a la possibilité de toucher une partie de son salaire sur la base d’objectifs de performance spécifiques définis par le Conseil d’administration, à travers le Comité de rémunération. Cela encourage l’Ombudsman à atteindre des résultats dépassant les objectifs de performance prévus mais peut aussi amener à des contacts réguliers tout au long de l’année entre l’Ombudsman et les membres du Conseil d’administration pour évaluer si l’Ombudsman a effectivement atteint ses objectifs et si son travail sert toujours les intérêts de la communauté de l’ICANN.

      L’évaluation des résultats de l’ombudsman découle de son auto-évaluation ainsi que de l’examen du Comité des rémunérations, ce qui conduit à formuler une recommandation au Conseil d’administration, recommandation que le Conseil d'administration accepte.

      L’évaluation des objectifs de performance annuels de l’Ombudsman permet d’atteindre les objectifs, participe à la mission de l’ICANN et aide à améliorer le service fourni par l’Ombudsman à la communauté de l’ICANN, ce qui est dans l’intérêt public.

      Bien que les résultats de la notation aient un impact financier, celui-ci est déjà pris en compte dans le budget de l’exercice fiscal 2020. Cette décision n’aura pas d’impact sur la sécurité, la stabilité et la résilience du système des noms de domaine.

      Il s’agit d’une fonction administrative organisationnelle qui ne nécessite pas de consultation publique.

    2. Prolongation du mandat de l’ombudsman

      Attendu que, le contrat actuel de l’ombudsman a pris fin le 30 juin 2020.

      Attendu que, les recommandations issues de la piste de travail 2 (WS2) du Groupe de travail intercommunautaire chargé du renforcement de la responsabilité de l'ICANN (CCWG-Responsabilité) relatives à l’ombudsman et adoptées par le Conseil d’administration comprennent la création d’un panel consultatif qui, entre autres choses, a pour but de « contribuer au processus de sélection des nouveaux ombudsmans, satisfaisant ainsi les différentes exigences du Conseil d’administration et de la communauté, dont l’exigence de diversité ».

      Attendu que, afin de veiller à ce que le bureau de l'ombudsman reste opérationnel jusqu’à la conclusion d’un nouveau processus de sélection, le Comité des rémunérations a recommandé que : (i) le Conseil d’administration approuve la prolongation du contrat le plus récent de Herb Waye l’installant dans ses fonctions d’ombudsman de l’ICANN, pour la période allant du 1er juillet 2020 au 30 juin 2025, tout en s’assurant que le contrat puisse être résilié sans motif en cas de sélection d’un nouvel ombudsman de l’ICANN ; et (ii) le Conseil d’administration enjoigne au président-directeur général, ou à son ou ses représentants, de prendre toutes les mesures requises pour la prolongation du contrat de l’ombudsman.

      Il est résolu (2020.07.09.04) que le Conseil d’administration approuve la prolongation du contrat le plus récent de Herb Waye, pour la période allant du 1er juillet 2020 au 30 juin 2025, ou jusqu’à ce que le Conseil d’administration désigne le prochain ombudsman de l’ICANN si cela arrive plus tôt.

      Il est résolu (2020.07.09.05) que le Conseil d’administration enjoint au président-directeur général, ou à son ou ses représentants, de prendre toutes les mesures requises pour la prolongation du contrat de l’ombudsman tel qu’indiqué dans la résolution précédente.

      Fondements des résolutions 2020.07.09.04 et 2020.07.09.05

      Les statuts constitutifs de l’ICANN exigent que l’ICANN maintienne un bureau de l’ombudsman. (Voir le chapitre 5 des statuts constitutifs sur https://www.icann.org/resources/pages/governance/bylaws-en/#article5.) L’ombudsman de l’ICANN a un impact positif sur la transparence et la responsabilité de l’ICANN, cette fonction constituant l’un de ses trois principaux mécanismes de responsabilité. En conséquence, le maintien d’un bureau de l’ombudsman compétent participe pleinement à la mission de l’ICANN et sert l’intérêt public.

      Plusieurs des recommandations issues de la piste de travail 2 (WS2) du Groupe de travail intercommunautaire chargé du renforcement de la responsabilité de l'ICANN (CCWG-Responsabilité) adoptées par le Conseil d’administration en novembre 2019 portaient sur le bureau de l’ombudsman, et prévoyaient notamment la création d’un panel consultatif qui, entre autres choses, a pour but de « contribuer au processus de sélection des nouveaux ombudsmans, satisfaisant ainsi les différentes exigences du Conseil d’administration et de la communauté, dont l’exigence de diversité ».

      Conformément au rapport d’évaluation de la mise en œuvre de la WS2, dans sa section 5.1, page 22, les recommandations relatives à l’ombudsman, de par leur nature, ont des répercussions.

      Par exemple, la première recommandation est la suivante : le bureau de l’ombudsman doit « axer davantage sa stratégie », via l’amélioration des procédures et documents qui appuieront cet axe stratégique. Ce n’est que lorsque l’axe stratégique sera convenu que l’ICANN pourra élaborer un plan de « relance » du bureau. De même, les recommandations liées à la formation, aux contrats et aux rapports semblent se fonder sur cette relance du bureau (tout en prenant, tout au long de ce processus, des mesures provisoires conformes à l’esprit des recommandations).

      Par conséquent, d’autres travaux de mise en œuvre doivent encore être effectués avant de former un panel consultatif et de mener à bien la recherche d'un nouvel ombudsman. Dans le même temps, le Conseil d’administration doit veiller à qu’un ombudsman soit bien en place jusqu’à ce que la recherche d’un nouvel ombudsman aboutisse et que le Conseil d’administration procède à sa désignation.

      L’actuel ombudsman, Herb Waye, est en fonction depuis environ quatre ans, et avant cela il a occupé le poste d’ombudsman adjoint pendant 10 ans. Il connaît parfaitement les enjeux complexes auxquels l’ICANN doit faire face, et il est à présent bien connu de la communauté de l’ICANN. De toute évidence, M. Waye a bien servi l’ICANN en tant qu’ombudsman depuis que son mandat a débuté en juillet 2016.

      Le Conseil d’administration note également que M. Waye a réussi à intégrer un nouvel ombudsman adjoint, qui a travaillé sur certaines des recommandations issues de la WS2 du CCWG-Responsabilité relatives à la diversité. Et ce afin de répondre, en partie, à la nécessité de garantir que le bureau puisse traiter les plaintes qui pourraient être déposées en vertu de la politique communautaire anti-harcèlement.

      Étant donné qu’un budget est alloué à l’ombudsman de l’ICANN depuis 2004, date d’entrée en fonction du premier ombudsman, cette décision n'a pas d’impact financier sur l'ICANN, la communauté ou le public qui ne soit pas déjà prévu ou inclus dans le budget. Cette décision n’aura aucune incidence sur la sécurité, la stabilité ou la résilience du système des noms de domaine.

      Cette décision relève d’une fonction administrative organisationnelle qui ne nécessite pas de consultation publique.

Domain Name System
Internationalized Domain Name ,IDN,"IDNs are domain names that include characters used in the local representation of languages that are not written with the twenty-six letters of the basic Latin alphabet ""a-z"". An IDN can contain Latin letters with diacritical marks, as required by many European languages, or may consist of characters from non-Latin scripts such as Arabic or Chinese. Many languages also use other types of digits than the European ""0-9"". The basic Latin alphabet together with the European-Arabic digits are, for the purpose of domain names, termed ""ASCII characters"" (ASCII = American Standard Code for Information Interchange). These are also included in the broader range of ""Unicode characters"" that provides the basis for IDNs. The ""hostname rule"" requires that all domain names of the type under consideration here are stored in the DNS using only the ASCII characters listed above, with the one further addition of the hyphen ""-"". The Unicode form of an IDN therefore requires special encoding before it is entered into the DNS. The following terminology is used when distinguishing between these forms: A domain name consists of a series of ""labels"" (separated by ""dots""). The ASCII form of an IDN label is termed an ""A-label"". All operations defined in the DNS protocol use A-labels exclusively. The Unicode form, which a user expects to be displayed, is termed a ""U-label"". The difference may be illustrated with the Hindi word for ""test"" — परीका — appearing here as a U-label would (in the Devanagari script). A special form of ""ASCII compatible encoding"" (abbreviated ACE) is applied to this to produce the corresponding A-label: xn--11b5bs1di. A domain name that only includes ASCII letters, digits, and hyphens is termed an ""LDH label"". Although the definitions of A-labels and LDH-labels overlap, a name consisting exclusively of LDH labels, such as""icann.org"" is not an IDN."