Skip to main content
Resources

Procès-verbaux | Réunion du comité du programme des nouveaux gTLD

Cette page est disponible en:

Ce document a été traduit dans plusieurs langues dans un but purement informatif. Le texte original faisant foi (en anglais) peut être consulté sur : http://www.icann.org/en/groups/board/documents/minutes-new-gtld-29may12-en.htm

 

Note : Le 10 avril 2012, le Conseil d'administration a crée le comité du programme des nouveaux gTLD, intégré par tous les membres du Conseil ayant droit de vote et n'ayant pas de conflit d'intérêt vis à vis du programme des nouveaux gTLD. Le Comité s'est vu accorder tous les pouvoirs du Conseil d'administration (soumis aux limitations établies par la loi, par les statuts ou par les politiques de l'ICANN en matière de conflit d'intérêts) pour exercer son autorité sur toute question liée au programme des nouveaux gTLD. Le champ d'application de l'autorité du comité est établi dans sa charte http://www.icann.org/en/groups/board/new-gTLD.

Une réunion téléphonique du comité du programme des nouveaux gTLD du CA de l'ICANN a eu lieu le 29 mai 2012 à 18h00 UTC.

Le président du comité, Cherine Chalaby, a rapidement rappelé la séance à l'ordre.

Outre le président, les administrateurs suivants ont participé à toute ou à une partie de la réunion : Chris Disspain, Bill Graham, R. Ramaraj, George Sadowsky et Mike Silber.

Thomas Narten, liaison de l'IETF et liaison sans droit de vote au comité, a également participé à la réunion.

Rod Beckstrom, Erika Mann, Gonzalo Navarro, Ray Plzak, Kuo-Wei Wu et Thomas Roessler, liaison des TLG et liaison sans droit de vote au comité, se sont excusés.

Heather Dryden, liaison du GAC, a participé en qualité d'observateur.

  1. Processus de traitement par lots

 

  1. Processus de traitement par lots

    Le président a présenté l'ordre du jour, avec l'accent mis sur le traitement par lots.

    Mike Silber a signalé que le comité sur les risques se penche sur la question de l'identification et de l'atténuation des risques liés au processus de traitement par lots.

    Kurt Pritz a présenté le contexte de la question de la diversité géographique dans la formation des lots, y compris le processus dit « de tournoi ». Lorsque le modèle de tournoi a été discuté avec la GNSO au Costa Rica, des inquiétudes avaient été soulevées concernant son équité, dans la mesure où les régions ayant une plus faible proportion de numéros permettraient que des régions avec un pourcentage de candidatures plus faible aient droit à un nombre de candidatures dans le premier lot plus important que celui auquel elles auraient eu droit avec un système strictement proportionnel. Une suggestion a été évoquée indiquant que le processus pourrait favoriser les spéculations et le calcul. Par exemple, s'il y avait une zone géographique ou une communauté TLD favorisées, les candidats pourraient revenir en arrière et ajuster les candidatures pour en tirer profit. En outre, la question de l'équité pour les candidatures laissées de côté qui auraient autrement fait partie de la première série pour ceux qui ont « remporté » le tir à l'arc numérique, versus les candidatures promues dans la première série grâce au modèle de tournoi, a été soulevée comme une inquiétude par la communauté.

    Kurt a expliqué que la question de la diversité géographique semble être destinée à assurer que s'il y a un pourcentage x de candidatures provenant d'une région géographique en particulier, au moins un pourcentage x des candidatures dans le premier lot correspondent à cette région-là.

    George Sadowsky a demandé à Kurt si des déclarations avaient été faites au Costa Rica de nature à encourager les candidats à revenir en arrière et à restructurer leurs candidatures, telles qu'une annonce de changement vers le modèle de tournoi ou vers des processus de proportionnalité.

    Kurt a indiqué que le modèle proportionnel avait été présenté comme étant la méthode du traitement par lots dans les la fiche d'informations de base sur les traitements par lots (« Batching basics »), publiée après la réunion du Costa Rica, et qu'aucune déclaration n'avait été faite concernant des changements à ce modèle. Même si le modèle de proportionnalité a été publié, le Conseil pourrait le modifier s'il le souhaitait. L'adoption d'un modèle différent comporterait toutefois des risques, notamment suite aux commentaires de la communauté concernant l'équité et l'éventuelle rétrogradation de candidatures si le modèle de tournoi était appliqué.

    George a commenté que tous les membres du comité croient qu'il faut faire preuve de la plus grande équité vis-à-vis des candidats. Or, cela dépendra du fait qu'il y ait un l'environnement de fonctionnement cohérent et équitable dès le départ. Actuellement, étant donné qu'il n'y a pas d'IDN gTLD ou de gTLD provenant de certaines régions, même si on essayait d'avancer avec le modèle de représentation proportionnelle, celui-ci perpétuerait un point de départ inégal. George a signalé qu'il avait voté en faveur du processus de tir à l'arc numérique parce qu'il croyait que c'était une méthode de tournoi capable d'améliorer la situation de désavantage de certaines régions. Il est contre le système proportionnel.

    Bill Graham a commenté qu'il ne voyait pas pourquoi la méthode de tournoi serait potentiellement discriminatoire et qu'il ne voyait pas les arguments pour en dénoncer l'iniquité, puisque toutes les notations du tir à l'arc n'ont pas encore été publiées. Elle servirait en réalité à bannir toute inquiétude concernant l'équité, car la question de savoir si une réponse issue d'une région géographique pourrait aboutir aussi vite qu'une réponse issue d'une autre région géographique ne se poserait pas. Il semblerait que la définition d'iniquité fait l'objet de spéculations dans la communauté.

    Chris Disspain a signalé que plus l'intervention humaine dans le processus est grande, plus il y a des chances de voir apparaître des problèmes. Il suffirait d'une déclaration simple expliquant les règles, au tout début du processus. Mais si on commence à en changer l'aboutissement en fonction des résultats, les risques augmentent. Chris a aussi demandé comment l'ICANN détermine de quelle région géographique provient une candidature.

    Mike a indiqué que le tir à l'arc numérique a été expliqué comme étant un concept en lui-même, et non pas comme un élément qui serait suivi par une méthodologie de traitement manuel des lots. À ce stade, nous ne pouvons pas changer une portion du processus. La représentation proportionnelle est une intervention manuelle et le Conseil devra voter pour approuver un tel changement. La méthode de tournoi doit être gardée.

    Ramaraj a été d'accord avec Mike.

    Chris a souhaité connaître davantage sur la possibilité de spéculation et a demandé s'il était possible pour les candidats de modifier leurs candidatures maintenant afin de tirer profit de tout changement.

    Kurt a répondu que les candidats ont déjà répondu à une question concernant la localisation de l'organisation, étant donné qu'il doit y avoir une sorte d'habilitation pour pouvoir exercer leur activité là-bas. La possibilité de changer cette localisation finirait avec la fin de la période de présentation de candidatures.

    Chris a précisé que cela signifie qu'une organisation doit être déjà installée dans une région spécifique pour être associée à ladite région pendant son processus de candidature

    Le président a demandé si l'identification de pays sélectionnée s'appliquerait autant au modèle proportionnel qu'au modèle de tournoi, et Kurt a confirmé que c'était ainsi.

    Kurt a ajouté que l'efficacité d'une désignation géographique à faire partie du premier lot de candidatures peut varier en fonction de la méthode utilisée. Par exemple, s'il y a 200 candidatures issues d'une région, sur un total de 2 000 candidatures, le modèle proportionnel fera en sorte qu'un candidat de cette région ait 10% de chances d'entrer dans le premier lot. Avec le modèle de tournoi, un candidat de cette région-là en aurait 50% de chances.

    Chris a souhaité savoir si la modification des proportions après-coup était plus acceptable que d'établir directement une règle pour que les candidatures soient prises en compte suivant un ordre régional.

    Kurt a attiré de nouveau l'attention sur le risque associé à la rétrogradation de candidatures rangées parmi les 500 meilleurs résultats du tir à l'arc numérique et qui, en vertu du système de tir à l'arc numérique pur, mériteraient d'être incluses dans la première série.

    Chris a répondu en expliquant que la rétrogradation n'a pas lieu si la règle prévoit l'association de « places » de candidatures à des régions géographiques. Il y a une petite différence entre le fait d'établir cette règle et celui de permettre aux candidats ayant obtenu une notation plus faible dans le tir à l'arc numérique de passer à la première série en raison d'un conflit de chaînes. Il y a une petite différence, aussi bien si vous incorporez au lot que si vous excluez du lot. Chris a demandé au comité d'examiner aussi la possibilité d'envisager des lots de plus de 500 candidatures.

    Thomas Narten a convenu qu'il faut définir clairement les termes « équitable » et « équité ». Les définitions d'équité peuvent beaucoup varier entre elles. Deuxièmement, la place pour discuter des problèmes pouvant subvenir avec la méthode de tournoi sont les débats dans la communauté. Ceci semble être un changement dans le processus de traitement par lots tel qu'il avait été compris par la communauté. Et les changements de ce type, qui ne bénéficient pas du plein support et de la claire compréhension de la communauté, ne sont pas bons. Si une modification est faite au processus, c'est bien, mais il faut qu'elle soit clairement communiquée.

    Kurt a signalé que la méthode de tournoi n'a jamais été communiquée à la communauté comme étant une méthode pour la formulation de lots ; de ce fait il n'y a pas eu de changement.

    Thomas Narten a riposté en disant qu'il est bien connu que le Conseil était en train de discuter d'une méthode de tournoi.

    Kurt a répondu que les communications concernant le processus avaient été très prudentes, dans la mesure où celui-ci n'avait pas été approuvé par le Conseil. La méthode de tournoi n'est pas bien connue et n'a vraiment pas fait l'objet de discussions jusqu'aux jours précédant la réunion du Costa Rica.

    Thomas Narten a signalé que cette question avait fait l'objet de discussions au Costa Rica et que c'est l'hypothèse d'exploitation de la communauté. Si nous introduisons un changement par rapport à ce modèle, nous sommes en train de faire une modification, et même si ce n'est pas techniquement une politique au sens de la GNSO, c'est le type de choses que l'on ne change pas à moins que l'on ait une bonne raison.

    Kurt a commenté que le Conseil n'avait pas abordé la question de la diversité géographique au Costa Rica ; les réunions se sont focalisées sur la solidité du modèle de tir à l'arc numérique et sur la comparaison du tir à l'arc numérique à d'autres modèles. Je répète, ce n'est pas une modification de ce qui avait été discuté avec la communauté.

    Thomas Narten a rétorqué que c'est parce que la méthode de tournoi a été discutée publiquement au Costa Rica que la communauté croit qu'elle est en train d'être mise en place.

    Kurt a indiqué qu'il n'y a jamais eu de document écrit établissant que l'ICANN mettait en place le modèle de tournoi.

    Chris a précisé que la question avait été soulevée dans une discussion avec la GNSO au Costa Rica, pendant laquelle Kurt avait reçu de fortes réactions négatives.

    Heather Dryden a fait des commentaires allant dans le sens de ce que Thomas Narten avait déclaré, concernant les hypothèses de certaines parties de la communauté. Il n'y a pas un parti pris du GAC que Heather puisse communiquer sur la question du modèle de tournoi versus le modèle proportionnel, dans la mesure où le GAC est en train de dresser la liste des questions. Il faut faire attention aux communications et aux informations qui circulent à ce sujet. Il faut veiller à ce que la communauté soit bien informée. Si là-bas une décision a été prise en vue de soutenir le tir à l'arc numérique sur la base de certaines hypothèses, c'est cela que la communauté va retenir, y compris les commentaires des participants à la réunion de la GNSO évoquée. Le principal souci c'est qu'on semble prendre décision sur décision, sans vraiment avoir une idée claire de quelles sont les hypothèses à la base de la première décision. En ce qui concerne le GAC, ils ont beaucoup de questions et d'inquiétudes par rapport à l'efficacité du traitement par lots et à sa mise en œuvre de façon opportune et logique. Heather a indiqué que la discussion d'aujourd'hui lui donnait matière à réfléchir.

    Le président a signalé que cette question donne matière à réfléchir à plusieurs, étant donné qu'il y a un désaccord sur les hypothèses qui étaient à la base de la première décision. Thomas Narten a spécifié que la communauté croit que le traitement par lots se fera suivant le modèle de tournoi. Kurt a signalé que la méthode de tournoi a été évoquée uniquement dans une réunion de la GNSO comme étant une méthode potentielle, et beaucoup de participants à cette réunion ont manifesté leur inquiétude par rapport à des éventuelles dérives liées aux spéculations. Le comité doit établir si cette série sera traitée avec la méthode de tournoi ou pas. Le président a demandé à Thomas Roessler et à George si le sous-groupe chargé d'examiner la question du traitement par lots après Costa Rica avait discuté de la méthodologie.

    George a rappelé que la méthode de tournoi avait été présentée comme un moyen pour assembler les files d'attente pour le tir à l'arc numérique, mais que la discussion s'était notamment focalisée sur le choix entre la méthode d'enchères ou le tir à l'arc numérique.

    Mike et Chris ont été d'accord avec le souvenir de George.

    Mike a poursuivi en disant que la solution de tournoi avait été expliquée au sous-groupe et c'est ce que le sous-groupe avait accepté.

    Chris a expliqué que dans le choix entre le tir à l'arc numérique et les enchères, il y avait eu une discussion concernant la régionalisation du tir à l'arc numérique et une approche région par région. Il n'y a pas eu de déclaration formelle établissant qu'un système de tournoi régional allait être utilisé, mais il n'y a pas eu de discussion sur le modèle proportionnel à l'époque.

    Le président a commenté qu'il est difficile de lancer le système, de permettre la soumission du tir à l'arc numérique et d'annoncer plus tard comment fonctionnera le traitement par lots. L'annonce de la méthode doit se faire en même temps. Nous devons en communiquer les règles.

    George a signalé que plus les règles sont communiquées en amont, plus les choses sont simples pour tous, mais que le système de traitement par lots pourrait être lancé sans que l'on en ait fait l'annonce au préalable.

    Le président a commenté que s'il devait demander aux membres présents du comité de voter aujourd'hui, le vote porterait sur le modèle de tournoi, dans la mesure où certains membres croient que ce système avait déjà fait l'objet d'un accord ou que c'est ce qu'attend la communauté.

    Chris a suggéré qu'il serait peut-être utile que le personnel s'occupe de gérer les difficultés qui pourraient se présenter si le comité demandait au personnel de procéder à mettre en place le système de tournoi. Le comité a entendu qu'il y avait eu des réactions négatives portant sur les potentielles dérives du système liées à la spéculation. Y a-t-il d'autres conséquences associées à un retour au modèle de tournoi?

    Le Directeur juridique et secrétaire a signalé que la fiche d'information sur les traitements par lots décrit la méthode proportionnelle. Il y en a donc qui croient que le processus retenu sera celui de tournoi, alors que nous avons publié que nous allions suivre la proportionnalité. Bien sûr, nous avions également dit que nous n'allions pas fournir des détails opérationnels techniques jusqu'à plus tard, mais nous avons déjà publié certains détails opérationnels. La recommandation à ce stade consiste à revenir en arrière et déterminer ce qui avait été dit à ce sujet, afin d'essayer d'y voir plus clair.

    Mike a affirmé qu'il faudrait vraiment nuancer la lecture de la fiche d'information sur le traitement par lots pour essayer d'argumenter que le système de tournoi n'est pas un système proportionnel, comme indiqué dans le document. Mike a signalé qu'à son avis, la fiche d'information sur le traitement par lots pouvait décrire soit la distribution proportionnelle, soit la distribution par tournoi de la série.

    Bill s'est montré d'accord avec Mike, dans le sens où le document d'information sur le traitement par lots n'affirme pas explicitement que seul le modèle de représentation proportionnelle sera utilisé. En se basant sur le texte du document, on aurait du mal à insister qu'il fait uniquement référence à un des deux modèles.

    Chris et George ont été d'accord avec Bill. Chris a signalé que des articles ont été écrits décrivant l'approche par cinq régions.

    Le Directeur juridique et secrétaire a confirmé qu'un certain nombre d'articles ont été publiés synthétisant la discussion de Kurt au sein de la GNSO ; certains membres de la communauté ont pris la position de considérer que le processus était défini, même si l'ICANN avait dit que les détails opérationnels allaient être publiés plus tard. Kurt a dit clairement qu'il s'agissait d'une proposition, même si ce n'est pas ainsi que les médias l'ont présenté.

    Le président a encore demandé au Comité quel était à son avis le système correct à introduire, vu les inquiétudes soulevées en matière de spéculations. Le système proportionnel permet-il d'obtenir un résultat plus équitable ? Qu'en est-il des commentaires de George concernant un environnement de fonctionnement de départ cohérent et équitable ?

    Le Directeur juridique et secrétaire a confirmé qu'à ce stade, les candidats n'ont pas le droit de changer leur adresse dans le système ; le dernier jour pour changer une adresse était le 29 mars 2012, si bien qu'il n'est plus possible de changer une adresse en vue de procéder à des spéculations.

    Mike a signalé que la méthode de tournoi allait permettre une plus grande diversité géographique que la méthode proportionnelle.

    George a réitéré son point de vue selon lequel, vu que nous ne sommes pas dans une situation équitable maintenant, il n'est pas possible de baser une décision sur une hypothèse d'équité.

    Kurt a évoqué l'affirmation de Thomas Narten sur les différentes significations que chacun pouvait attribuer au terme « équitable ». La question maintenant est de savoir quel en sera le résultat. Une grande partie des réactions négatives reçues jusqu'au aujourd'hui est associée à la perception d'une rétrogradation relative des candidatures placées parmi les meilleures 500 notations, qui n'ont cependant pas pu entrer dans la première série.

    Chris a indiqué que si la façon dont le lot sera intégré est clairement établie, il n'y aura donc pas de véritable « rétrogradation » - c'est uniquement le cas si on s'occupe à changer les places associées aux candidatures.

    Le Directeur juridique et secrétaire a évoqué l'exemple donné par Chris plus tôt sur les ensembles conflictuels qui étaient regroupés dans le même lot ; dans ce cas, uniquement une des candidatures de l'ensemble conflictuel pourra être déléguée, ce qui nous permet d'élargir la taille du lot.

    Chris a demandé s'il y avait des inquiétudes concernant la proportionnalisation manuelle du lot versus l'application de la méthode de tournoi ? Comment les numéros de chaînes dans les ensembles conflictuels seront-ils comptabilisés afin d'identifier les pourcentages proportionnels ? Voilà le type de questions auxquelles il faut répondre pour qu'un système proportionnel soit clair. Avec une méthode de tournoi, il suffit de fixer les règles.

    Kurt a convenu que l'utilisation du modèle proportionnel rend les choses plus compliquées, à l'instar d'un grand nombre d'aspects du programme des nouveaux gTLD qui se sont avérés compliqués. De nombreux détails ont été résolus et sont présentés dans le document complémentaire. C'est compliqué, et des ajustements restent à faire.

    Chris a convenu que la méthode de tournoi serait la démarche la plus facile et la plus claire, même s'il n'est pas sûr qu'elle soit la plus équitable.

    Le président a demandé au comité s'il se penchait pour la simplicité de la méthode de tournoi. Une décision doit être prise dans les plus brefs délais.

    George a suggéré que le comité approuve une résolution réaffirmant sa confiance en la première résolution et confirmant que la méthode de tournoi sera celle utilisée pour gérer la file d'attente finale.

    Le président a demandé si la méthode de tournoi était mentionnée dans la résolution d'origine, et George a confirmé que ce n'était pas le cas.

    Chris a demandé si une résolution était nécessaire à ce stade.

    Le Directeur juridique et secrétaire a répondu que si le Comité souhaitait tout simplement conseiller et orienter le personnel, cela serait suffisant ; mais s'il voulait faire une résolution c'était aussi possible.

    George a signalé que vu l'état de la discussion au sein de la communauté, il croyait qu'une résolution était nécessaire afin de fournir plus d'informations pour répondre à toute communication ambigüe qui aurait pu circuler.

    Le président a consulté toutes les personnes présentes à la réunion pour savoir quel était pour chacune d'entre elles le meilleur système à adopter. George, Bill, Chris, Mike, Ramaraj, Akram Atallah, Jamie Hedlund et le président ont tous soutenu la méthode de tournoi. Heather a déclaré que le GAC n'avait pas de position à ce moment-là.

    Kurt a précisé qu'il préférait une mise en place de la méthode de tournoi n'impliquant pas la « rétrogradation » d'aucune candidature du lot. Le Directeur juridique et secrétaire a été d'accord avec Kurt.

    Thomas Narten a affirmé qu'il n'avait pas encore pris de décision et qu'il voulait davantage d'informations sur les risques associés à la méthode de tournoi et à la façon dont ils pourraient être atténués.

    Akram a indiqué que la simplicité devait prendre le dessus, que s'il y avait une formule idéale, comme suggéré par Kurt, ce serait génial, mais qu'il y aurait cependant toujours quelqu'un qui n'en serait pas satisfait, si bien qu'il valait mieux opter pour la forme la plus simple. Jamie a manifesté son accord avec Akram.

    Le président a demandé si Kurt avait des propositions pour les « ajustements » à la méthode de tournoi qu'il avait évoqués plus tôt.

    Kurt a signalé qu'il avait quelques idées de modèles mais qu'ils étaient complexes et nécessiteraient une augmentation importante de la taille du premier lot. Kurt a dit qu'il n'allait pas trop insister sur la question du modèle. Le modèle serait essentiellement celui du tournoi, auquel viendrait s'ajouter l'inclusion dans le premier lot de ceux qui, de par la notation obtenue, étaient placés parmi les 500 premières candidatures et méritaient d'être dans le premier lot.

    George a indiqué que cela risquerait d'agrandir les files d'attente pour chaque région et d'augmenter considérablement la taille du premier lot.

    Le Directeur juridique et secrétaire a indiqué que la distribution proportionnelle des candidatures serait bientôt connue de tous, et que cette information pourrait donner l'occasion d'introduire des changements. Cependant, la simplicité est peut-être la meilleure option pour le moment, car l'établissement d'une règle qui serait réévaluée plus tard contribuerait à semer le chaos. La méthode de tournoi paraît un choix logique. Si nous considérons qu'il faut y introduire des changements, ou si nous sommes capables d'y incorporer le modèle suggéré par Kurt dans une étape ultérieure, cela peut être envisagé.

    Georges a demandé si le commentaire du Directeur juridique et secrétaire signifiait que des changements seraient introduits plus tard pour atteindre d'autres objectifs.

    Le Directeur juridique et secrétaire a précisé qu'il encourageait l'adoption d'un modèle simple, même si on ne pouvait pas exclure la possibilité d'une anomalie qui mènerait à un lot plus grand, ou d'un risque comme celui évoqué par Kurt, auquel il faudrait répondre. Si tel était le cas, le comité devrait l'évaluer. La règle devrait être ferme, tout en laissant à l'ICANN la possibilité d'agir, le cas échéant, pour atténuer un risque. L'idée est de définir clairement la marche à suivre avec la méthode de tournoi. Si des imprévus surviennent, de nature à changer l'identification de risques qu'on avait faite, cela serait examiné par le comité.

    Le président a synthétisé que tous les membres du comité présents à la réunion, à l'exception de Thomas Narten et de Heather, optent pour la méthode de tournoi en raison de sa simplicité. Les règles peuvent être établies avant le lancement du traitement par lots le 8 juin 2012. La décision aujourd'hui porte sur l'adoption de la méthode de tournoi.

    Le Directeur juridique et secrétaire a signalé que lui et Kurt retiraient leurs remarques sur les ajustements à introduire dans le système et qu'ils soutenaient la méthode de tournoi.

    Le président a ouvert le débat sur la question de savoir si une résolution était nécessaire.

    Le Directeur juridique et secrétaire a déconseillé une résolution à ce stade, dans la mesure où elle pourrait contribuer à brouiller la communication sur cette question au lieu de l'améliorer.

    Le président a cherché à savoir ce qui serait communiqué et quand.

    Akram a indiqué qu'une version préliminaire de communication avait été présentée au comité, qui incluait une certaine visibilité sur les dates et le calendrier de traitement par lots. Le document n'inclut pas de dates pour le processus d'alerte précoce du GAC car il faut davantage de discussions sur cette question avec le GAC. L'annonce pourrait inclure une information indiquant qu'une méthode de tournoi géographique sera utilisée pour constituer les lots.

    Chris a demandé des précisions, car il avait été dit précédemment qu'aucun détail opérationnel sur le tir à l'arc numérique ne serait communiqué jusqu'à la clôture de la période de candidatures. Dans ce cas, les détails devront-ils être publiés maintenant?

    Bill a suggéré qu'une communication plus détaillée ne serait pas nécessaire, étant donné que c'est une décision que le comité a prise et qu'il a décidé de ne pas modifier.

    Le président a signalé que la précision paraît nécessaire, et que l'équipe chargée de la communication devra décider ce qu'il faudrait dire. Il est donc décidé que la méthode de tournoi sera utilisée, sachant que le mécanisme de communication de la décision sera déterminé par le personnel.

    Le président a passé ensuite à la question des conflits de chaîne et a demandé aux membres du comité s'ils étaient d'accord avec la proposition de placer les ensembles conflictuels dans le lot ayant la numérotation la plus élevée, sans qu'il y ait de rétrogradation de candidats. Il n'y a pas eu d'objections.

    Le président est revenu à la question de la communication des règles et a signalé qu'elles devraient être communiquées avant le lancement du système de traitement par lots.

    Akram a indiqué que le plan consiste à clore la période de candidatures le 30 mai et aussitôt après, annoncer les règles du tir à l'arc numérique avec, probablement, une section de questions et réponses. Des informations sur la méthode de tournoi seront incluses dans cette communication.

    Le président a ensuite demandé au comité sur les risques des précisions sur leur travail concernant les spéculations dans le cadre du tir à l'arc numérique, et a souhaité savoir s'il y a avait des communications dans ce sens.

    Mike a signalé que plus on communiqué tôt, mieux c'est.

    Chris a indiqué qu'il y a déjà beaucoup d'information disponible sur les étapes techniques que le candidat peut franchir pour augmenter sa notation dans le tir à l'arc numérique, telles que la capacité à évaluer. Nous devons être clairs par rapport aux protections mis en place par l'ICANN, telles que l'emplacement des serveurs derrière un VPN et l'utilisation d'une plateforme sécurisée.

    Kurt a convenu que cela pourrait être inclus dans les communications, et il a dit qu'il travaillerait avec Akram sur ce point.

    Thomas Narten a déconseillé d'aborder ce type de mesures de sécurité dans une communication. À la place, il vaudrait mieux fournir des détails sur le système de tir à l'arc numérique, afin que la communauté puisse l'étudier et le comprendre.

    Le président a signalé qu'il n'y a rien de négatif à inclure des déclarations sur la sécurité mise en place autour du système, ainsi qu'une explication sur le fonctionnement du tir à l'arc numérique.

    Le Directeur juridique et secrétaire a indiqué que dans la mesure où le tir à l'arc est censé être un jeu d'adresse, la base de référence doit être égalitaire. Les différents niveaux d'adresse seront à l'origine de résultats différents.

    Le président a ensuite demandé si le comité souhaitait faire des commentaires par rapport à la version préliminaire de communication avant sa publication.

    George a indiqué qu'il revient au personnel de publier cette communication, sachant qu'au cas où il y aurait des doutes sur l'exactitude des informations, c'est au comité d'en faire la révision, étant donné qu'elles concernent les discussions du comité.

    Le président a demandé à ce que le comité se voit accorder une période de 24h pour lire le document et donner une réponse.

    Le président a ensuite levé la séance.

minutes-new-gtld-29may12-fr.pdf  [171 KB]

Domain Name System
Internationalized Domain Name ,IDN,"IDNs are domain names that include characters used in the local representation of languages that are not written with the twenty-six letters of the basic Latin alphabet ""a-z"". An IDN can contain Latin letters with diacritical marks, as required by many European languages, or may consist of characters from non-Latin scripts such as Arabic or Chinese. Many languages also use other types of digits than the European ""0-9"". The basic Latin alphabet together with the European-Arabic digits are, for the purpose of domain names, termed ""ASCII characters"" (ASCII = American Standard Code for Information Interchange). These are also included in the broader range of ""Unicode characters"" that provides the basis for IDNs. The ""hostname rule"" requires that all domain names of the type under consideration here are stored in the DNS using only the ASCII characters listed above, with the one further addition of the hyphen ""-"". The Unicode form of an IDN therefore requires special encoding before it is entered into the DNS. The following terminology is used when distinguishing between these forms: A domain name consists of a series of ""labels"" (separated by ""dots""). The ASCII form of an IDN label is termed an ""A-label"". All operations defined in the DNS protocol use A-labels exclusively. The Unicode form, which a user expects to be displayed, is termed a ""U-label"". The difference may be illustrated with the Hindi word for ""test"" — परीका — appearing here as a U-label would (in the Devanagari script). A special form of ""ASCII compatible encoding"" (abbreviated ACE) is applied to this to produce the corresponding A-label: xn--11b5bs1di. A domain name that only includes ASCII letters, digits, and hyphens is termed an ""LDH label"". Although the definitions of A-labels and LDH-labels overlap, a name consisting exclusively of LDH labels, such as""icann.org"" is not an IDN."