Skip to main content

Transition du rôle de supervision des fonctions IANA et bilan de l'année

Cette dernière année aura été bien remplie pour la communauté, avec toutes les activités liées à la transition. Il y a eu certainement des hauts et des bas, de bons moments et des moments plus difficiles, mais ce fut avant tout une incroyable année de travail, de compromis, de négociation et de collaboration entre toutes les parties prenantes. À quelques jours à peine de la fin de l'année, l'occasion est bonne pour réfléchir à ce qui a été accompli et à ce qui reste à faire dans l'année à venir.

En mars 2014, nous avons entamé notre tâche de facilitation du processus de transition de la supervision des fonctions IANA. Nous avons travaillé avec la communauté pour nous assurer qu'elle disposait de tout ce dont elle avait besoin pour mener à bien son travail. Plus tôt dans l'année, en mai 2015, la NTIA a demandé aux communautés chargées d'élaborer la proposition de transition quel était le délai qu'elles estimaient nécessaire pour finaliser leur travail et le mettre en œuvre. Se basant sur la réponse donnée par la communauté, la NTIA a annoncé en août la prolongation du contrat du 30 septembre 2015 au 30 septembre 2016, période qui inclut la révision et l'approbation du processus par la NTIA ainsi que les prévisions d'exécution planifiées par la communauté. Le secrétaire Strickling a mis l'accent [PDF, 183 KB] sur la date à laquelle la NTIA devrait recevoir la proposition finale afin de disposer de suffisamment de temps pour l'analyser. Avec la date de septembre 2016 à l'esprit, et sans oublier les délais nécessaires pour l'examen de la proposition par la NTIA et sa mise en œuvre, la communauté a travaillé inlassablement pour finaliser les propositions en janvier.

Au cours des derniers mois, notre équipe de mise en œuvre, dirigée par Akram Atallah, président de la division des domaines mondiaux, a entamé le travail administratif en amont qui servira à préparer la mise en œuvre : l'identification de projets basés sur les propositions actuelles, la création de calendriers préliminaires et l'interaction avec la communauté afin de mieux comprendre ses besoins en termes de reddition de comptes et de supervision. Tel que cela a été communiqué à la communauté, nous estimons que la mise en œuvre prendra au moins quatre mois. En collaboration avec la communauté, nous organisons des appels mensuels pour discuter de tout éventuel changement dans les calendriers prévus. Ces appels sont également l'occasion pour les membres de la communauté travaillant ensemble de se tenir mutuellement au courant de tout éventuel impact de leur travail sur le calendrier établi par la communauté.

Après les progrès accomplis à la 54e réunion de l'ICANN, l'ICG et le CCWG Responsabilité ont indiqué leurs calendriers prévisionnels respectifs. L'ICG a achevé son travail à la 54e réunion de l'ICANN à Dublin. Il a publié la proposition et un rapport de situation à l'issue de la réunion. Le groupe attend que le CWG-Transition confirme que ses prérequis en matière de responsabilité ont été respectés par le travail du CCWG-Responsabilité. Ce dernier a établi un calendrier rigoureux pour présenter les recommandations de sa première piste de travail fin janvier 2016, après un processus qui inclut le développement d'une nouvelle troisième version préliminaire de proposition, une période de consultation publique et l'approbation de la proposition par les organisations signataires de la charte du groupe.

Le Conseil d'administration a communiqué sa réaction initiale au rapport de synthèse du 15 novembre et a déjà fait part de ses commentaires complets sur la troisième version préliminaire de proposition du CCWG-Responsabilité afin de respecter le calendrier établi. Les organisations signataires du groupe et les membres de la communauté ont travaillé de manière diligente pour considérer les commentaires dans les plus brefs délais possibles. Le CCWG-Responsabilité, qui poursuivra son travail pendant le mois de janvier, a établi des objectifs qui tentent de concilier les différentes contraintes de temps, aussi bien à l'intérieur qu'à l'extérieur de la communauté.

Tout en laissant au CCWG-Responsabilité le soin de répondre aux inquiétudes liées au calendrier, nous travaillons aux côtés de la communauté afin que les délais nécessaires pour que la NTIA puisse prendre une décision en 2016 soient respectés. Nous remercions le CCWG pour les extraordinaires efforts déployés dans le but de respecter ce calendrier. Or, le seul objectif d'être dans les temps ne doit pas mettre en péril la capacité de l'ICANN à s'acquitter efficacement de son travail dans le domaine des identificateurs de l'Internet. Nous ferons pourtant de notre mieux pour aider le CCWG à compléter son travail dans les délais établis.

Que nous réserve l'année prochaine ? Le travail de la communauté aura franchi de nouvelles étapes et nous nous tenons prêts à soutenir la communauté et son travail. Nous voulons bien préciser que pendant que le CCWG-Responsabilité examine les commentaires issus de la consultation publique, nous soutenons le calendrier que la communauté propose, autant du point de vue du personnel que du point de vue des ressources.

Comme bien d'autres l'ont dit avant moi, y compris Steve et Fadi, il vaut mieux bien faire plutôt que faire vite. D'où l'importance de considérer toutes les interdépendances, y compris le contexte des États-Unis et de la NTIA. Par exemple, au moment même où j'écris cet article, le Congrès des États-Unis est sur le point de voter un projet de loi de dépenses de 2009 pages qui limite la capacité de la NTIA à utiliser des fonds pour se dessaisir du contrat des fonctions IANA avant le 30 septembre 2016 (le dernier jour de la durée actuelle du contrat). Nous devons en être conscients sans pour autant permettre que cela fasse dérailler ou pousser notre processus.

Nous remercions la communauté pour son travail remarquable et espérons parvenir à la fin de la transition pour franchir ce jalon historique ensemble.

Comments

    Benjamin Goodwin  01:33 UTC on 28 December 2015

    En effet, il faut faire attention aux décisions du congrès.

Domain Name System
Internationalized Domain Name ,IDN,"IDNs are domain names that include characters used in the local representation of languages that are not written with the twenty-six letters of the basic Latin alphabet ""a-z"". An IDN can contain Latin letters with diacritical marks, as required by many European languages, or may consist of characters from non-Latin scripts such as Arabic or Chinese. Many languages also use other types of digits than the European ""0-9"". The basic Latin alphabet together with the European-Arabic digits are, for the purpose of domain names, termed ""ASCII characters"" (ASCII = American Standard Code for Information Interchange). These are also included in the broader range of ""Unicode characters"" that provides the basis for IDNs. The ""hostname rule"" requires that all domain names of the type under consideration here are stored in the DNS using only the ASCII characters listed above, with the one further addition of the hyphen ""-"". The Unicode form of an IDN therefore requires special encoding before it is entered into the DNS. The following terminology is used when distinguishing between these forms: A domain name consists of a series of ""labels"" (separated by ""dots""). The ASCII form of an IDN label is termed an ""A-label"". All operations defined in the DNS protocol use A-labels exclusively. The Unicode form, which a user expects to be displayed, is termed a ""U-label"". The difference may be illustrated with the Hindi word for ""test"" — परीका — appearing here as a U-label would (in the Devanagari script). A special form of ""ASCII compatible encoding"" (abbreviated ACE) is applied to this to produce the corresponding A-label: xn--11b5bs1di. A domain name that only includes ASCII letters, digits, and hyphens is termed an ""LDH label"". Although the definitions of A-labels and LDH-labels overlap, a name consisting exclusively of LDH labels, such as""icann.org"" is not an IDN."