Skip to main content

Programme de bourses de l'ICANN : tirer les enseignements du passé et se tourner vers l'avenir

Tous ceux qui connaissent le programme de bourses de l'ICANN pourront vous parler des nombreux avantages dont a pu profiter la communauté de l'ICANN. Ce programme a été créé il y a une dizaine d'années afin que des personnes issues de communautés faiblement desservies ou représentées du monde entier puissent participer à l'ICANN. L'empreinte du programme jouit d'une grande visibilité. Des boursiers de l'ICANN occupent des postes au sein de la communauté de l'ICANN, sont membres du Conseil d'administration de l'ICANN et de l'organisation de l'ICANN, et un grand nombre de participants de la communauté ont rejoint l'ICANN via ce programme.

Depuis 2007, des bourses ont été attribuées à plus de 640 personnes hommes et femmes confondus, de tout horizon, de différentes régions, à l'expérience et l'expertise variées.

Qui sont les boursiers et d'où viennent-ils ?

Les bourses ont été attribuées à des participants représentant 133 pays. La région la plus représentée est l'Amérique latine et les Caraïbes, suivie de l'Afrique, le Moyen-Orient et l'Asie. Ce n'est que récemment, à compter de l'ICANN55, que les candidats d'Amérique du Nord et de certains pays européens sont devenus éligibles.

Globalement, selon les données disponibles, 33 % des boursiers sont des femmes et 67 % sont des hommes (un troisième genre n'est, jusqu'à présent, pas proposé aux boursiers).

Près des trois quarts de l'ensemble des boursiers proviennent de trois secteurs : la société civile, les gouvernements et organisations intergouvernementales (OIG), et le milieu universitaire. Cette tendance vaut pour toutes les régions.

Pour de plus amples informations, consultez la récente enquête sur les 10 ans du programme de bourse de l'ICANN [PDF, 981 KB]. Cette enquête donne de précieuses indications sur les rôles que jouent les boursiers au sein de la communauté de l'ICANN. Elle révèle qu'alors que le programme présente déjà des résultats appréciables, des progrès doivent être effectués afin de renforcer la participation des boursiers dans la plupart des domaines de travail de l'ICANN. Par exemple :

  • 69 % (218) des personnes interrogées ont dit être engagées dans leur équipe régionale respective de l'ICANN ; 30 % (96) participent à la définition d'une stratégie régionale.
  • 62 % (198) font actuellement partie d'une communauté, comme le montre le graphique de droite. (Les participants à l'enquête pouvaient choisir plusieurs réponses.)
  • 39 % (125) sont des contributeurs actifs, des leaders ou des ambassadeurs. L'enquête définit les « contributeurs actifs » comme des personnes engagées et actives au sein de la communauté, les « leaders » comme des personnes occupant, ou ayant occupé, un poste de direction au sein de la communauté, et les « ambassadeurs » comme des leaders actuels ou passés, des mentors de nouveaux venus, ou des personnes régulièrement engagées et montrant aux autres quoi faire.
  • De plus, 31 % (67) sont des membres ou observateurs qui ont rejoint une communauté ou un groupe.

Se tourner vers l'avenir

Alors que nous célébrons les réussites passées, il est déjà temps de penser au futur. Au cours des derniers mois, nous avons réfléchi à la façon dont la communauté de l'ICANN pourrait accroître l'efficacité du programme à l'avenir, notamment à la lumière de la nouvelle mission et des nouveaux objectifs de l'ICANN.

À mesure de l'évolution de l'ICANN, le programme de bourses doit garder un rythme soutenu. Cela impliquera d'examiner attentivement ce qui marche et ce qu'il convient d'améliorer.

Nous avons hâte de consulter la communauté au cours des prochaines semaines et des prochains mois afin de définir la vision du programme pour l'avenir et afin de l'habiliter à effectuer une hiérarchisation basée sur les besoins identifiés.

Comments

    Domain Name System
    Internationalized Domain Name ,IDN,"IDNs are domain names that include characters used in the local representation of languages that are not written with the twenty-six letters of the basic Latin alphabet ""a-z"". An IDN can contain Latin letters with diacritical marks, as required by many European languages, or may consist of characters from non-Latin scripts such as Arabic or Chinese. Many languages also use other types of digits than the European ""0-9"". The basic Latin alphabet together with the European-Arabic digits are, for the purpose of domain names, termed ""ASCII characters"" (ASCII = American Standard Code for Information Interchange). These are also included in the broader range of ""Unicode characters"" that provides the basis for IDNs. The ""hostname rule"" requires that all domain names of the type under consideration here are stored in the DNS using only the ASCII characters listed above, with the one further addition of the hyphen ""-"". The Unicode form of an IDN therefore requires special encoding before it is entered into the DNS. The following terminology is used when distinguishing between these forms: A domain name consists of a series of ""labels"" (separated by ""dots""). The ASCII form of an IDN label is termed an ""A-label"". All operations defined in the DNS protocol use A-labels exclusively. The Unicode form, which a user expects to be displayed, is termed a ""U-label"". The difference may be illustrated with the Hindi word for ""test"" — परीका — appearing here as a U-label would (in the Devanagari script). A special form of ""ASCII compatible encoding"" (abbreviated ACE) is applied to this to produce the corresponding A-label: xn--11b5bs1di. A domain name that only includes ASCII letters, digits, and hyphens is termed an ""LDH label"". Although the definitions of A-labels and LDH-labels overlap, a name consisting exclusively of LDH labels, such as""icann.org"" is not an IDN."